7/10

Hajime No Ippo

Hajime no Ippo (littéralement En avant Ippo !) est l'une des séries à rallonge les plus prolifiques de l'histoire du manga, avec pas moins de soixante-dix volumes pour un succès considérable. C'est donc tout naturellement que le passage à l'écran se fera sur un thème cher aux japonais, les sports de combat... mais plus particulièrement pour l'un où ils n'excellent pas, la boxe anglaise ! C'est encore le passage à l'écran d'un shônen de sport pour le meilleur et pour le pire... Sur le ring, les hommes s'affrontent dans les règles du noble art. Enfilons les gants, le gong vient de retentir pour un énième round.

Fighting spirit

Tiré du manga de Jyoji Morikawa, qui est bien parti pour devenir l'une des plus longues sagas japonaises, Hajime No Ippo a été adapté en 2000. En tant que shônen de sport, les ingrédients retrouvés sont à peu près les mêmes que dans Captain Tsubasa, Prince of Tennis ou Noritaka. La seule différence porte sur le sport en lui-même, la boxe anglaise.

Ippo Makunouchi est un frêle lycéen de dix-huit ans qui s'écrase devant les menaces d'Umezawa, le chef des furyos du coin. Vivant seul avec sa mère qui entretient un commerce de pêche et tout juste moyen à l'école, son avenir professionnel est voué à être modeste... Une fois de plus, il se retrouve coincé à trois contre un sans possibilité de s'échapper. En refusant de se défendre, Ippo sait pourtant que la raclée sera inévitable... jusqu'à ce qu'une âme charitable et baraquée passe pour le sauver, un champion de boxe en devenir, Takamura. Inconscient, notre héros se réveille quelques temps plus tard dans un gymnase de boxe. Pour soulager sa conscience et évacuer sa rage de s'être fait battre, il frappe alors dans un sac avec une force insoupçonnée qui laisse pantois tous les autres membres du club. C'est décidé ! Ippo sera boxeur professionnel. Un champion est né...

Vont s'ensuivre l'apprentissage de la boxe et des confrontations redoutables avec des boxeurs aux styles variés. Si Miyata représente le premier adversaire et l'éternel rival d'Ippo, les suivants seront des monstres physiques aux caractères bien trempés. Tricheur, puncheur, accrocheur, guerrier, psychopathe... tous les caractères stéréotypés des boxeurs se retrouvent dans la série. Pourtant, chacun possède sa propre histoire qui devient une source de motivation pour aller plus loin. Extrêmement classique mais cela prend encore.

Sur trois saisons, Hajime No Ippo décline l'apprentissage et la route d'un boxeur sur les traces du titre de champion poids plumes du Japon. Chacune propose sa propre orientation : la première s'attache à présenter les termes techniques, la seconde présente le véritable début de carrière d'Ippo et la dernière la route pour la gloire.

Dernier round

Le gabarit moyen d'un japonais correspond à celui d'un poids plume. Par conséquent, la morphologie du héros se trouve logiquement calqué dessus. Cependant, cette catégorie de poids a pour inconvénient majeur de ne pas être très spectaculaire, entendez par là peu de KO, ce qui serait bien embêtant pour l'intensité de l'anime. Du coup, Ippo se retrouve doté d'une force de frappe exceptionnelle pour son poids et sa taille. Véritable appareil de démolition à lui tout seul, sa force de frappe est bien son seul point fort. Dépourvu de toute technique, sans aucune endurance physique, Ippo ne peut compter que sur son incroyable courage et sa volonté de devenir boxeur pour progresser.

L'éternelle histoire de flirt qui le lie à Kumi très classique au départ arrive à décrocher quelques sourires tout de même avec l'apparition d'un troisième personnage, le frère de la demoiselle, un boxeur au physique effrayant et au caractère psychopathe... qui deviendra même l'un des adversaires d'Ippo. La relation entre les deux par l'intermédiaire du personnage féminin provoque son lot de situations drôles. Sinon, rien de bien nouveau sur le thème amoureux.

Les situations humoristiques reviennent au trio Aoki/Kimura/Takamura, boxeurs au sein du même club que le nouvel arrivant. Supporters lors des combats de leur protégé, ils chambrent constamment Ippo (voir l'épisode des douches). L'ascension fulgurante du jeune homme va être vécu comme une source de motivation pour les combattants au modeste palmarès que sont Aoki et Kimura alors que Takamura représente la star du club, prétendant à une ceinture. A eux trois, ils forment un comité infernal qui analyse les matchs en direct. La série reste dans un bon esprit car elle est destinée à un public jeune et l'ensemble des personnages apparaît avec un air jovial.

Sauvé par le gong

La réalisation a été confiée à Mad House (X - la série, Texhnolyze). Le studio a déjà fait ses preuves sur d'autres oeuvres mais ce coup-ci le budget semble avoir été sensiblement plus faible. Sans autant de moyens, moins de débauche d'énergie mais le thème ne se prête pas non plus à renouveler sans cesse les décors. Quatre lieux sont représentés fréquemment : la maison d'Ippo, le gymnase, la rue et bien sûr le ring. Le chara design évolue en bien au cours des trois saisons, les couleurs sont claires et unies mettant en valeur les personnages. Ceux-ci sont servis par une pelletée de gros plans dans le but d'insister sur leurs expressions... histoire de bien rappeler qu'en boxe, l'attitude compte autant que la technique. Les combats et l'esprit de la boxe sont fidèles à ce qu'on pouvait s'attendre : défi sur le ring, coups monstrueux, botte secrète, courage, KO à gogo. Bref, une réalisation moyenne qui laisse les personnages suffisamment mobiles.

L'OST joue une grande part dans les moments d'intensité avec le retentissement de lourds sons de guitares électriques lors des scènes de combats, des airs de piano lors des moments de faiblesse et de doutes... classique mais l'effet escompté prend quand même et on suit le parcours du boxeur vers les sommets avec plaisir.

Deux OAV indépendants de l'histoire principale et de bonne qualité permettent aussi d'appréhender la boxe sous un autre point de vue. Le premier concerne une chance pour Kimura de pouvoir gagner le titre de champion du Japon face... au boxeur psychopathe et frère de Kumi. Le second place Ippo dans la position du favori alors qu'il est habitué à la place du challenger.

Une série sympathique sur un sport pas forcément très populaire au Japon mais qui attire tout de même par son aspect jovial. Ceci dit, Hajime No Ippo reste un shônen de sport avec un dénouement aux maigres rebondissements et une réalisation basique. Le manga va beaucoup plus loin et la série devrait maintenant se décliner sous forme d'OAV afin de montrer le match attendu par tous : Ippo contre Miyata... Bref, à déguster pour se faire plaisir et voir l'ascension sportive d'un héros indisposé à la gloire du noble art.

Partager cet article
A voir

Redrum 327

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • Endless

    14/03/2005 à 23h24

    Répondre

    La lecture d'Hajime No Ippo m'a procuré une intensité jamais éprouvée auparavant. Perso, lorsque je lis le manga je suis les personnages, lorsqu'ils se prennent des coups je souffre aussi, lorsqu'ils gagnent je ressens de la joie, ...

    Non vraiment, HNH est vraiment un manga exceptionnel qui peut en rebuter certains vu qu'ils en sont au tome 76 mais le jeu en vaut la chandelle. De toute façon vous verrez : lisez le premier tome; vous ne pourrez plus vous arrêter.

  • Toboezzz

    19/03/2005 à 19h14

    Répondre

    HNH (je ne regarde que l'anime) est une série de feu !

    Les personnages sont marrants, de façon à ne pas trop lâcher l'anime, Ippo n'est pas un boxeur au début et évolue au cours de l'anime.
    Les combats sont réalisés euh "à l'ancienne", la technique d'animation est assez ancienne mais du plus bel effet !

  • Choucroot

    19/03/2005 à 23h38

    Répondre

    J' ai regardé l' épisode 51 il y a peu, et c' est tres tres drole. Bon c' est pas sensé. Mais voir un russe roux au yeux verts appeler sa mere, la voire eplucher des patates, se perdre dans la neige, voir un loup qui lui redonne espoir, le tout le temps d' un decompte de ko, moi j' adore
    Tout les mechants sont gentils, ils se prennent de raclées, mais sont content de perdre, le heros ne perd donc jamais ( enfin pas avant l épisode 53 en tout cas - désolé pour le spoiler ), et tout le monde il est content.


    (enfin bon, j' en suis quand meme a l' épisode 53, et la boxe ne m' interresse absolument pas ...)

  • ghigis

    03/04/2005 à 14h47

    Répondre

    Cet anime est un de mes préférés : pas forcément de grande qualité graphique mais vraiment drôle et sans prise de tête.
    Que du bon! Par contre j'ignorais qu'à l'origine il y avait un manga papier. A quelles éditions peut-on le trouver ?

    PS: Bonjour à tous! :]

  • juro

    03/04/2005 à 16h32

    Répondre

    Pour l'instant chez personne. Comme il est dit, le manga fait plus de 70 volumes alors pour qu'un éditeur accepte de se lancer dans une parution au rythme d'un tous les un ou deux mois, il faudrait vraiment un miracle. Il et donc difficilement envisageable de le voir paraître un jour chez n'importe quel éditeur que ce soit.

  • Choucroot

    03/04/2005 à 16h34

    Répondre

    tin 70 tomes c' est de la folie. Deja que l' anime est relativement chiante et totalement repetitive, ca doit etre cauchemardesque -Oo-

  • juro

    03/04/2005 à 17h00

    Répondre

    Je n'ai pas lu le manga mais je pense qu'il doit aller bien au delà de la simple conquête du titre de champion du Japon, surement l'Asie, voire le monde. Et bienvenue ghigis !

  • ghigis

    09/04/2005 à 19h13

    Répondre

    Merci :]

    Ippo champion du monde de boxe, ça laisse de bon moments en perspective !

  • Anonyme

    11/05/2005 à 10h41

    Répondre

    Comment critiquer ce manga qui n'a aucun point faible. Il est si rare de voir un anime a un tel niveau d'émotion, d'animation ... Que certain s'en donne a coeur joie de le critiquer. Au moin le seul avantage est qu'ils soit unique.
    Félicitation a tous les créateur et continué dans cette voie vous arrivez biento au niveau de dbz
    Et pour tous les grincheux sachez qu'il n'y a pas que pokemon dans la vie!

  • juro

    11/05/2005 à 11h07

    Répondre

    Personnellement, si tu mets 10 et que tu dises que c'est parfait ça me dérange pas. Mais avoir un sens critique revient à relever autant les points forts que les points faibles alors Hajime no Ippo possède des points faibles comme tous les animes, ta réaction est plutôt celle du fan qui sacralise l'anime qui l'a marqué dernièrement... Je commence d'ailleurs à être las des internautes qui préfèrent critiquer l'auteur d'une critique plutôt que de donner des arguments constructifs pour étayer leur point de vue . D'ailleurs, en te balladant sur le site tu apprendras qu'on connait autre chose que Pokémon et que 7/10 est relativement une bonne note...

  • Choucroot

    11/05/2005 à 18h12

    Répondre

    ...et que de toute facon, avoir comme seul reference DBZ et Pokemon nuit gravement a ta crédibilité.

  • Carlito mon ptite

    29/11/2006 à 03h00

    Répondre

    ça fait lgtps qu'un manga ne m'avait autant attiré...

    Fan de boxe anglaise, je trouve très juste le vocabulaire employé ainsi que les différentes préparations d'ippo...Des références aux boxeurs passés...

    Un humour decapant, de quoi se plier en quatre...merci Takamura

    Petite note sur la critique au niveau des plumes.... Pas spectaculaire?? Au contraire c'est une des catégories les plus riches en boxeurs de qualités et de spectacle depuis qq années, et elle avait ( avant qu'il ne monte ) le plus grand puncheur en activité toute catégories confondus...

  • juro

    30/11/2006 à 00h22

    Répondre

    Ah bah oui mais si je tombe sur des spécialistes, c'est pas drôle aussi !

  • Anonyme

    01/12/2006 à 17h52

    Répondre

    C'est ,sans doute, le meilleur Animé de sport. Marrant, bien scénarisé, avec une technique d'animation irréprochable. Voila quelques temps que j'ai fini l'animé, mais j'ai pas encore trouvé mieux. (Meme si je reste un Tsubasa fan )

  • Anonyme

    22/08/2010 à 00h44

    Répondre

    Très bon manga, ma partie préférée reste la saison 1 (tome 1-30), surtout en version animée étant donner que la bande son a vraiment du punch.


    La suite est... plutôt à éviter. Si dans la saison 1, les matchs étaient exagérés (mais on aime) et parfois un peu répétitif, (mais on pardonnait grace au charisme de certains adversaires et à l'évolution d'Ippo) la suite devient tout bonnement affreuse.




    Non seulement lesmatchs deviennent aussi abusés que dans DBZ (vous verrez l'apparition de poings supersoniques vers les tomes 80-90, un homme-singe qui se bat en faisant des bonds de 1m50, et j'en passe. Vous aimerez peut-être, mais je hais.), mais les matchs deviennent plus répétitifs que jamais (Comeback KOs qui viennent totalement de nulle part, et un Ippo qui change pas d'un poil en 60 tomes.).


    Par contre, l'humour sera toujours présent, quelques bons persos apparaitront ainsi que quelques très bons matchs .(pas beaucoup.... mais quand il y en a, ils sont excellents.)

  • Anonyme

    13/06/2011 à 10h58

    Répondre

    Choucroot a dit :
    ...et que de toute facon, avoir comme seul reference DBZ et Pokemon nuit gravement a ta crédibilité.

    Si tu crois que mes seul référence sont DBZ et Pokemon tu peux toujours te carré un doigt dans la c..

  • Anonyme

    13/06/2011 à 11h03

    Répondre

    juro a dit :
    Personnellement, si tu mets 10 et que tu dises que c'est parfait ça me dérange pas. Mais avoir un sens critique revient à relever autant les points forts que les points faibles alors Hajime no Ippo possède des points faibles comme tous les animes, ta réaction est plutôt celle du fan qui sacralise l'anime qui l'a marqué dernièrement... Je commence d'ailleurs à être las des internautes qui préfèrent critiquer l'auteur d'une critique plutôt que de donner des arguments constructifs pour étayer leur point de vue . D'ailleurs, en te balladant sur le site tu apprendras qu'on connait autre chose que Pokémon et que 7/10 est relativement une bonne note...


    Je ne le sacralise pas. Il est vraiment parfait pour un Manga de boxe. Il y a de nombreux clin d'oeil a son ancêtre et prédécesseur "Ashita No Joe" et ça c'est super important je trouve.
    Je met 10/10 si je veux mon petit. Si tu n'est pas content, c'est pareil, une note c'est une note. Si on pouvais pas mettre 10 fallait le dire et le noter sur 7 dans ce cas. C'est avec des gens comme toi éternel insatisfait qu'on avancera pas. Tu veux un point faible ? Bah le point faible de cet anime est que chaque saison met un temps fou à sortir. Est ce que ça remet en cause le fond de l'anime ? Non
    Donc 10/10 en déplaise aux rageux comme toi

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques