5.5/10

Immortal Rain T.8


Mésentente à bord...
Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Machika et Rain se dirigent vers l'Arche de Noé (un cimetière de navires militaires) pour tenter de retrouver Yuca et stopper la destruction des villes les plus densément peuplées (le satellite a des détecteurs de chaleur). Le retrouver ne posera pas forcément de problèmes mais c'est la suite qui s'avèrera difficile puisque Dora Fork est toujours déterminé à obtenir le secret des Metuselah. De son côté, Eury se retrouve bloqué dans une salle fermée qui se remplit d'eau après avoir tenté de défendre Ayla, attaquée par une espèce de chenille. Une course contre la montre commence donc des deux côtés : Machika et Rain réussiront-ils à arrêter le satellite ? Ayla arrivera-t-elle à trouver du secours à temps pour sauver Eury ?

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Ce tome est un peu moins superficiel que le précédent. L'auteur prend le temps de développer le cas de Yuca et ses relations avec Rain. On en apprend plus sur les motivations du jeune (ou pas) garçon, celles qui l'ont poussé à activer le satellite, etc.

Que peut-on attendre du prochain volume ? C'est à Machika de sauver Rain qui se retrouve dans un état critique après la rencontre avec Dora Fork. Machika annonce d'ailleurs que ce sera leur ultime voyage (il reste 3 tomes qui devraient constituer l'arc final). Espérons que ça soit un peu plus vivant et dynamique que ce que l'on a vu jusqu'ici !

Le mot de la fin : Malgré un contenu un peu plus enthousiasmant et plus dynamique que dans le précédent volume, Immortal Rain peine toujours à convaincre. La série semble enfin se diriger vers une conclusion et ce n'est pas plus mal. Même si le volume se lit, on ne ressort pas vraiment différent de la lecture : pas d'enthousiasme réel pour la suite, aucun des personnages ne mérite vraiment qu'on s'y attache, le scénario est plus ou moins bateau... Bref, si vous n'êtes pas fans, passez votre chemin.

A découvrir

Monochrome Animals T.2

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques