7.5/10

Hiroshi Hirata, ma voie de père

Une auobiographie de Hiroshi Hirata. Burlesque et remplie de réflexions

Cela fait plus de trente ans que Hirata est dessinateur de gekiga. Mais pas facile de concilier travail et vie de tous les jours quand on est un touche-à-tout comme lui. Fan de vidéoprojecteurs, de bricolage et de synthétiseurs, il doit avant tout répondre aux demandes de son éditeur !
Sexe, éducation, jardinage, mais aussi anecdotes de travail sont au programme de cette œuvre pleine d'humour.

Ma Voie de Père
Ma Voie de Père
Hiroshi Hirata nous est connu pour ses récits historiques empreints de réalisme (Satsuma, Zatoïchi, L'Âme du Kyudo, La Force des Humbles...). C'est une surprise totale de le retrouver dans une évocation autobiographique de son quotidien avec Ma Voie de Père. Au gré de ses pérégrinations intellectuelles, le mangaka nous invite à réfléchir sur le sens de la vie en général, de philosophie shintoïste (respect de la nature, etc...) ou sur les subtilités de la langue nippone. Avec beaucoup d'humour et pas mal de pied au nez aux propos conventionnels, Hirata délivre un one-shot étonnant, destiné à jouer avec lui autour de sa réflexion et sa vie familiale qu'il met en scène. Un petit côté Mes Voisins les Yamada apparaît lors des réunions familiales mais le titre reste orienté sur le protagoniste principal : Hirata lui-même. Nous faisant partager ses passions, il se tourne souvent en ridicule pour nous amuser sur des thèmes aussi divers que son goût pour la paresse, la musique, la nature ou encore le sexe, l'auteur passe de l'un à l'autre par des jeux de mots totalement improbables et des prises de têtes délirantes. Assez unique en son genre, ce pavé demeure assez admirable pour ses propos même si sa portée reste quelconque. Suivent des lettres d'Hirata sur des thèmes d'actualité, des histoires courtes et un conte d'horreur... Ma Voie de Père est complexe, fouillis, travaillé, dénué de sens, intelligent, provocant, simplet, rigolo, difficile à aborder... Un tout qui résume la vie d'un homme qui pense. On pourrait mettre en relation ce titre avec ceux d'Hideo Azuma (Journal d'une Dépression, Journal d'une Disparition).

Le trait fouillé du mangaka trouve aussi toute sa splendeur lorsque les samouraïs sont absents (ou presque) de son œuvre. Chaque planche est une merveille de style fait main, les lecteurs de ses précédents opus savent à quoi s'attendre... Et même parfois, l'auteur s'essaye avec bonheur au super deformed pour le comique.

Ma Voie de Père parvient à atteindre le but de nous divertir. Le livre demeure difficilement abordable pour des étrangers à la culture traditionnelle nippone et ne devrait convenir qu'aux connaisseurs des titres parus précédemment chez Akata.

A découvrir

Broken Blade

Partager cet article
A voir

Kamen Teacher

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques