6.5/10

Karneval T.4


Karneval T.4.

Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ? Après s'être fait attaquer par deux vargas inconnus, Yogi était en bien mauvaise posture. Cependant, ses cheveux changent de couleur (ah tiens, ça me dit quelque chose !) et sa puissance s'en trouve décuplée (coïncidence ?). Même s'il réussit à se défaire de ses adversaires, il ne peut empêcher Tsukumo de se faire capturer. Considéré comme en danger potentiel, Nai et Gareki sont donc envoyés à la base de la première section de Circus. Et Karoku dans tout ça ? Toujours aussi mystérieux, il se trouve dans la maison où Tsukumo est gardée captive. Il va d'ailleurs la remercier de s'occuper de Nai et lui permettre de s'échapper. Pourquoi ? Dans quel but ? Pour le moment, on ne sait toujours pas. Tout ce que l'on peut comprendre, c'est qu'il n'a pas vraiment envie d'être retrouvé pour le moment...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Le combat dans la neige est terminé et l'auteur développe plus ou moins sa narration dans ce quatrième volume. Moins d'action, plus de texte, ce qui équivaut à plus de lenteur et plus de longueur. En général, je ne suis pas contre, mais on va dire que c'est un peu limite. J'ai eu l'impression que l'objectif principal était de plus en plus zappé au fil des tomes (même si on voit Karoku pendant deux ou trois planches tous les 10 chapitres...)...

Que peut-on attendre du prochain volume ? J'avoue que je suis assez dubitatif quant à la suite. Les relations entre les personnages ne sont pas très fluctuantes. Nai est toujours aussi gentillet et il semble faire confiance à absolument tout le monde. Il ne se méfie de rien, il ne sait rien et son seul but est de retrouver Karoku. La "chasse à l'homme" devrait donc continuer et avec un peu de chance, on devrait en savoir plus sur la transformation mystérieuse de Yogi.

Le mot de la fin : Si les tomes précédents n'étaient pas mauvais, ce nouveau volume de Karneval est un peu en dessous. Certains personnages sont vraiment bien trouvés (les moutons et les lapins domestiques dans les vaisseaux de Circus) et le graphisme fait qu'on a toujours envie de continuer l'aventure et ce, malgré un héros vraiment insipide (du moins... jusque là).

A découvrir

Kurokami T.17

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques