7.5/10

Final Fantasy VII - Last Order

Après le pitoyable Final Fantasy Unlimited, Square Enix refait marcher sa licence fétiche pour produire un OAV accompagnant Final Fantasy VII : Advent Children pour cette édition Ultimate du célèbre jeu. Si le film d'animation s'intéresse à l'après sauvetage du monde par Cloud et les siens, cette nouvelle mouture animée peut se considérer comme une sorte de puzzle assemblé des vrais/faux souvenirs du héros lors du fameux passage « enflammé » de Sephiroth à Nibelheim. La vérité vraie assemblée morceau par morceau est enfin livrée dans Final Fantasy VII : Last Order.

Retour à Nibelheim

Cloud et Zack fuient en direction de la capitale Midgar après avoir été attaqué par les forces de la toute puissante organisation Shinra et en particulier les Turks car ils sont considérés comme des sujets d'expérimentation dépendant de l'armée du Soldier. Pendant leur périple, ils se rappellent des souvenirs désastreux laissés lors de la terrible bataille livrée à Sephiroth dans le réacteur à Mako de la montagne, près du village de Nibelheim laissé en flammes et presque sans âme qui vive. Sephiroth est parti à la recherche de « sa mère », Jénova, et rien ni personne ne pouvait l'en empêcher à moins que...

Final Fantasy VII : Last Order se paye le luxe de nous offrir le rassemblement des cinématiques des prises de tête de Cloud directement tirés du jeu d'origine. L'originalité n'est pas de mise puisque le scénario est écrit d'avance à qui aurait poursuivi l'aventure du septième opus de la saga mais elle se révèle plus que plaisante en intégrant une action intense et des personnages toujours aussi charismatiques. L'accent est mit sur les personnages de Zack et Sephiroth durant la grande durée de l'OAV et se base en grande partie sur des scènes d'action intenses, la relation entre Zack et Cloud et le but de Sephiroth. La fin abrupte laisse un petit goût d'inachevé.

Toute la lumière...

L'animation est d'un bon niveau, un peu faible sur les plans sombres ou de nuit et coupant assez brutalement entre scènes d'action et de dialogues. Quelques mini effets « bullet time » sont intégrés dans les fusillades sinon rien de bien innovant, des combats, des phrases chocs, un méchant d'anthologie bien allumé pour l'un des passages déterminants du scénario de l'aventure globale. On retrouvera aussi quelques personnages marquants du jeu oubliés jusqu'alors comme Hôjo ou moins importants comme le maître de Tifa. Le chara design est conventionnel, sans surprise, les personnages collent intégralement à celuidu jeu. Cependant, un petit aspect « clampesque » avec des mentons en V' fait aussi son apparition. Les musiques rappellent vaguement le jeu, le générique de fin très rock contraste avec le reste de l'OST mais se révèle plutôt plaisant.

Au final, Final Fantasy VII : Last Order remet de l'ordre dans les pensées de Cloud pour un OAV exclusivement basé sur l'action qui apporte la lumière sur les événements postérieurs de Nibelheim sans coupures. Sans surprise ni innovation, l'OAV se révèle juste explicatif mettant en valeur le personnage de Zack et faisant la part belle à une baston sans foi ni loi, le combat avec le terrible guerrier aux cheveux blancs s'avérant particulièrement efficace. Un digne complément au film d'animation...

A découvrir

Blue

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • "L"

    20/06/2006 à 22h40

    Répondre

    C'était très beau , c'était très court , c'était du ff 7 et on en veut encore .

  • poil II

    12/04/2007 à 19h06

    Répondre

    lu !!

    jai vu l'épisode et je voudrais savoir ou il se situe aux niveau du temps par apport au jeu et au film !!

    et pourquoi cloud est affaiblie au debut ??

  • Prospero

    14/04/2007 à 19h55

    Répondre

    Je me méfie souvent des produits dérivés de JV dans le monde du manga/anime.
    Mais là, franchement, c'est une réussite quasiment complête ... ^__^

    On regrettera tout de même la relative faiblesse de l'intrigue, et l'aspect graphique, qui, bien que de toute beauté, manque un tout petit peu d'originalité. Et puis c'est tellement court ! >.

  • Anonyme

    16/06/2007 à 16h36

    Répondre

    lu !!



    "jai vu l'épisode et je voudrais savoir ou il se situe aux niveau du temps par apport au jeu et au film !!



    et pourquoi cloud est affaiblie au debut ??"


    Cloud est tout simplement affaibli parce que c'est avant le jeu FF7, lorsque Zack sauve Cloud des expériences faites au manoir... On peut retrouver cette partie "flashback" dans le jeu (enfin uniquement la scène où ils sont dans la fourgonnette!!).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques