7.5/10

GTO Shonan 14 Days T.2

Onizuka revient à Shonan dans un deuxième opus toujours aussi mouvementé !


Cigarette en VO...

 

 

Après l'offre formulée par Miki sur internet, les voyous affluent pour se débarrasser d'Onizuka et empocher la somme promise. A sa manière, notre héros se débarrassera de ses poursuivants en incarnant de manière erronée un monstre mythique de la Grèce Antique. Cependant, tout ceci ne mettra pas fin au conflit entre Miki et son père. Le préfet de police n'accorde que peu si ce n'est aucune attention à sa fille et cette dernière ne le supporte plus. Elle décide donc de quitter le White Swan et se fait évidemment kidnapper aussitôt sortie... C'est donc une véritable course contre la montre qui s'engage puisqu'Onizuka va devoir la retrouver avant que ses ravisseurs ne puissent lui faire faire des choses peu louables en direct sur un site internet... Le blondinet, héros de service, réussira t'il à la retrouver à temps ? Pourra t'il réparer le lien entre le père et la fille ?


Plus de cigarette en VF !

Ce nouveau volume des aventures d'Onizuka sera l'occasion de revoir des vieux potes de notre héros : Katsuyuki, Tsukai, mais aussi Akutsu des Midnight Angels (tous ces personnages peuvent être retrouvés dans Young GTO). Toujours là quand il s'agit d'aider un vieux pote, les bosozoku s'avèrent très utiles quand il s'agit de chercher quelqu'un. On voit d'ailleurs qu'Onizuka est toujours aussi bon lorsqu'il s'agit de mobiliser une force de frappe dans un laps de temps très limité... L'arc Miki arrive donc dans sa phase de clôture et le moment décisif approche... Cependant, le petit bonheur de ce tome réside dans les 6 ou 7 dernières pages puisqu'elles annoncent le retour... du sous-directeur ! Uchiyamada est de retour et on risque d'en avoir pour notre argent dans le tome 3 !

A découvrir

Peace Maker T.2

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

6 commentaires

  • g

    12/08/2011 à 19h35

    Répondre

    c'est assez sympathique mais c'est vrai qu'il vaut mieux avoir lu young gto ( c'est bourre de clin d'oeil )
    sinon pou info shinomi apparait aussi dans gto mais uniquement dans la mini partie de toroko dans le volume 11 en tant que maquilleusehttp://manga.krinein.com/coup-oeil- ... 16838.html

  • OuRs256

    12/08/2011 à 19h43

    Répondre

    Exact mais comme Great Toroko Oppai est une side story et que je parle principalement de la storyline d'Onizuka, elle n'apparait pas "officiellement" ^^, c'est pour ça que je ne l'ai pas vraiment compté ^^.

  • Blackburnes

    26/11/2011 à 10h00

    Répondre

    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 . http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html

  • OuRs256

    26/11/2011 à 18h27

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 .
    http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html


    Ca devient si mauvais que ca ? Y'a que 8 tomes de toutes façons

  • Blackburnes

    30/11/2011 à 11h23

    Répondre

    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !

  • OuRs256

    30/11/2011 à 11h42

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !


    Mais... Mais... Y'a le sous dirlo qui est revenu

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques