5.5/10

K-on! T.1

Depuis Azumanga Daioh, le genre yonkoma s'exporte un peu mieux en France. K-on! (prononcez à l'anglaise Kei-on) ayant plutôt bien marché au Japon (la série à eu le droit à un animé aussi disponible en France chez Kazé), il était naturel qu'il arrive un jour en France.


Les couvertures VF sont plus vides.

Annoncée depuis un petit moment par Kazé Manga, K-on! débarque enfin en France. Véritable phénomène au Japon, ce yonkoma manga (manga constitué de gags en 4 cases) vient marcher sur les traces d'Azumanga Daioh (paru chez Kurokawa). Yui est une élève indécise, elle vient d'entrer au lycée mais ne sait pas encore dans quel club elle va s'inscrire. Coup de chance, deux jeunes filles du nom de Ritsu et Mio cherchent deux membres pour éviter la fermeture de leur club de musique. Tombées par hasard sur une fille nommée Mugi, il ne leur en manque plus qu'une… et c'est là que Yui entre en scène : elle sera guitariste.

Se voulant assez léger et plein de « bonne humeur », K-on! possède un dessin très sommaire. Dans un yonkoma, les décors sont souvent anecdotiques (n'apparaissant pas forcément dans toutes les cases). Le problème, c'est que dans K-on!, il y a vraiment très peu de localisation et on se demande parfois où se trouvent les filles. Nos quatre héroïnes, même si elles sont plutôt mignonnes n'ont pas d'identité graphique qui leur est propre. Pour preuve, j'ai confondu plusieurs fois Ritsu et Yui lors de la lecture du premier tome. On remarque qu'il n'y a pas tant d'utilisation de dessin SD (Super Deformed) que ça malgré le caractère volontairement humoristique de la série. Humour, qui, d'ailleurs, est parfois un peu répétitif (la timidité de Moi à essayer des costumes revient presque une fois tous les 3 chapitres…). Pas forcément le yonkoma qu'on attendait, K-on! se lit plus pour passer le temps que pour rire.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques