7/10

Gear Rally

Pas une seconde de répit dans cette compilation des travaux d'un auteur en profusion d'idées.

Avec un one-shot de plus à son actif, Yuko Osada montre une fois de plus son talent pour une mise en scène pleine d'action déjà entr'aperçu dans Magara et C par l'intermédiaire de Gear Rally, un recueil d'histoires courtes pour un titre démentiel ! Pas une seconde de répit dans cette compilation des travaux d'un auteur en profusion d'idées.

Jack

Gear Rally (c) Doki-Doki
Gear Rally (c) Doki-Doki
Gear Rally
, c'est un recueil effréné d'histoires courtes à tombeau ouvert ! Vous y découvrirez notamment un motard effronté qui vit péniblement sa reconversion dans la gendarmerie à bicyclette, un livreur prêt aux courses-poursuites les plus folles pour récupérer sa cargaison de saké, un chauffeur dépressif qui détourne son propre bus pour retrouver les coins de son enfance, au grand dam de ses passagers... Bref, de l'action, de l'action et encore de l'action !

Si les histoires apparaissent déséquilibrés à tous les niveaux (nombre de pages, évolution du trait...), Gear Rally possède ce tout pour l'action appréciable. On aime se retrouver confronté à ce chauffeur de bus pétant un plomb ou cette course incompréhensible d'un salary man à travers la jungle urbaine. Des mini scénarios sortis de nulle part, originaux, amenant des courses poursuites sympathiques en de rocambolesques aventures diaboliques de démonstration. Et même si la première histoire, 109, rappelle un peu le destin de Flic à Tokyo pour un bien mais sans plus, Yuko Osada délivre un actioner passionnant. L'adage veuillant que les meilleures soient les plus courtes est prouvé par ce one-shot. Dans la lignée des Histoires Courtes de Toriyama ou plus largement dans l'esprit foufou de Dr Slump. A cent à l'heure, pages, cases, bulles et personnages défilent...

Jack Jack


Séduisant mais pas toujours juste dans le choix de quelques histoires. Les travaux pas peaufinés de Kowloon's Gear n'apportent rien à l'oeuvre et au contraire contribuerait presque à lui donner des points négatifs. La qualité intrinsèque du manga est évidente mais le manque de cohérence et la différence d'univers entre chaque titre peuvent jouer en sa défaveur. en effet, comme d'habitude dans ce genre de recueil one-shot, les histoires peuvent plus ou moins toucher et à moins d'être totalement conquis par le style d'action pur et dur de l'auteur, on trouvera à redire sur les fins d'histoires souvent alambiquées. Mais c'est à peu près tout tellement l'auteur sait y faire pour capter l'attention.Il est tout autant difficile de caractériser le trait de l'auteur. L'évolution du trait d'Osada étalée sur une carrière déjà vieille de dix ans est en constante progression et on prend d'autant plus de plaisir à lire les travaux les plus récents détaillés et avec des personnages hauts en couleurs. Gear Rally se dévore aussi pour cela.

Un petit manga fortiche qui parvient à surprendre par son rythme effrénée. si tout est relatif devant la capacité de séduction durable du manga, on se laissera tenter par la démarche de l'auteur et de Doki-Doki de nous proposer une compilation de ses travaux. A prendre en complément des mangas déjà parus, Gear Rally se veut comme une lecture plaisante.

A découvrir

Hibernation

Partager cet article
A voir

Underskin

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques