6.5/10

Fragment

Après le larmoyant et tragique Larme Ultime, Shin Takahashi nous revenait avec un manga bien différent à tous les aspects. Premièrement, sa cible. En prenant le parti de créer un shônen s'adressant à un public des plus jeunes, le mangaka rend un travail beaucoup plus comique et moins profond que sa précédente oeuvre. Deuxièmement, un personnage principal féminin victime et confondant pleurs et torrents. Troisièmement... vous le saurez en lisant ce Fragment de texte...

Des pleurs dans la neige

Fragment
Fragment
Dans un minuscule royaume, en passe d'être enseveli par la neige qui tombe sans cesse, des enfants prennent part à une lutte sans pitié pour retrouver une dignité perdue... et la faculté d'éprouver des sentiments, nommés Presköm. Sur les pas d'Icolo, héritière de la couronne qui travaille comme servante et n'a jamais connu la joie, une quête insensée va se dessiner pour réapprendre les émotions humaines en obtenant ce fragment de bonheur qui lui manque. Dans un monde qu'elle n'imagine pas aussi dévasté, ses rencontres vont bouleverser la situation politique du royaume pour un apprentissage sur le tas des comportements à adopter en tout lieu. Le voyage ne fait que commencer et il sera long et pénible...

Amateurs de soupçons lacrymaux et d'ambiance atypique, vous serez servi à votre guise car Fragment, royaume de neige se fait le chantre de poursuivre la méthode Chiise puissance 4 ! Icolo présente un grand nombre de faiblesses et représente la pleurnicharde dont Takahashi aime visiblement faire les protagonistes mais contrairement à Larme Ultime, elle ne prend quasiment que le rôle d'observatrice d'un monde en changement constamment dans lequel la terreur n'a d'égal que sa cruauté. Les forces armées en présence dominent toute opposition par la violence sans se poser la moindre question de l'avenir incarnée par Icolo et ses rêves plein de compassion pour chaque être rencontrée. Le scénario se complexifie progressivement par rapport au début utopique et idéaliste des volontés des Presköm pour devenir une intrigue à multi facettes dont les recoupements bouleversent la vision des choses.

Fragment de Larme Ultime

L'héroïne est poussive, négative avec des élans de positivisme rares mais précieux pour trop vite s'effondrer dans les méandres de ses pensées noires. Son animal de compagnie, sorte de mascotte de la série prend le rôle comique de l'histoire. Chacun voit ses attributs se complexifier, à l'instar du foufou Blanco ou des enfants rebelles, mais le postulat de départ reste tout de même longtemps en tête, à savoir un shônen manga avec des légères touches de seinen de ci, de là, par instants. L'intrigue prend véritablement forme mais très mal aidée par le ton trop enfantin donnée à l'histoire. Les réflexions et certains passages non comiques dissimulent mal le ton qui vire du très cru seinen violent et plein de réflexions à des passages manquant de punch, ressassant les valeurs du shônen, laissant le lecteur dubitatif sur son contenu global.

Côté dessin, Shin Takahashi adopte le trait qui lui a permit de rendre Larme Ultime unique, caressant ou durcissant les personnages selon l'option voulue avec un remplissage vide, peu important pour l'histoire, tant celle-ci est basée sur une psychologie de personnages développée. Ceci est moins le cas dans Fragment qui remplit plus les cases, insufflant la même énergie dans les visages expressifs pour finalement rendre le manga plaisant. Le SD n'est jamais très loin et le mangaka mêle habilement trait humoristique et tragédien faisant passer son lectorat d'une émotion à travers un « mise en case » intelligemment mise en avant.

Fragment c'est un peu les restes de Larme Ultime... Pas totalement abouti, pas encore tout à fait prenant mais en passe de le devenir, le mangaka s'améliorant à chaque volume pour développer l'embryon de scénario déjà apparu. Un manga qui ne demande qu'à se découvrir avec le temps. A voir, à voir...

A découvrir

Excel Saga - le manga

Partager cet article
A voir

Niumao

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    24/12/2006 à 07h27

    Répondre

    Perso,j'ai pas super apprécié.
    comme je suis très fane de Larme Ultime,après avoir passé le cap du "BOUHOUH!C'est finiiiiiiiiii "je me suis bien évidemment rué sur son p'tit frère sans même l'ouvrir au préalable,tellement j'avais confiance en ce bon vieux Takahashi.

    Résultat:hâ!je suis déçue déçue!
    C'est le même auteur,le même graphisme,et pourtant....la magie n'est plus là.Inexplicablement,rien n'a la saveur de la première série.

    Le graphisme,qui jadis donnait une impression d'épuré,de conceptuel,est mystérieusement devenu brouillon,Super Deformed à outrance.
    Chise avait le secret pour être kawaï sans être ridicule,naïve sans être niaise,morale sans être chiante,attendrissante sans être pathètique,bien intentionnée sans être politiquement correcte,juvénile sans être infantile....
    ...
    Pas Icolo

    Après avoir lu le premier tome,je me suis dit"ne lui jetons pas la pierre,c'est destiné à des enfants,normal que ce soit plus léger!"
    Mais le soucis c'est que j'ai feuilleté le tome trois,et qu'on y voit notamment des scènes assez choc d'adultes qui mitraillent des enfants,et la mort poignante de l'un d'entre eux.Pas franchement pour les petits tout ça.

    Au final on dirait bien que ce n'est ni pour les enfants ni pour les adultes...
    Mais alors c'est pour qui??????

  • juro

    24/12/2006 à 12h24

    Répondre

    Au final on dirait bien que ce n'est ni pour les enfants ni pour les adultes...
    Mais alors c'est pour qui??????

    C'est un type de manga qui se situe justement à la transition de deux genres, en tout cas c'est l'impression que j'en retire. Et ce n'est pas le seul dans son domaine, comme s'il servait à amener progressivement les lecteurs du shônen au seinen, c'est finalement assez bâtard et le ton virevolte un coup en noir intense, un coup en rose bonbon... je comprends que ça puisse laisser assez dubitatif...

  • Anonyme

    26/12/2006 à 01h02

    Répondre

    Ben en fait c'est à la fois trop puéril pour moi et trop choquant pour moi quand j'avais 7 ans.
    C'est assez étrange.
    D'autres mangas ont cette particularité(Larme Ultime justement!),mais ici je trouve ça assez mal géré.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques