8/10

Ippo, la défense suprême - Trio de champions

Pour le 4e combat de défense de son titre, Ippo doit affronter un boxeur inconnu venu d'Okinawa. Tout ce qu'on sait du challenger, c'est qu'il prétend détruire le Dempsey Roll qui a fait le succès de Makunouchi! Ippo se lance dans un entraînement spécial pour renforcer son arme maîtresse...

Dans la première saison, on découvrait un jeune boxeur timoré mais plein de promesses se transformer en un combattant de haut niveau ne reculant devant aucun obstacle. Dans la deuxième saison, on découvrait la naissance (dans le sang) d'un nouveau champion du monde, les premiers pas d'un nouveau champion du Japon et les début d'un nouveau prodige au club Kamogawa (quarante-six tomes tous plus intenses les uns que les autres résumés en deux phrases... j'ai tellement honte...). Le sous-titre de cette troisième incursion dans l'univers créé par George Morikawa, La Défense suprême, nous dit tout ce qu'il faut savoir sur son contenu. Ippo est un champion bien installé mais il va devoir faire face à ceux qui veulent lui prendre sa place. Le jeune homme devient donc l'homme à abattre sur la scène nationale !

Une pêche bien placée s'il vous plaît.


Quand on parle de défense d'un titre, il y a plusieurs choses qui viennent à l'esprit : la gestion de la pression du champion, un nombre impressionant de challengers... Notre héros va devoir prendre en compte une nouvelle donnée : c'est lui que les jeunes boxeurs viennent défier et non pas l'inverse. Quand on y pense, Ippo s'était positionné en challenger à chacun de ses combats jusqu'ici. Aussi étonnant que cela puisse paraître, son attitude ne va pas changer d'un poil en tant que champion. Il est plus conscient de ses forces qu'auparavant, c'est un fait mais le boxeur ne va jamais se sentir supérieur à ses adversaires. Même dans ses combats contre ses adversaires les plus faibles, il se positionnera en tant que challenger, en tant que personne qui a tout à gagner alors qu'en réalité, il a tout à perdre (la ceinture, la gloire du champion...). C'est tout le contraire de Takamura qui va y aller à chaque fois au culot et sans cesser de fanfaronner. Faire le pitre est une seconde nature chez le colosse qui ne rechignera jamais à préparer ses matchs. Eh oui, il fait le clown mais il reste professionnel jusqu'au bout. 

Morikawa nous offre donc deux points de vue complètement différents. L'un brille par son talent et sa force naturelle alors que le second se distingue par sa ténacité et sa capacité de préparation (et de concentration). C'est d'ailleurs l'un des gros points positifs de la série, chacun des boxeurs du club Kamogawa apporte une vision différente de la vie de ces sportifs de haut niveau. L'auteur réussit à couvrir sans temps mort tous les aspects de leur vie quotidienne : entraînement, banalités, matchs, récupération. Les combats sont toujours aussi bien rythmés et proposent un divertissement à la hauteur de ce que l'on pourrait attendre de combats de boxe. Avec leurs nombreux rebondissements et leur excellente dynamique, les affrontements n'ont rien à envier à ceux des autres manga de combat. L'auteur a parfaitement compris comment doser ses combats et maintient un ratio commentaires/action bien équilibré. 

Les personnages au coeur de l'histoire.


Avec cette troisième saison, on peut apprécier, peut-être encore plus que les saisons précédentes, que ce sont bel et bien les personnages qui font une série. Alors oui, il y a du combat mais ce sont avant tout les vies des boxeurs de Kamogawa qui sont mises en avant. Morikawa développe énormément leurs sentiments et leurs pensées (que ce soit en combat ou en dehors). C'est ainsi que l'on découvre un côté d'Ippo que l'on avait encore jamais vu dans la série : ce dernier peut être frustré. Alors que l'un de ses objectifs est de combattre à nouveau contre Miyata, il se voit refuser presque systématiquement ce combat par le président, ce dernier estimant qu'il n'est pas encore prêt pour se lancer à l'international alors que son rival y est déjà. Heureusement, le vent semble tourner dans les derniers volumes...

Il y a aussi un superbe travail fait sur Takamura. La brute épaisse du club, auto-proclamé pitre en chef, va devoir surmonter un défi physique pour son match contre David Eagle. Alors qu'on nous fait croire qu'il est en grand danger et que sa carrière pourrait être compromise, le colosse préfère s'amuser et tout prendre à la légère. Au fond, ce dernier ne veut tout simplement pas penser au pire et souhaite continuer à s'épanouir dans un sport qu'il affectionne tout particulièrement et sans lequel il aurait beaucoup de mal à continuer à vivre. Quand on y réfléchit, c'est logique. Takamura est une brute donc il a besoin de frapper, ce qui est permis lors de ses combats alors que s'il était livré à lui-même, il redeviendrait le voyou découvert par le président Kamogawa et finirait probablement en prison pour meurtre ou coups et blessures. Si vous voulez découvrir le côté sensible de Takamura, vous serez donc servi !

Vivement la saison 4?


Même si Kurokawa n'a pas encore fait d'annonce officielle, de nombreux signes semblent pointer dans ce sens (notamment un message sur leur page Facebook disant que c'est en bonne voie). Celle-ci nous aura montré de bien beaux combats même si l'on reste un peu sur notre faim en ce qui concerne la rivalité Ippo/Miyata. Notre héros aura pris pas mal de coups mais il faut avouer qu'aucun de ses adversaires ne restera véritablement dans nos mémoires, au contraire de l'américain qui affronte Takamura, bien plus tranchant et mieux travaillé que les autres rivaux de la saison. Avec un boulot toujours au top de chez Kurokawa pour sortir un volume par mois, les (quasi) deux ans nécessaires à la sortie des 21 volumes auront été presque trop courts !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques