5/10

Kaitaishinsho Zero T.2


Une couverture très jolie.
Alors qu'ils arrivent chez un vieil homme qui nécessite des soins, Momo et Sotaro se font attaquer par un mystérieux personnage aux yeux bandés. Ce dernier dérobe le Kaitaishinsho des mains de Momo qui était sur le point de faire sortir un scalpel. S'en suivra un combat un peu déséquilibré entre Sotaro et ce nouvel ennemi où l'on en apprendra un peu plus sur les origines de notre héros. Une fois débarrassé de cet adversaire (un peu par un coup de chance), notre jeune médecin aura fort à faire pour se débarrasser du monstrovirus du vieil homme... La troisième partie du tome verra Momo être infectée par une nouvelle souche de monstrovirus dans un temple isolé où vivent un médecin et de nombreuses filles, elles aussi infectées et pour l'instant, condamnées à mourir...

J'ai trouvé ce volume un peu moins brouillon que le précédent dans la mesure où une intrigue de fond commence à se dessiner. Les origines de notre héros ne sont pas très claires et certains éléments laissent à penser qu'un événement vraiment bouleversant a fait en sorte d'orienter son choix de carrière vers la vie et non de l'autre côté. Les combats contre les monstrovirus (enfin... dans ce tome, il n'y en a qu'un seul) ne sont définitivement pas la tasse de thé de l'auteur qui les expédie toujours aussi rapidement.

On ne se doute pas une seconde du sort final de Momo qui devrait survivre sans trop de soucis à la nouvelle souche de virus et nos héros devraient repartir à l'aventure comme si de rien n'était (peut-être avec un nouveau compagnon, qui sait...). C'est un peu le point faible de Kaitaishinsho, il n'y a pas vraiment de plaisir à la lecture. Oui, c'est joli, oui y'a des pouvoirs mais ça s'arrête là. De plus, les personnages sont très fades, ce qui n'aide pas. Momo, la cruche de service, en est le parfait exemple puisqu'à part parler d'elle à la troisième personne et mettre dans des situations critiques, elle ne sait pas faire grand chose...

Ce deuxième volume de Kaitaishinsho Zero confirme l'impression qu'on avait eue lors de la lecture du premier tome, à savoir que ça ne sera pas vraiment une grande série... sans en être véritablement une mauvaise non plus. Le graphisme plutôt accrocheur sauve un peu mais sans plus. On sort de cette lecture complètement inchangé et avec cette impression d'avoir un peu perdu son temps tellement le récit est banal. Après, peut-être que la série démarre tranquillement parce que si elle a duré 8 tomes au Japon, c'est qu'elle a un minimum de qualités, enfin... je crois.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Plax

    03/04/2012 à 14h20

    Répondre

    J'aime beaucoup les dessins !http://manga.krinein.com/kaitaishinsho- ... 18542.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques