9/10

Ghost in the Shell - le film

Dans un futur malheureusement proche, les réseaux informatiques ont pris une importance démesurée à tel point qu'on peut relier sa conscience (le ghost) directement au réseau. Un pirate du nom de puppet master pirate les ghosts et manipule les personnes. Sur fond d'incident diplomatique, la section 9 traque sans relâche le pirate. Elle est composée du major Kusanagi, femme 100 % cyborg qui se cherche une identité, de Batu, son collègue tout autant cyborg mais beaucoup plus terre-à-terre et d'un poignée d'hommes bio. Que vont-ils découvrir ? Qu'est-ce que le projet 2501 et pourquoi veut-on l'éliminer ?

Adapté du très complexe manga de Masamune Shirow, Ghost in the shell est probablement le manga le plus abouti. Il est réalisé de main de maître par Mamoru Oshii qui mélange habilement animation traditionnelle et effets numériques (aah les camouflages thermo-optiques !!). L'histoire bien que simplifiée reste assez complexe mais heureusement le film nous offre de pures scènes d'action pour décompresser. A cela vient s'ajouter une bande son remarquable, cerise sur le gâteau de ce que l'on peut appeler un chef-d'oeuvre.

Le DVD est irréprochable question son/image et nous propose de beaux menus animés. Question bonus, on a le droit à des pages d'explications sur le film et à un making-of bien foutu et typiquement japonais.

A propos de l'auteur

    13 commentaires

    • Anonyme

      23/07/2003 à 00h00

      Répondre

      je voulais dire qu une fois de plus j ai trouve la critique excellent(1fois de plus)et en ce qui me concerne gosth in the shell et 1manga tres bien elabore aussi bien l'animé que la bd dommage que l animé n'est pas de suite et que sont cotes humoristique est etait suprimés est remplacé par 1 univers sombre et inquiétant.en vous saluant axel du 77

    • Anonyme

      16/08/2003 à 00h01

      Répondre

      Pour compléter la critique, Ghost in the shell est aussi maintenant une série, , Ghost in th Shell: stand alone complex.
      Kusanagi et son équipe avant le début du film ou du manga.
      Et Ghost in the shell: innocence, la suite du film est prévue pour 2004 au japon apparement.
      si quelqu'un a d'autres news, qu'il me fasse signe!

    • Jaxom

      09/12/2003 à 00h02

      Répondre

      Un film genial, tres bon scenar, plein de bonnes idées, tres fort niveau anticipation.
      La scene de fin est peut etre un de mes passages preferés, toute anime confondu.
      Mais je tiens surtout à parler de la serie GitS Stand Alone Complex, dispo sur le net en fansub ( donc legal ) qui est la meilleure serie de la terre. si j insite. j'en ai vu beaucoup, mais cette serie est vraiment un chef d'oeuvre, tant visuellement, le rendu etant aussi clean que le film, voire 10 fois mieux en ce qui concerne les robots et les vehicules qui sont faits en synthese et qui se fondent à la perfection dans les decors dessinnés, que sur le plan histoire, avec des intrigues et des rebondissement passionnants ( si il y a une trame globale, chaque episode est indépendant du suivant, sauf exception), les dialogues geniaux, avec certains passages anthologiques, des moments de pure jubilation, d'emotion. à noter les excellentes musiques de la reine Yoko Kanno ( cowboy bebo entre autre)
      UN CHEF D' OEUVRE. point.

    • kou4k

      05/12/2004 à 12h03

      Répondre

      terrible...et magnifique, une qualité rarement égalée.
      inocence est encore plus spendide et ne change en rien l'ambiance de son predecesseur.
      a voir pour savoir ce qu'il advient du major...

    • sondern

      06/12/2004 à 22h49

      Répondre

      Tant que Kenji Kawaï est au commande de la bande-son, j'y vais !

    • Bzhnono

      08/12/2004 à 21h48

      Répondre

      j'ai entendu pas mal de gens dire que Innocence est meilleur que le premier opus, je n'irai pas jusque là. Innocence est un excellent film d'animation grâce à sa réalisation vraiment maitrisée. Je ne parlerai pas des décors, tout le monde a déjà tou dit dessus (c'est brau, c'est archi beau, c'est carrément génial).
      Non, ce qui m'a à la fois déçu et enthousiasmé, c'est le scénario qui m'a semblé être la continuation de la réflexion amenée par le premier GITS. Et c'est là où j'ai du mal: est-ce que Oshii est tellement bon qu'il nous sort une continuation de la pensée de GITS 1 ou est-ce qu'il n'a pas eu assez d'idée pour développer un autre thème méta physique?

      Ce petit bémol mis à part, Innocence est un très bon film (Mais comment il fait Kenji Kawai pour être aussi bon, pour que sa musique soit la même que le premier GITS tout étant différente???)

    • Djak

      08/12/2004 à 23h10

      Répondre

      Je tiens a rappeler que GITS c'est à la base un manga les enfants. Et que certes, Oshii a ecrit l'histoire mais il s'est çinspiré d'un passage en plusieur chapitres du volume 01 de GITS. Tout comme le premier opus est lui aussi tiré du premier volume du manga.

      Apres, oshii a fait un travail d'adpatation pour que Innocence coresponde a une réel suite de GITS.

    • Jade

      09/12/2004 à 12h25

      Répondre

      D'ailleurs, le scénario d'Innocence semble être tiré dans les grandes lignes d'une petite histoire du manga Ghost in the Shell. Rien à voir avec la suite manga, Man Machine Interface, pour ceux qui connaissent

    • Djak

      09/12/2004 à 13h28

      Répondre

      Jade, c'est ce que je viens de dire

    • Bzhnono

      10/12/2004 à 15h13

      Répondre

      Je savais que Oshii n'avait fait qu'adapter une histoire tirée de GITS le manga. Le truc qui change c'est qu'Oshii a développer le côté philo des histoires (même si je sais que Shirow fait pas mal réflechir dans ses mangas).

    • Jade

      13/12/2004 à 10h34

      Répondre

      pardon je suivais pas

    • Kyrdes

      14/10/2005 à 07h20

      Répondre

      J'apporte ma modeste pierre pour consolider le piedestal sur lequel trone GitS, avec a sa droite GitS2... (pas encore vu GitS: SAC, donc je le mettrai a gauche ensuite, peut etre...)

      Je n'ai jamais (ou plutot pas encore) lu les mangas, je pense qu'ils seraient peut etre un cran en dessous apres avoir vu les films, mais bref ; quand j'ai vu GitS pour la premiere fois, je me suis dis que je ne verrai plus jamais les choses de la meme facon. Cet anime m'a profondement marque par sa maniere de traiter le questionnement de la realite, de la perception du reel, de soi, etc...

      Comment Kusanagi peut elle etre sure humaine? Comment Togusa peut il etre sur de ne pas etre un robot? (Au fait, on est d'accord que le personnage central de GitS: I est Togusa, Bato etant un guide comme dans le premier opus, meme s'il gagne en profondeur dans le 2?)

      Bref, comment peut on etre sur d'etre ce qu'on est?


      Un petit livre bien sympa a lire "Le Congres de Futurologie" de Stanislas Lem, mais attention, c'est pas cyberpunk.

    • kitishin

      23/10/2005 à 21h57

      Répondre

      je n'ai vu qu'une foi GITS-I... Magnifique...
      Lors de sa sortie au ciné, j'ai du y aller toute seule pour être sure de ne pas le manquer...
      Je suis sortie du ciné en chancelant, limite droguée, tellement je me suis immergée dans ce film...
      Grace à ces films je me suis trouvée armée pour la philo...

      Un autre film qui est a raproché de GITS, c'est Avalon, peu de gens le connaissent, pourtant il vaut vraiment la peine d'etre vu... Les même reflexions sur la vie et le réel... Un peu comme à la matrix (premier du nom, les autres m'ont réelement dèçue), on en vien à se demander si le monde dans lequel nous vivons n'est pas une vaste farce...

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques