7/10

Judge - Accusés levez-vous !

Après Doubt, Yoshiki Tonogai n'a pas abandonné son concept du huis clos, il est revenu à la charge avec Judge, une série qui reprend plus ou moins le même concept mais en multipliant les animaux (alors qu'il n'y avait que des lapins dans Doubt). Profitant d'un style graphique qui fait mouche, il surfe sur une vague... dangereuse. 


C'est l'histoire d'un mec à tête de lapin...
Au détour d'un tribunal... 

Après avoir indirectement causé la mort de son propre frère, Hiro vit rongé par le remords. Deux ans ont passé quand il se réveille soudain dans le noir, menotté et coiffé d'un mystérieux masque de lapin. Au bout d'un couloir, le corps sans vie d'un adolescent, et sept autres victimes terrifiées, enfermées dans une étrange salle de tribunal. Mais aucun d'entre eux n'est vraiment innocent… Coupables d'un crime resté impuni, tous incarnent un des péchés capitaux : gourmandise, avarice, paresse, orgueil, luxure, envie et colère. Le procès peut commencer… À la fois juges et bourreaux, ils devront choisir toutes les douze heures celui d'entre eux qui sera sacrifié. Sans ça, c'est la mort qui les attend. Sauront-ils supporter la pression ?

Un concept de huis clos sous-exploité ? 

Quand on voit la couverture du premier volume, on se dit : "Chouette, des nouveaux masques d'animaux flippants !". Malheureusement, on déchante un peu vite quand on se rend compte que l'auteur n'exploite pas vraiment la différence entre les animaux. Bien sûr, les masques ont un rapport avec les traits de caractères de chacun, mais il faut avouer que ça ne va pas très très loin (des fois, le lien est même assez difficile à voir). On aurait pu s'attendre à un concept un peu plus travaillé comme il y avait dans Doubt (eh oui, impossible de pas comparer) où les lapins devaient échapper au loup. 

En ce qui concerne le choix du lieu, il n'y a pas à dire, c'est très réussi. Le coup de l'ancien tribunal désaffecté rend possible un grand nombre de situations liées aux différentes pièces que les "prisonniers" peuvent découvrir. Les armes ne manquent pas non plus et le climat instauré par le "jugement" pousse les personnages à s'en servir. Ils se livrent une guerre psychologique qui pousse chacun d'entre eux dans leurs derniers retranchements ; et tout le monde sait de quoi est capable l'être humain quand on lui fait atteindre ses limites... 

Pourquoi vous me faites ça ?! Pourquoi ?! Je suis innocent, moi !

Au départ, tout le monde semble être blanc comme neige mais comme tout le monde le sait, "no one is innocent". On va ainsi découvrir au fur et à mesure des volumes quel est le péché de chacun des prisonniers. Par contre, ne vous attendez pas à découvrir les raisons de ce jeu malsain avant l'ultime volume qui apportera toutes les réponses à nos questions (exactement comme dans Doubt, coïncidence ? je ne crois pas...). 

Si vous avez lu Doubt, vous vous méfierez dès le départ des jeunes filles frêles et chétives du groupe mais pour le coup... il n'y en a pas tant que ça. Les filles sont particulièrement fortes et possèdent toutes un caractère bien trempé. Elles sont décidées à aller jusqu'au bout. D'ailleurs, un peu comme dans Koh Lanta, les alliances se forment vite et ont la peau dure... Difficile de faire changer de camp telle ou telle personne, une fois qu'ils ont choppé une couleur, c'est pour la vie... 


Les masques tombent...
Verdict

Judge est une série très moyenne quand on la lit au tome par tome. Franchement, la suivre n'a pas été très agréable. Par contre, en relisant l'intégralité lors de la réception du tome 6, on lui trouve une toute autre saveur. Tout est vraiment bien réglé et la narration est rondement menée. C'est difficile à voir avant de terminer la série mais l'auteur dissémine des indices pour aider le lecteur à y voir plus clair. 

Si Ki-oon fait comme Doubt, on aura sûrement le droit à un coffret comprenant l'intégrale et ça sera probablement l'occasion pour ceux qui n'ont pas encore commencé la série de se la procurer. Avec son suspense un peu biaisé et ses personnages traîtres, Judge est à lire d'une traite (littéralement). 

A découvrir

Virtus T.4

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Blackburnes

    07/02/2012 à 11h30

    Répondre

    Judge est pas une mauvaise série en soi ! Ca manque juste un poil de rythme et la vitesse de parution n'est pas assez rapide pour qu'on puisse mordre dans l'histoire !
    Bref tu as raison de recommander de tout lire en même temps car c'est plus intéressant !
    Et c'est bête que l’auteur n'est pas su assez se renouveler car c'est quasiment la même trame que Doubt avec un petit penchant pour un Seven-Battle Royal http://manga.krinein.com/judge-24575/critique-18137.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques