7.5/10

G-Maru Edition T.1


C'est l'heure de faire du manga !
Haruto Kaburagi est une lycéenne ordinaire. Son plus grand rêve serait de devenir une mangaka de shôjo. Un soir, une créature cybernétique apparaît dans sa chambre. Il s'agit de G-Maru, et il vient du futur pour rencontrer son auteure favorite. Car en 2119, Haruto est une mangaka célèbre qui publie... du hentaï ! Cette dernière est désespérée par cet aveu, et G-Maru décide de tout faire pour la convaincre de dessiner du hentaï...

Avec la sortie de CIMOC dans la même période, les titres mettant en scène des mangaka sont de plus en plus en vogue (à croire que les éditeurs se sont donnés le mot !). Cette fois-ci, c'est l'auteur d'Ichigo 100% et d'Anedoki (aussi parus chez Tonkam) qui s'y colle dans un ton à la fois léger et fantastique. Pas question d'être réaliste et on le comprend dès le début avec l'arrivée de G-Maru. Quand on voit la spécialité d'Haruto... on serait tenté de dire que ce n'est pas plus mal. Mizuki Kawashita enchaîne les quiproquos à une vitesse impressionnante et n'hésite pas à jouer de toutes les cordes qu'elle a à son arc pour décrocher un sourire au lecteur. Elle va de plus en plus loin au fur et à mesure qu'Haruto se trouve des amies qui partagent "sa" passion. Entre la déléguée de classe qui adore le Yuri (genre décrivant l'amour entre femmes) et rêve d'en dessiner et la copine qui adore dessiner des insectes et le Yaoi (genre décrivant l'amour entre hommes), notre pauvre Haruto (qui n'a rien demandé soit dit en passant) va être servie. Celle qui voulait faire du shôjo va être embarquée dans un monde indépendamment de sa volonté, mais pour notre plus grand plaisir. Attention, ne vous attendez pas à voir des scènes trop osées ou quoi que ce soit dans le titre, on reste dans le fan service pur mais soft (avec les petites culottes, quelques tentacules). En lisant les pages bonus à la fin, j'ai eu l'impression que ce manga était un peu basé sur l'expérience personnelle de Mizuki Kawashita (qui est... je vous le donne dans le mille... une femme !). Cette dernière a sûrement dû se laisser convaincre par un de ses éditeurs de commencer à dessiner des petites culottes et ne s'est plus jamais arrêtée (suffit de regarder Ichigo 100%, y'a que ça dedans) ! 

N'étant pas particulièrement fan de l'auteur, j'ai été grandement surpris par G-Maru Edition qui est un très bon divertissement sauf si vous n'aimez pas du tout ce genre d'humour (moi, je suis bon client pour le coup). N'hésitez pas à lui donner sa chance, ce n'est qu'une toute petite série en deux volumes !

A découvrir

Servamp T.1

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques