2/10

Au Fond du Rêve

Au Fond du Rêve est vraiment décevant. Il vaudra mieux se rabattre sur L'Envol, véritable pépite et qui représente un trésor d'imagination comparé à cette nouvelle oeuvre. Vraiment à éviter...

N'allez pas croire qu'une couverture artistique et quelques illustrations en fin de volume suffisent à rendre une oeuvre acceptable mais il est vrai que la couverture illustrant Au Fond du Rêve possède un certain charme. Mais elle est trompeuse. Une fois, le manhua au format BD ouvert, la suite est d'un tout autre acabit et pourtant le manhuaji possédait une reconnaissance car il s'agissait de Xiaouyu Zhang, l'auteur de L'Envol...

20060914070309_250
(c) Xiao Pan
Au fond du cauchemar

Un écrivain de science-fiction est plongé dans le coma suite à un accident cérébral. Mais il continue à rêver comme un fou d'univers délirants. Cauchemars qui pourraient bien mettre en scène sa propre mort ! Aussi, son médecin décide-t-il, au moyen d'une machine, de le rejoindre dans ses rêves pour le ramener à la vie réelle. De l'écrivain imaginatif ou du scientifique terre-à-terre, qui va l'emporter ?

Mauvaise repompe du pire du style des comics américain adapté au thème de prédilection du manhuaji développé dans L'Envol, la différenciation entre réel et virtuel. Cependant, le thème est traité de manière condescendante et absolument dérisoire dans Au Fond du Rêve. L'embryon de scénario servant à caractériser l'oeuvre part rapidement dans tous les sens et le lecteur se retrouve pris au piège de suivre les délires incompréhensibles de l'auteur. Celui-ci plante sans prévenir un paquet improbable d'éléments sortis de nulle part, amenés sans transition et véritablement hors sujet tout en les mettant bout à bout. Dragon, taxi américain, super pouvoir, hélicoptère... plein de trucs cools ! Oui, mais non ! L'intrigue voulant faire la part belle au fantastique en devient incompréhensible, on s'y perd et le scénario s'étiole, le final étant d'un ridicule à mourir de rire...

200609140703093_250
(c) Xiao Pan

Au-delà du réel

Si l'on suit l'intrigue uniquement du point de vue du médecin, cela devient rapidement imbuvable. Les expications vaseuses sorties de nulle part transforme cette pâle copie du Dr Carter en un super héros expiant ses cauchemars de jeunesse. Au fond du Rêve se révèle comme un bon trip totalement délirant tout en couleurs (toujours du style comics américain des eighties) et profondément mauvais. Décevant au fur et à mesure que les pages se tournent, le manhua n'exploite pas les thèmes à leurs justes valeurs et l'histoire devient inintéressante, manquant de punch et d'un vrai scénario.

Le style graphique s'avère tout autant décevant, le passage en couleurs fait perdre toute la grâce du trait de Zhang et plus particulièrement lorsque le lecteur remarque la couverture et les illustrations de fin de volume, somptueuses et totalement en désaccord avec le reste. Le manque de précision, finition et les différences de proportions sentent presque le bâclage en règle.

Au Fond du Rêve est vraiment décevant. Il vaudra mieux se rabattre sur L'Envol, véritable pépite et qui représente un trésor d'imagination comparé à cette nouvelle oeuvre. Vraiment à éviter...

A découvrir

Yaiba

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques