8/10

Gintama T.25


Une frankenstein ?!
Gin s'est fait voler son portefeuille par un jeune garçon. Ce gamin prétend vouloir se payer la courtisane la plus réputée du quartier de Yoshiwara, mais quels sont vraiment ses réels motifs ?! Notre homme à tout faire va devoir donner un coup de main à une mère et à son enfant à la merci d'un malheureux destin. Mais la situation va vite dégénérer lorsque Gin va mettre le “Roi de la nuit”, le grand patron du quartier de Yoshiwara, dans le camp de ses ennemis. De plus, un personnage qui semble avoir un lien avec Kagura rôde dans les rues obscures de Yoshiwara... En fait, il y en a même plus d'un. De mystérieux membres de l'ethnie Yato sont de mèche avec le Roi de la nuit, ce qui va rendre les choses vraiment très difficiles pour notre trio de héros...

Gintama change complètement d'orientation avec ce tome et revient dans une de ses phases de type "sérieux". L'humour est beaucoup moins présent (même si le coup de Gintoki qui se fait planter toujours au même endroit par un kunai est juste énorme) et on est beaucoup plus proche d'un shônen classique avec de l'action et du combat non-stop. Le problème qui se pose pour nos héros, c'est la force de leurs ennemis. Comme ils font partie du clan Yato, la même ethnie que Kagura, ils possèdent tous une force démesurée et ce ne sont pas des humains comme Gintoki et Shinpachi qui peuvent faire quelque chose contre eux... Certains des nouveaux personnages introduits avec cette intrigue sont assez géniaux. Que ce soit Tsukuyo et ses cicatrices à la frankenstein ou même le premier Yato à attaquer nos héros (celui avec les cheveux débraillés), ils sont tellement attachants (et cools) qu'on espère les revoir plus tard. Enfin, pour le moment, on les reverra dans le prochain tome puisque l'histoire est encore loin d'être réglée ! De mémoire, c'est rare qu'une intrigue tienne plus d'un tome dans Gintama, c'est dire l'ampleur de la chose !

Ce qui fait la force de Gintama, en plus de son humour, c'est cette capacité de l'auteur à alterner passages sérieux et passages complètement barrés. Le tout donne un rythme très particulier à la série qui fait qu'on ne s'ennuie jamais et qu'on en redemande toujours plus. Il va falloir supplier Kana pour qu'ils sortent les tomes un peu plus rapidement, un tous les 3/4 mois, c'est vraiment de la torture... tellement que je suis obligé de les laisser de côté exprès pour pouvoir les lire tous d'un coup !

A découvrir

Gintama T.24

Partager cet article
A voir

Gintama T.26

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques