3/10

Honey x Honey

Un shôjo parmi les plus clichés lus dernièrement. Sans intérêt notable.

 

"Honey"... Contrairement à sa douce sonorité, ce terme n'a rien de plaisant puisqu'il désigne le serviteur (sélectionné parmi les élèves de la section normale) qui s'occupe personnellement d'un élève de la section Kuge, réservée aux enfants de riches familles. Yuzuru fait la désagréable connaissance de Kai, alors qu'elle travaille au cours des vacances d'été... Le jour de la rentrée, elle apprend avec stupéfaction qu'elle est devenue la "honey" de Kai ! Va-t-elle pouvoir s'acquitter de ses nouvelles fonctions, et supporter cet adolescent capricieux ?

Honey x Honey
Honey x Honey
Les éditions Glénat possèdent l'un des catalogues manga francophones les plus fournis avec une qualité largement supérieure à la moyenne. Mais de temps à autre, se glisse un petit raté comme peut l'être Honey x Honey. A travers ce titre, on a l'impression de revivre la période de Love Celeb et consorts dans lequel les filles ne se révélaient être que des jouets pathétiques pour des garçons dénués de tout humanisme... autant le dire, le scénario vole en rase mottes, les personnages méritent des claques et l'ensemble se montre profondément décevant. Les péripéties scolaires de Yuzuru, fille à tout faire complètement soumise malgré sa volonté, ne peuvent fonctionner que l'espace de quelques chapitres... mais elles se poursuivent sans amélioration durant plusieurs volumes, offrant un désintérêt croissant du lecteur.

Scénario pauvre, trait pauvre et caricatural. Honey x Honey ne trouve pas de véritable écho probant du côté de la palette de Kanan Minami. Les personnages correspondent au prototype même de personnages clichés du genre, un chara design très actuel s'attachant à décrire plus les personnages comme des gravures de mode que comme de véritables créations.

A vrai dire, on s'ennuie ferme dans ce shôjo qui multiplie les scènes déjà-vu, les effets d'annonce sans suite et les gags malencontreux. Honey x Honey ne possède pas d'intérêt particulier. S'en passer se révèle particulièrement aisé...

A découvrir

Puzzle

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques