8/10

Hatsukoi T.2


Hatsukoi T.2
Meguru a un gros problème : ses seins sont beaucoup trop gros et elle est complexée (je suis certain que beaucoup de japonaises aimeraient avoir ce complexe). Ancienne championne du Japon de natation, elle a dû mettre fin à sa carrière par peur de se mettre en maillot de bain devant tout le monde. C'était sans compter sur Gengorô du club de piscine, prêt à tout pour recruter un nouveau membre et sauver son club.

Sogabe, l'ami de Kusuda se plaint qu'aucune fille ne comprenne ses charmes pourtant évidents. C'est alors qu'il percute malencontreusement Nao et là, c'est le coup de foudre. Il est prêt à tout pour se retrouver avec elle et organise une soirée de réveillon. Répondent présent sans hésiter ses camarades qui ont un intérêt évident à participer, puisque l'élu de leur coeur est également de la partie. Trois garçons et trois filles vont ainsi se retrouver le temps d'une soirée. Parmi eux, Kei, la fille la plus courtisée de toutes va se retrouver en tête à tête avec Kusuda, qu'elle trouve répugnant mais pour lequel elle éprouve d'étranges sentiments...

Un peu compliqué tout cela me direz vous, et encore je ne vous ai pas tout dit. Pourtant, l'ensemble reste très compréhensible et on retrouve un organigramme des relations très utile. Beaucoup de noms, beaucoup de personnages mais qui sont tous attachants et plein de vie. On prend un malin plaisir à suivre les réflexions, les évolutions et les sentiments de chacun, et franchement, je m'éclate à lire ce manga. On notera également que ce deuxième tome appuie beaucoup plus sur le côté sexy avec énormément de dessins plein de sous-entendus. Une grande réussite jusqu'à maintenant et un cocktail détonnant qui promet pour la suite !

A découvrir

Soul Eater T.18

Partager cet article
A voir

Kenichi T.24

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • Blackburnes

    10/11/2011 à 11h41

    Répondre

    Humm des passages ecchi , un bon humour mais c'est le manga du moment qu'il me faut !
    Il y aurait pas des petits passages borderline avec un autre genre de manga car là je l'achète tout de suite . ^^
    http://manga.krinein.com/hatsukoi-limited-24091/critique-17574.html

  • Islara

    11/11/2011 à 13h57

    Répondre

    Y en a des paquets des mangas "borderline", voire même pédopornographique. Il suffit, en magasin, d'aller au rayon adulte ou d'acheter ceux qui sont sous cellophane avec la mention "pour public averti".

    Dur d'être un mec quand même...

  • OuRs256

    29/11/2011 à 22h19

    Répondre

    Islara a dit :
    Y en a des paquets des mangas "borderline", voire même pédopornographique. Il suffit, en magasin, d'aller au rayon adulte ou d'acheter ceux qui sont sous cellophane avec la mention "pour public averti".

    Dur d'être un mec quand même...


    Meuh non, y'a des manga "pour public averti" qui sont juste comme ça à cause de violence outrageuse. Perso, tant que je suis tranquille dans ma tête...

  • Canette Ultra

    26/12/2011 à 15h42

    Répondre

    Ah oui ... cela a l'air très ... mmm ... captivant http://manga.krinein.com/hatsukoi-limited-24091/critique-17905.html

  • Plax

    26/12/2011 à 16h10

    Répondre

    Franchement c'est vraiment drôle à lire, moi je kiffe

  • OuRs256

    26/12/2011 à 19h31

    Répondre

    Moué, ce genre de séries, c'est ptet sympa 1 ou 2 tomes mais ça devient lassant, les auteurs utilisent toujours les mêmes ressorts scénaristiques etc... Bref, je suis bien content que Plax critique

  • Blackburnes

    03/03/2012 à 12h05

    Répondre

    Je suis assez d'accord Plaxounet ! http://manga.krinein.com/-24091/hatsukoi-t3-18274.html

  • Plax

    03/03/2012 à 12h48

    Répondre

    Haaaa merci

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques