3/10

Kaze

Un bon gros shônen qui tache et qui ne fait pas dans la dentelle pour un résultat désespérant. Un bon gros gâchis.

Troublé par la mort de son père, un policier poignardé par un adolescent de 16 ans, Kyoshiro Kazé ne rêve que d'une chose : obtenir la « puissance » à laquelle son père aspirait tant. Devenu champion de boxe thaï, il enchaîne les tournois avec succès, jusqu'au jour où il apprend que son âme doit servir de réceptacle au corps d'un puissant guerrier, seul capable de venir à bout d'un démon sur le point de ressusciter. À peine at- il repris ses esprits qu'un camion lui fonce dessus ! Mystérieusement transporté dans un autre monde, Kyoshiro se réveille alors dans une époque indéterminée...

 

Kaze
Kaze
Titre : Kaze. Auteur : Masaomi Kanzaki. Scénario : hahaha ! Graphisme : houhouhou ! Intérêt général : néant. Avis général : c'est tiré d'un fanzine réalisé par des pré pubères  ? Dans la grande lignée des nanars qui nous ont été servis durant les années 90, Kaze est un des sommets en la matière où les héros défient lois temporelles et ennemis toujours plus nombreux dans des mondes à la fois apocalytpiques (façon Hokuto no Ken)et d'héroic fantasy à pleurer de rire. Non, vraiment rien ne pouvait sauver ce titre qui se lançait dès le départ vers le casse-pipe assuré. Mais la suite prend une telle dimension que Kaze n'en finit plus de sombrer. Entre un héros antipathique dès qu'il l'ouvre, un monde balisé par des centaines d'œuvres du genre et une ambiance générale médiavalo-gnangnan, tous les ingrédients sont réunis pour un ratage général qui ne manque pas de se produire !

Le travail graphique est l'unique récompense du lecteur à l'achat de l'œuvre en question. Quelques très belles cases se baladent au milieu d'un ensemble de dialogues sous la ceinture. Mais les nombreux clichés sur les shinobi ou les femmes viennent polluer le travail de Kanzaki pour n'en tirer plus qu'une bouillie imbuvable.

Un titre passé inaperçu et qui ferait bien de le rester. D'ailleurs, arrêtez de lire cette critique, c'est lui faire trop d'honneur !

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques