7.5/10

Garôden


Garôden
Tanba Bunshichi a un physique démesuré, grand, musculeux, il impose le respect (98 kg pour 1m82). Comme on le voit dans les premières pages, il peut briser un poignet sans sourciller. Formé au combat à travers le Karaté, il est ce qu'on appelle un dōjō yaburi : il fait le tour des différents dōjōs pour les défier et affronter leur membre le plus puissant. Couronné de succès jusqu'alors, Tanba va finalement tomber sur plus fort que lui. Toshio Kajiwara va infliger à notre héros sa première défaite.

Une défaite qu'il aura bien du mal à digérer. On le suit alors quelques années plus tard, de nombreuses heures d'entraînement derrière lui, avec une seule idée en tête, retrouver Kajiwara et prendre sa revanche. Le jour où Tanba va apprendre, par l'intermédiaire de la télévision, le retour de son ennemi respecté au Japon avec un titre de catcheur pro glané aux US en poche, marque un tournant dans l'histoire.
Les scènes d'action sont claires

Jirô Taniguchi arrive à mettre en scène plus que correctement cette histoire tirée d'une série de romans de Baku Yumemakura. Il mêle habilement passé et présent sans jamais perdre le lecteur. Ce one shot s'adresse très clairement à un public adulte. Les scènes de violence (toujours sous le signe du respect, sauf quand un Yakuza vient mettre son grain de sel) sont parfois sanglantes, et Taniguchi inclut même des scènes de sexe.

Le dessin, bien que n'ayant rien de transcendant, adopte un style réaliste et colle parfaitement à l'ambiance du titre. Les scènes de combats, contrairement à certains mangas actuels très brouillons dans ce domaine, sont parfaitement retranscrites, chaque geste des combattants est visible et compréhensible. Le tout est finalement de bonne facture, relié dans un volume imposant, sans page couleur mais agréable à prendre en main.

Conclusion

S'il est clair que Garôden ne plaira pas à tous de par son style particulier, il a de sérieuses qualités à faire valoir. L'action très prenante nous entraîne dans un manga de violence maîtrisée que je ne peux que vous conseiller.

A découvrir

Kilari T.13

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Canette Ultra

    15/09/2011 à 15h28

    Répondre

    Le style, ça se comprend, il n'est pas de première jeunesse.
    Néanmoins, les prises s'enchaînent très bien et les combats sont prenants. http://manga.krinein.com/garoden-23771/critique-17097.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques