6.5/10

G-School

Un sonyun chasse l'autre chez Tokebi. Aujourd'hui, arrive l'avènement de G-School et avec lui celui de la chasse aux fantômes et autres esprits parasites laissant dubitatif un certain nombre d'humains mais que les chamans se plaisent à traquer. Du coup, lorsqu'un lycée se fait attaquer, rien de mieux que de faire appel au fils d'un chaman reconnu pour réduire le problème à néant. Et étonnement, le manhwa se révèle appréciable autant par son côté fantasmagorique que par son humour...

Ghostbuster

G School
G School
Soryun Ah n'est pas un lycéen ordinaire. En effet, il est issu d'une famille de chamans doués et sans aucun tact familial. Plutôt discret sur ses pouvoirs, il va devoir les dévoiler pour chasser fantômes et autres entités qui hantent le lycée. Une tâche a priori dans ses cordes si les obstacles humains et démoniaques ne se mettaient pas en travers de sa route...

Au niveau du scénario, rien de neuf. Une banale traque aux fantômes au sein de laquelle les forces du mal vont apparaître pour tenter de récupérer un trésor. Passé ce constat, reste un personnage principal perverti par un côté noir et une mauvaise humeur permanente le classant assez loin des protagonistes classiques positifs du sonyun manhwa. G-School réussit à proposer un humour qui ne tire pas trop sur la corde du conventionnel. Fait de mimiques, de SD et d'un bon trio de personnages classiques mais amusants, la dose de sourires est bonne sans atteindre l'agitation débordante.

L'école aux fantômes

Pourtant, les défauts existent aussi. Le cadre écolier ne permet pas de sortir d'un carcan prédéfini. Le coup du chaman entr'apercevant les esprits en étant accompagné d'une aide inutile ne peut pas laisser oublier la parenté avec Shaman King. Et forcément, la complexité de l'intrigue en souffre, n'offrant qu'un manhwa basique mais au ton divertissant.

Le côté graphique apparaît bien plus détaillé que dans un grand nombre d'oeuvres du genre. G-School profite véritablement d'une attention apportée sur son bestiaire à fantômes alors que les personnages sont coupés assez sèchement parfois. Les fantômes sont détaillés, caractérisés chacun par une originalité, peut-être correspondant un peu trop aux conventions classiques de l'horreur enfantine. Le qualité du remplissage est supérieure à la moyenne, le découpage actif et mettant en valeur les situations des scènes d'action à leur juste valeur.

G-School n'est pas le manhwa de l'année mais certainement une bonne petite série à laquelle il faut donner sa chance. En dépit d'un scénario manichéen, les qualités d'humour et de dessin laissent espérer que le manhwa se développe avec intérêt par la suite. Rien à reprocher véritablement, un sonyun manhwa plutôt réussi auquel il manque peut-être un peu plus de folie...

A découvrir

My Hime - la série

Partager cet article
A voir

Banya

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques