7/10

GTO Shonan 14 Days T.8


Il est pas balèse Onizuka ?!
Sous prétexte de mener une politique de rapprochement parent-enfant, le maire de la ville a forcé une rencontre entre Sakurako-chan et son père, un homme extrêmement violent. Enfant, la petite vivait heureuse avec Aya, sa mère, jusqu'à ce que son père les retrouve. Commence alors pour la jeune femme et sa fille une véritable descente aux enfers : essayer de fuir le foyer et subir encore et toujours les violences de cet homme. C'est alors qu'Aya décide de confier sa fille au White Swan pour la protéger de ce père abusif. Ayamé et Onizuka sont bien décidés à empêcher cette rencontre mais alors qu'ils tentent de cacher Sakurako, le père surgit avec un avocat à ses côtés...

Dans une optique d'aller toujours plus loin à chaque fois, c'est au maire de la ville de Shônan que Fujisawa oppose notre héros décoloré. Pour son dernier tour d'honneur, le prof "tutélaire" Onizuka va devoir affronter la plus haute instance de la ville. Comme depuis le début de cette nouvelle série, c'est donc l'occasion d'opposer adulte égoïste et ado en détresse. On aurait bien aimé que l'auteur change un peu de dynamique pour la fin (il ne reste qu'un seul tome après celui-ci) mais malheureusement, il n'en sera rien.

Le point positif, c'est que cette nouvelle intrigue va toucher tous les habitants du White Swan puisque c'est le centre lui-même qui est en jeu. Si jamais il est fermé, tous devront retourner dans leurs "familles", ces mêmes familles qui sont responsables de leur internement... Le maire est plutôt bien travaillé et Fujisawa en fait un personnage stupide et véritablement détestable. Coup du sort... Il est chauve lui aussi ! L'auteur aurait-il quelque chose contre les chauves ?!

Cet avant-dernier tome des aventures du blondinet à Shônan voit le retour d'Uchiyamada. Le sous-directeur a enfin retrouvé sa cible et le quatorzième jour de notre héros approche à grands pas. Onizuka va donc devoir faire face à sa plus grande épreuve jusqu'à aujourd'hui en s'attaquant au maire. S'il veut gagner, il va devoir faire preuve de ruse plutôt que d'utiliser sa force et son légendaire German Souplex. Vivement le volume final en janvier !

A découvrir

GTO Shonan 14 Days T.7

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

6 commentaires

  • g

    12/08/2011 à 19h35

    Répondre

    c'est assez sympathique mais c'est vrai qu'il vaut mieux avoir lu young gto ( c'est bourre de clin d'oeil )
    sinon pou info shinomi apparait aussi dans gto mais uniquement dans la mini partie de toroko dans le volume 11 en tant que maquilleusehttp://manga.krinein.com/coup-oeil- ... 16838.html

  • OuRs256

    12/08/2011 à 19h43

    Répondre

    Exact mais comme Great Toroko Oppai est une side story et que je parle principalement de la storyline d'Onizuka, elle n'apparait pas "officiellement" ^^, c'est pour ça que je ne l'ai pas vraiment compté ^^.

  • Blackburnes

    26/11/2011 à 10h00

    Répondre

    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 . http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html

  • OuRs256

    26/11/2011 à 18h27

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bonne chance pour suivre la série . Personnellement j'ai arrêté à mi volume 3 .
    http://manga.krinein.com/gto-shonan-14- ... 17717.html


    Ca devient si mauvais que ca ? Y'a que 8 tomes de toutes façons

  • Blackburnes

    30/11/2011 à 11h23

    Répondre

    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !

  • OuRs256

    30/11/2011 à 11h42

    Répondre

    Blackburnes a dit :
    Bah j'ai trouvé qu'il se répétait ...
    La trame est toujours pareil , Onizuka est là se fond dans la masse puis élèment perturbateur , un gars ou une fille du foyer a un problème ou met Onizuka dans la merde et ensuite on résout le problème et tout est bien qui finit bien !

    Bon après il y a quelques variantes comme le collectionneur pervers qui s'en prend à Onizuka car il convoite la même fille que lui ...

    Bref ça m'a déplu à un moment , je me suis lassé !


    Mais... Mais... Y'a le sous dirlo qui est revenu

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques