2/10

Hammer Boy

Il ne suffit pas reprendre les principaux éléments d'un manga culte et de les adapter à sa sauce pour réussir un bon ouvrage. Hammer Boy, manwha de Huh Young Man, fait parti de cette catégorie tant il ressemble trait pour trait au Dragon Ball de la première époque. Mais entre un mioche à quatre dents qui se bat avec un vieux marteau et le grand Sangoku, un monde les sépare.

Mang-Chi, gentil garçon tout ce qu'il y a de plus courageux vit avec un vieil homme et tente de subsister dans une petite communauté alors que la Terre a été dévastée par une catastrophe naturelle. La vie suit son cours, Mang-Chi affronte et bat de méchants pirates malgré sa taille lilliputienne et l'ancêtre démontre qu'il est en réalité un grand maître du combat. Et pour que l'histoire ressemble encore plus à Dragon Ball, Mang-Chi s'en va découvrir le monde et rencontrera par hasard une jolie fille plus âgée (qui a dit Bulma ?) qu'il va bien évidemment aider.

Comment peut-on écrire une oeuvre aussi basique et surtout à ce point recopiée sur une autre ? Du dessin aux blagues en passant par la personnalité des personnages, absolument tout fait penser à Dragon Ball. Mais le plus fort, c'est que Hammer Boy est illisible. C'est mal écrit, mal scénarisé, jamais comique et on a simplement envie de refermer ce manwha au bout de quelques pages. Peut-être qu'un très jeune public trouvera là une oeuvre adaptée à ses attentes, la personnalisation au héros pourrait marcher, mais passés dix ans, rare sont ceux qui le liront avec plaisir.

Il n'est pas aisé de décrire l'essence même de Hammer Boy tant la manwha semble impersonnel et vide d'une quelconque substance qualitative. Hormis les dessins calqués sur Dragon Ball, donc honnêtes, il n'y a rien à sauver. Et encore, même la figure du héros est mauvaise, en particulier sa tête qui donne envie d'être baffée à chacune de ses apparitions. Entre l'accumulation de scènes d'action ratées, une avalanche d'essais comiques franchement pénibles, des dialogues du niveau primaire et des situations incroyablement répétitives, on a là de beaux exemples de tout ce qu'il faut éviter. En fait, c'est à se demander comment le rapprochement avec Dragon Ball, la référence du genre, a pu être fait.

Quel est le pire entre se prendre un marteau sur la tête et lire Hammer Boy, entre la douleur physique et psychologique ? Le choix est dur... Non, plus sérieusement, vu la futilité et la médiocrité de ce manwha, le lire ne laissera aucune séquelle. C'est à peine si on s'en rappelle quelques heures après. Les plus jeunes y trouveront peut-être une oeuvre adaptée à leurs attentes mais parmi tous les tchungyuns du marché, mieux vaut en choisir un autre.

A découvrir

Croquis Pop

Partager cet article
A voir

Pi - le manga

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques