1/10

Judo Boy

Cette critique est faite en deux parties. La première est pour les presque trentenaires qui connaissent Judo Boy parcequ'ils l'ont regardé à la télé quand ils étaient petits, sur Récré A2. Ils connaissent l'histoire, je leur épargne donc le synopsis. La deuxième est pour tous les autres, pour qui Judo Boy n'évoque rien. Chacune des deux parties traitera de l'édition, mais de manière différente, suivant les points de vue.

Nostalgie, quand tu nous tiens...

Voici la première partie. Ne tenez pas compte de la note et du commentaire désobligeant à côté d'elle. Pour vous, ce qui compte avant tout, c'est de retrouver une émission qui a bercé votre jeunesse. Tout ce que vous demandez, c'est que cette série vous rappelle des souvenirs.
Vous serez servis, car l'édition de Déclic Images est on ne peut plus proche de ce qui a été diffusé à la télé. Génériques, voix, image, tout est d'origine. L'image n'a pas été retouchée, et on voit les petites taches noires, caractéristiques des bandes magnétiques.
Le packaging en lui même vous plaira à coup sûr : le coffret ets tout a fait dans l'esprit de la série, et les menus des DVDs sont très sympa. En revanche, vous allez regretter la quasi absence de bonus, ceux ci se résumant à quelques bandes annonces. Mais comme dit précédement, ce n'est pas vraiment ce qui vous importe. Jetez-vous sur ce coffret, vous ne le regretterez pas.

Juste une chose. Lorsque vous déballerez votre coffret, pensez a enlever le plastique d'emballage de toutes les boites. Le coffret n'est vraiment pas large, et une fois sortis, il est dur de re-rentrer les DVD. Je conseille de rentrer d'abord les DVD 1 et 5, puis 2 et 4, et en dernier le numéro 3, pour éviter de forcer sur les bords cartonnés. Je ne l'avais pas fait, et j'ai déchiré le coffret... Faites attention ! 

Nostalgie, quand tu ne nous tiens pas...

Pour tous les autres, sachez que Judo Boy a de fortes chances de vous conforter dans l'idée que ces élans de nostalgie ne sont pas du tout justifiés au vu de la qualité de ce qui était alors diffusé.

Judo Boy n'a pas de chance : sa mère est morte depuis longtemps, et son père vient de mourir, assassiné par un mystérieux borgne (on a retrouvé un oeil de verre sur les lieux du crime). Comment son père, ce héros des arts martiaux, a-t-il pu se laisser avoir par cet homme ? Peu importe. Tout ce qui compte maintenant, c'est de devenir plus fort, pour défier cet homme, et venger son père. Accompagné du petit Ken et de son chien Bobo, Judo Boy va parcourir le monde à moto, jusqu'à ce qu'il retrouve ce fameux homme à l'oeil de verre...

Concrètement, Judo Boy, c'est beaucoup de bruit pour rien. Tous les épisodes, sans aucune exception, même les derniers, suivent le même modèle scénaristiquement parlant. Un épisode se déroule de la manière suivante : Judo Boy arrive dans une nouvelle ville / un nouveau village / un nouveau trou paumé dans le fin fond du Larzac. Il y découvre l'existence d'un borgne, qui est méchant. Il s'introduit alors dans son fief, tabasse tous ses hommes de main, puis tue le grand méchant. Il s'appercoit alors que ce n'est pas le bon, et repart pour de nouvelles aventures. Dans le même temps, il a rencontré une jeune fille, qui est tombée amoureuse de lui. Mais tout concentré sur son idée qu'il est, il ne le voit pas, et la quitte en brisant son coeur sans même s'en apercevoir. Sacré Judo Boy.

Et c'est comme ca pendant 26 épisodes. Croyez moi, une fois que vous en aurez vu un, vous les aurez tous vu. Mais de toute façon, cela importe peu puisque vous n'aurez pas du tout envie de voir le reste.

La première chose qui frappe dans Judo Boy, ce sont les voix. Uniquement en français, on est obligé de supporter le doublage lamentable fait a l'époque. Il n'y a visiblement que trois doubleurs pour tout le monde, et ce n'est pas glorieux (en fait, c'est totalement faux, il y a beaucoup de doubleurs, même pour les filles, mais on ne fait pas de réelle différence : tout est surjoué au possible, et le non naturel dont font preuve les doubleurs est inquiétant. Gotohwan fait beaucoup beaucoup mieux). Les voix ne correspondent pas du tout à l'attitude du personnage (une voix surprise pour un personnage visiblement en colère, ou pire, des exclamations pour un personnage qui est totalement impassible). Le pire est sans doute réservé aux filles : il semble que la même personne à fait le doublage de toutes les filles. En un sens, c'est assez proche de l'anime puisque ces mêmes filles se ressemblent toutes, à la coupe de cheveux et la robe près. On pourra dire tout ce qu'on voudra à propos du doublage de série comme Evangelion ou Vision d'Escaflowne, mais ce n'est rien a coté du massacre fait sur les animés dans les années 90.
La deuxième chose qui frappe, c'est le générique. On aimerait l'oublier, mais il est entêtant, et on se retrouve même à le chantonner. Et quand quelqu'un vous demande ce que vous sifflotez, et que vous répondez “le générique de Judo Boy”, vous pouvez être sur que ce n'est pas la classe. Les paroles sont tout simplement affligeantes et vides de sens. On a casé “samourai” dedans, et honnetement, je me demande encore ce que ca vient faire ici. Sans doute pour montrer que c'est japonais...
Et ensuite, tout va vous choquer. Le fait que tout se passe a une vitesse halucinante. On ne se rend pas bien compte à quel point les personnages évoluent vite. En vingt minutes, des personnages qui ne s'étaient jamais rencontrés deviennent intimes, Judo Boy a le temps de mettre une dérouillée à toute la pègre locale et de tuer un borgne. Il faut le voir pour le croire. Je ne trouve pas les mots pour décrire le vide sidéral de cette série niveau personnages et intrigue.

Ajoutez à cela l'image de très mauvaise qualité et la coupe sera pleine. On a un DVD entre les mains, mais la qualité est du niveau de la VHS. Je ne critique pas le travail de Déclic Images, car ils n'y sont pour rien. Mais la série est laide. Le trait est énorme (sur mon écran 17”, j'ai mesuré un trait noir de 1cm d'épaisseur lors d'un gros plan sur le visage du héros), peu détaillé, et totalement inexpressif. Heureusement que les personnage se lèvent pour exprimer la colère, sinon on les penserai amorphes.

Question bonus, il n'y en a pas, et c'est tant mieux. De toute façon vous n'auriez pas eu envie de les regarder. En revanche les trailers sont à voir. Declic Images possède un catalogue assez exceptionnel, et vous pourrez découvrir d'excellentes séries. Point positif : les menus sont très jolis. Dommage que la musique de fond soit autant en accord avec la série.

Si Judo Boy est une série culte, c'est avant tout grâce à son passage à la télé. Pour toute personne de moins de 25 ans, cette série est mauvaise. On se tournera alors vers des animés plus jeunes, de bien meilleur qualité, éditées elles aussi en coffret chez Declic Images (qui fait des coffrets d'excellentes séries pour vraiment pas cher, il faut bien le reconnaitre).

Rendons tout de même à César ce qui appartient à César : pour une série produite en 1969, Judo Boy est très bien animée. Elle est une vraie prouesse technique pour l'époque. Mais la technique est l'élément qui vieillit le plus mal. Dommage.

Partager cet article
A voir

Envol (L')

A propos de l'auteur

    8 commentaires

    • Anonyme

      16/08/2007 à 12h05

      Répondre

      Je regardais cette série quand j'étais enfant, si j'ai du mal à me remémorer certains épisodes je me souviens l'avoir apprécier ! Les enfants sont fascinés par ce qui a trait à la force, à la justice et aux arts martiaux que maîtrise "judo boy" ! Mais je me rends compte maintenant que ce dessin animé à pas mal vieillit et ne supporterait pas la comparaison avec les dessins animés sortis dans les écrans français à la même époque et avec les plus récents ! Si les scenarii des différents épisodes sont mauvais et la copie et l'image médiocre (ce qu'un petit enfant, ne décèle pas !) je pense que "judo boy" garde malgré tout un certain charme, un peu kitsch : nos enfants pourrons visionner le genre de dessin animé que leur papa regardais à leur âge !

    • Anonyme

      23/08/2007 à 00h05

      Répondre

      Bonjour,


      Je tenais a réagir autour du dessin animé JUDO BOY.


      Je trouve qu'il n'y a rien a redire, ce manga est parfait, chaque épisodes est plein de rebondissements, sans compter les messages philosophiques qui furent pour moi pendant longtemps et encore actuellement des regles de vie.


      Ce coffret est a posséder absolument, il m'est meme utile dans l'education de mes enfants car je le trouve tres instructif, j'oblige d'ailleurs ces derniers à regarder au moins trois épisodes par jour pour bien s'en imprégnier.

    • Anonyme

      10/09/2007 à 23h00

      Répondre

      Ne pousse pas le bouchon trop loin ! Ce n'était qu'un dessin animé mon pote ! Maintenant il me fait même marrer !


      "judo Boyyyyy, à l'attaque judo boyyyyyy ! hihihihihihihihihihihihi !!!!"

    • Anonyme

      12/09/2007 à 16h11

      Répondre

      Je tenais à réagir sur les avis sévère, d'autant que totalement injustifiés, à propos de cet excélant animé, dont l'intrigue, feuilletonesque, à souait m'a tenu en éveille pendant mon enfance, et, qui me surprent, encore, aujourd'hui, depuis que j'ai aquis le coffret, chaque nuit, que je passe devant Judo Boy, à chanter à tue fête son superbe générique! Aussi, je proteste énergiquement contre tout ces avis méchant au sujet de Judo boy... L'un nous dis que ce n'est qu'un dessin animé! qu'est ce que ça veux dire que cela? Un animé ne se réduit nullement à du graphisme animé suivant le procédé de la cinématogrphie, et ça Judo Boy nous l'a bien prouvé! Finalement, seul GodoraquExpress999 en a compris toute la porté philosophique inérente à cet excélent produis de l'animation niponne! Aussi, j'aimerais vivement présenter mes enfant à ceux de GodorakExpress999, afin qu'il puisse jouer ensemble à Judo Boy!

    • Anonyme

      16/10/2007 à 15h46

      Répondre

      Bonjour. Je viens de découvrir cet espace. Je vais tacher d'être bref, je n'ai pas beaucoup de temps. Cela faisait longtemps que je voulais revoir Judo Boy, la série qui m'a tant fait rêver quand j'étais petit garçon. Malheureusement, j'ai laisser passer l'occasion lorsque Déclic Image a sorti son coffret. Ce fut domage. Le coffret est maintenant épuisé depuis presque trente année. C'était trop bête, je voulais tant faire découvrir Judo Boy à mes enfants et petits-enfants. Donc, quand j'ai su que mon DRH venait d'acheter une machine pour remonter dans le temps, je n'ai pas ésiter de lui emprunter discrètement. Il faut maintenant que je regagne mon époque, avec le coffret de Judo Boy ( superbe cadeau de Noël que je me fais là ), avant que mon patron ne découvre que je lui aie emprunter sa machine. Donc, il s'annonce joyeux  le réveillon de Noël 2036, avec ma décendance à regarder Judo Boy toute la nuit!

    • Anonyme

      28/03/2008 à 14h44

      Répondre

      Moi je me souviens surtout du generique avec la petit oie avant le veritable generique, rien que ca et je replonge totallement !

    • Anonyme

      02/07/2008 à 13h48

      Répondre

      Il faut replacer cet anime japonais dans son contexte culturel. C'est nippon ni plus ni moins et ils aiment ca.


      JUDO? je dirais plus du karate...Mais bon...


      Mon epouse japonaise ne connait meme pas la serie.


       

    • Anonyme

      21/09/2013 à 06h16

      Répondre

      Bonjour,ni karaté ni judo c'est du ju-jitsu

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques