7.5/10

La Fleur millénaire T.2

Hakusei, qui désire s'aguerrir, accompagne Seitetsu pour intégrer les troupes du pays de Kô. Après une période de séparation, Aki, désormais agée de 15 ans, part rejoindre leur campement pour y retrouver son jeune ami que l'implacable réalité des chaps de bataille a endurci. Afin de la préserver, ce dernier décide alors de repousser sa princesse et lui faire reprendre le chemin du palais. Lais face à l'imminente attaque du pays de Dô, Aki devra échafauder une tactique si elle veut éviter que les fantassins auxquels appartient son Hakusei ne soient sacrifiés sur l'autel de la guerre...


Prêts pour le combat ?

Alors que le premier tome m'avait laissé une impression plutôt bonne mais un peu étrange, ce deuxième opus m'a conquis. Tous ceux qui aiment les frasques historiques et les grandes batailles ne pourront que l'être aussi ! Ce qui fait l'originalité de La Fleur millénaire, c'est que son auteur ne se concentre pas sur l'histoire d'amour entre Aki et Hakusei. Elle est présente, ne vous inquiétez pas mais l'accent est plutôt mis sur son apprentissage en tant que régente. On découvre la jeune fille dans une position délicate : elle n'est pas vraiment à sa place, elle se sent détestée par le peuple mais elle reste déterminée à trouver sa place dans ce monde d'hommes qu'est l'armée et elle s'en tire avec brio. Elle qui a passé tant de temps à étudier va pouvoir mettre à contribution ses connaissances et aider dans l'élaboration d'une tactique pour sortir le pays de Kô d'une situation difficile (bon, il faut aussi dire que c'était de sa faute...). En prenant conscience de son rang et de ses capacités, elle devient un personnage fort sur lequel l'armée de Kô peut compter. La fin du volume introduit un rival d'une manière assez originale. Je pense que c'est la technique utilisée par l'auteur pour nous dire qu'Hakusei va peut-être avoir du souci à se faire dans les prochains volumes. 

En bref, ce deuxième tome de La Fleur millénaire donne réellement le ton de l'histoire et nous dépeint un shôjo qui se veut différent et qui ne cible pas un public trop jeune (certaines scènes sont assez sanglantes et ça découpe pas mal). Pour ma part, c'est un titre que je n'hésite pas à vous recommander.

A découvrir

Übel Blatt T.13

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques