3/10

Kaikan Phrase

Avant de s'être fait véritablement les dents sur Love Celeb, shojô pas tout à fait désagréable par son humour égratignant ses personnages, Mayu Shinjo aurait pu passer à la vitesse supérieure et délivrer une oeuvre plus aboutie et efficace que son manga sur les stars éphémères et richissimes à l'égo surdimensionné. Aurait pu. Mais non. Avec Kaikan Phrase, le pouvoir des mots, revoilà sensiblement la même histoire resservie dans le milieu musical qui semble inépuisable tellement les mangakas y trouvent leur inspiration pour nous pondre des redites quasi similaires de titre en titre. Une bonne grosse copie antérieure à son manga précédent avec très peu d'intérêt...

Un manga qui déPhrase

Kaikan Phrase
Kaikan Phrase
Aïné, jeune lycéenne qui aime écrire, rencontre un jour Sakuya, le chanteur du groupe Lucifer. Il prend vite conscience du talent d'écriture de la jeune fille, et lui demande d'écrire les chansons de son groupe... À condition qu'elles soient teintées d'érotisme ! Aïné hésite parce qu'elle manque cruellement d'expérience dans ce domaine mais Sakuya lui fait comprendre que c'est justement l'imagination fertile d'une jeune fille vierge qui l'intéresse... Elle finit donc par accepter. Très vite, Aïné tombe sous le charme du jeune homme, mais celui-ci ne voit en elle qu'une collègue de travail pour son groupe, Lucifer. C'est du moins ce qu'elle pense...

Bah ouais mais comme il n'y a qu'elle qui pense... Et que le reste des fans n'est qu'un troupeau de moutons affreusement idiot et soumis aux ordres de la star incontesté et idolâtré qu'est Sakuya, bin... Prenez Love Celeb et transposez-le dans l'univers musical sans apporter une quelconque innovation et en oubliant l'humour qui y correspond et vous obtiendrez Kaikan Phrase, pâle copie sans saveur. En suivant Aïné, lycéenne un poil moins cruche que les autres et sachant se servir d'une plume pour écrire des paroles aux boys band, on se rend bien compte que le manga ne décolle pas des masses avec un intérêt qui se limite au couple de protagonistes. Rien ou presque n'existe autour avec un schéma classique de drama school tellement basique qu'il en devient risible en très peu de temps. La relation tumultueuse entre la star et sa parolière va tourner au vinaigre avant que la mayonnaise ne reprenne et ceci sur dix-sept volumes. Etonnant de la part d'un shojô à grand tirage, non ?

Popstar

Le garçon manipulateur, la fille manipulée mais conquise, l'histoire d'attirance centrée sur la beauté physique bien plus que tout autre argument, le genre de scénario à faire rêver les préadolescentes aux premières lecture manga... Un peu comme pour leur faire croire que M Pokora allait débarquer dans leur lycée pour leur faire la cour. Mais l'éditeur a sous-estimé les préadolescentes qui se rendront rapidement compte que les qualités du manga ne sont basées que sur un schéma ultra répétitif des plus classiques de la première histoire d'amour venu. Le côté sado-masochiste du shojô prend toute son ampleur : il l'allume, elle y croit, il s'arrête au dernier moment, elle hésite entre confusion et colère et ainsi de suite. Jusqu'à épuisement. Ou explosion du dernier neurone servant à la lecture.

Mayu Shinjo n'a pas varié d'un pouce avec un oubli profond (mais volontaire) de remplissage, un découpage shojô extrêmement explosif avec des cases tout partout, dans tous les sens et une concentration du travail sur les personnages. Ceux-ci conservent leurs attributs physiques caractéristiques, à savoir un menton proéminent, extension de leur visage plat et presque inexpressif si leurs yeux démentiels étaient absents. De son côté, Pika rend un travail d'édition des plus classiques de sa ligne directrice : sobre avec un papier de qualité moyenne, une impression correcte et un lettrage qui a fait ses preuves.

Kaikan Phrase, le pouvoir des mots rentre directement dans la case shojô à best seller avec une date de péremption passé douze ans. Le genre de manga que vous offrirez à votre petite soeur pour qu'elle se fasse une première idée du manga. N'attendez pas un retour critique en échange...

A découvrir

America

Partager cet article

A propos de l'auteur

14 commentaires

  • Anonyme

    23/07/2007 à 15h42

    Répondre

    Je ne suis absolument pas d'accor avec ce genre de critique,peut être que Kaikan phrase est moin bien que les autres manga shojo de la même mangakara mais il n'en reste pas moin un bon manga,je trouve que ce genre de critique est très idiote

  • Kei

    23/07/2007 à 16h09

    Répondre

    Quel âge avez vous mademoiselle ?

  • Anonyme

    08/08/2007 à 17h07

    Répondre

    Pour ma part, j'ai bien aimé ce manga. Il n'a peut-être rien d'extraordinaire mais il m'a plu. C'est vrai que le dessins n'ont rien de remarquable mais on comprend bien les sentiments des personages et ça suffit. Et les chansons sont belles ^^ . Donc ce n'est pas un manga à déconseiller.

  • Anonyme

    11/08/2007 à 16h34

    Répondre

    hiiiiiiiii j'adore ce manga , j'en suis hystérik didon =p

  • Anonyme

    07/09/2007 à 16h00

    Répondre

    Mais il est sympa comme tout, ce manga. Il y a même un brin de naïveté dans cette love story d'operette. Et c'est justement ça qui est agréable. Rien de mieux pour régresser avec jubilation... (j'ai déjà 35 ans, avec mari et enfant). Le but de cette BD n'est pas de révolutionner le genre, mais de donner du plaisir à ses lectrices... Mission réussie!!!

  • Anonyme

    04/11/2007 à 09h22

    Répondre

    j'ai adore lire les 4 premiers et j'attens avec impatience les suivant et je le conseil a tte les personnes ki aime ce genre de manga

  • Anonyme

    06/01/2008 à 15h22

    Répondre

    Je suis tout à fait d'accord avec la critique. Quand on a lu un manga de Mayu Shinjo, on les connait tous ! La trame est toujours la même : une jeune héroine vierge, soumise et nunuche, un beau gosse dominateur aux multiples conquêtes, du sexe à foison et des scènes extrêmement répétitives. Si vous commencez à lire Mayu Shinjo par Kaikan Phrase cela peut être agréable et éveillera un certain émoi chez les lectrices, mais c'est toujours la même histoire qu'elle décline dans différents univers (Love Celeb, Haou Airen...).

  • Anonyme

    12/01/2008 à 23h31

    Répondre

    Personnellement, j'aime beaucoup ce manga. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec la critique mais je respecte cet avi. J'ai lu les 5 premiers tomes en une soirée, j'ai eu du mal à démarrer au premier, trouvant ça un peu "neuneu" mais ça se lit facilement et on est rapidement entrainé dans l'histoire même si ça fait un peu "gros". Ensuite, c'est vrai que les tomes sont un peu répétitif... mais j'apprécie tout de même, c'est relaxant et parfois marrant. Je ne regrette pas de ne pas avoir écouter les conseils de mon frère "ce manga est pas super, j'te conseille pas de l'achêter."

  • Anonyme

    12/06/2008 à 20h28

    Répondre

    Le problème avec cette mangaka, c'est de faire passer les filles pour des soumises et des pimbêches. Dans la plupart de ses mangas, l'héroïne se fait violer (et souvent violemment!) Franchement, je ne vois comment une fille peut tomber folle amoureuse après avoir subi ce genre d'agression.


    Par contre, (parce que tout n'est pas négatif) je dois avouer que cette mangaka a un beau coup de crayon! Et des idées diverses! Le manga love celeb m'a attiré par son humour assez décalé et surtout parce que les dialogues sont dynamiques!


     


     

  • Anonyme

    01/03/2009 à 15h13

    Répondre

    vivement leur mariage de sakuya et aine 

  • Anonyme

    22/04/2009 à 01h40

    Répondre

    tu peux pensé ce que tu veux ça m'est égal mais juste une chose renseigne toi un peu mieux la prochaine fois kaikan phrase a été écrit bien avant Love Celeb ce qui voudrait dire, si je suis ta pensée, que c'est Love Celeb qui est la copie de Kaikan Phrase et pas l'inverse. Maintenant moi j'adore les deux histoires mais bon comme on dit chacun ses gouts.

  • Anonyme

    29/12/2009 à 14h39

    Répondre

    Je trouve que la critique du site est un peu trop sévère! C'est vrai que c'est un peu répétitif, avec des histoires de rivalités et de tricheries etc, (on en a marre) mais ce manga a quand meme des points forts! Je parle particulièrement de la psychologie des personnages et des sentiments. C'est une réussite je trouve. Et je suis sincère car c'est le meilleur manga de Shinjo Mayu; j'ai été assommée par les autres histoires de viol, de mafia (Haou Airen)!!

  • Anonyme

    10/01/2010 à 17h02

    Répondre

    AVANT D'OSER POSTER UNE CRITIQUE SUR UN MANGA,ON FERAIT MIEUX DE SE RENSEIGNER SUR L'ORDRE DE PARUTION DES AUTRES MANGAS AUXQUELS ON LE COMPARE ET DE LE LIRE AUSSI çA PEUT AIDER !


    EN TOUT CAS MOI J'AI AIMé.

  • Anonyme

    27/07/2010 à 10h37

    Répondre

    c un manga super méga jiga trop bien je n'ai jamais lu un manga avec une lycèenne qui aime une star c extra mais bon j'ai pas encore achetter les tome mais j'att d'avoir tout l'argent pour tous les achetter en même tant.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques