8/10

Ikigami, préavis de mort

Préavis de mort sur les jeunes japonais avec Ikgami qui pose une vraie question de société. Peut-on sacrifier un individu pour le bien-être général ou l'humanité doit-elle rester solidaire ?

Dans ce pays, tous les enfants sont vaccinés à leur entrée à l'école. Mais un vaccin sur mille contient une micro-capsule qui explosera entre l'âge de 18 et 24 ans, causant la mort de la jeune personne. Un fonctionnaire a reçu pour mission de délivrer dans sa circonscription l'Ikigami, le préavis de décès annonçant qu'il ne reste plus que 24 heures avant explosion de la capsule. En suivant de près ou de loin le sort des hommes et des femmes à qui il vient annoncer la mort, il en vient à se poser des questions interdites sur la légitimité de cette "Loi pour la Prospérité Nationale".

 

Ikigami
Ikigami
A la célèbre question « que feriez-vous s'il ne vous restait plus qu'un jour à vivre ? », Ikigami, préavis de mort se propose de répondre par l'intermédiaire d'un scénario proposant une réflexion intelligente sur ce que représentent vie et mort. De grandes histoires chapitrées et centrées autour d'un personnage qui ne dispose plus que de vingt-quatre heures à vivre mettent en scène un grand nombre de comportements humains face à l'inéluctable conclusion. Au milieu, un personnage récurrent, Fujimoto, se posant beaucoup de questions sur l'essence, l'intégrité et les bienfaits de ces préavis de mort qu'il doit délivrer. Au-delà des cruelles histoires frappant les personnages secondaires, il est intéressant de noter l'évolution progressive du point de vue de Fujimoto sur la liberté de l'être humain au sens premier du terme. Peut-on rester sans réaction face à ces morts programmées ? Sans aucun remords ? Peut-on avoir le droit de vie et de mort sur un être humain en toute légalité ? Un seul homme peut-il défier l'ordre établi voulu pour l'intérêt de tous ? Autant de questions tellement difficiles que chaque histoire peut tendre vers le positif ou le négatif. Un vrai débat comme peut l'être la peine de mort.

Auteur de Heads avec lequel il avait déjà impressionné par sa maturité graphique et un goût pour les scénarios haletants, Motoro Mase propose autre chose. Le trait présente des caractéristiques propres au seinen du genre avec un trait fin et détaillé mettant en avant les expressions des personnages. Il est aisé d'y prendre goût, l'auteur facilitant la lecture par une excellente mise en scène pleine de sobriété.

Ikigami propose un sujet original sur un thème touchant de plein fouet les nippons, à savoir le contrôle de la natalité et la surpopulation. En le traitant avec subtilité et intelligence, Mase pose de vraies questions qui interpellent tout un chacun sur le fait de vivre en liberté.

A découvrir

Kaze

Partager cet article
A voir

Five

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • sphinx

    08/11/2009 à 13h50

    Répondre

    Personellement, je
    m'attendais à une trame principale un peu plus marquée hormis
    l'accompagnement du "héros".Or en fait, on a donc
    plusieurs histoires qui nous décrivent les réactions
    des personnes face à la mort, à leurs dernières
    heures d'innocents condamnés. Celles-ci sont bien construites,
    prenantes et nous font très bien ressentir l'injustice
    insupportable de cette mesure. La société, et la
    population en général, avec leurs réactions
    mesquines ou amorphes font froids dans le dos par leur vraisemblance.


    Quant au personage
    principal on a tout simplement l'impression de suivre un bourreau
    avec ses questionnements et réflexions. Il s'interroge sur la
    légitimité des actes de l'état, les remet en
    question; mais pour l'instant (T.4) il n'agit pas et ne l'envisage
    même pas (menace étatique aidant).


    Alors le thème est
    bien interressant, les histoires individuelles prenantes mais un
    dévelopement d'une opposition, d'une résistance serait
    bienvenue. Et le tome 4 semble très légèrement
    apporter cela dans la dernière tranche de vie et en toute fin
    de volume.


    A suivre.

  • Anonyme

    17/04/2010 à 14h46

    Répondre

    Très très bon thriller ! Enfin un manga qui sort du lot !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques