Les Ki-oon du mois de janvier 2014

Un excellent mois de janvier chez Ki-oon avec une diversité étonnante : historique, culturel, baston, revanche, pouvoirs... Vous aurez largement de quoi faire !


Ash & Eli 4 - ***

Alors qu'Ash se balade, il rencontre une vieille dame qui le prend pour son fils disparu. Malheureusement, l'auteur ne laisse pas le temps au mystère d'être résolu puisque le jeune homme se fait rapidement attaquer. Sans attendre, il se met en rouge avec Eli et Issar pour rejoindre la capitale. Mamiya Takizaki continue à mener son histoire tranquillement et tente de changer un peu le style. Avec de nombreuses scènes plus sombres et plus fortes qu'auparavant, on commence à entrevoir celle qui avait écrit Element Line quelques années auparavant. Le trait est même un peu plus dynamique lors des phases d'action intense ! Un petite amélioration pour un shônen qui n'avait pas super bien commencé. 

Bride Stories 5 (Latitudes) - *****

Seulement 4 mois (environ) après sa sortie en volume traditionnel, la version latitudes arrive et apporte son grand format pour le plus grand plaisir de nos rétines. Au niveau du contenu, pas de changement (normal, me direz-vous). La fête bat son plein puisque les deux jumelles ont le droit à un modeste mais non moins somptueux mariage. Nos deux jeunes mariées vont passer par de nombreux sentiments : la tristesse, la peur, la joie, le plaisir de découvrir quelque chose de nouveau. On les accompagne dans leur voyage et dans le début de leur nouvelle vie avant de retrouver... Amir ! Eh oui, on ne les avait plus vus depuis un moment mais Kaoru Mori a décidé de nous offrir un moment de plus dans la vie du couple qui avait lancé sa série. En résumé, Bride Stories, c'est du bonheur en pages.

Cesare 7 - ****

C'est en convalescence qu'on retrouve Angelo, victime colatérale des complots qui se trament autour de Cesare. Cependant, ce qui est au centre de ce tome, c'est plutôt la relation entre la force gouvernante d'un pays et le clergé. Sur un fond littérature (le nombre de références à la Divine Comédie de Dante est juste effrayant), ce sont les "désaccords" de ces deux mastodontes qui viennent poser une question simple mais extrêmement complexe : dans un monde où la religion a une place si importante qu'elle peut aller jusqu'à pousser un empereur à se mettre à genoux, qui gouverne réellement ? La réponse n'est pas aussi simple qu'il n'y parait et l'histoire contée à Cesare apportera presque plus de questions qu'elle ne donnera de réponse. Même si certains auront l'impression d'être en cours, je dois avouer que le côté historique très poussé me plaît énormément. La cerise sur le gâteau se trouve vers la fin alors qu'on voit apparaître... Michelangello !!


Green Blood 3 - ****

Le chef des Grave Diggers décide de mettre fin au bazar causé par son fils en allant s'occuper de Brad lui-même. C'était sans compter Kip qui a récupéré une gatling grâce au père des deux garçons... Une chose est sûre, la folie du deuxième volume est retombée et le tout est un peu plus calme. Brad et Luke vont pouvoir goûter un peu à la vie familale avant de se mettre en chasse. La cible... Leur père ! L'auteur en fait d'ailleurs des tonnes sur ce personnage qu'il présente comme une pourriture finie, un malfrat qui n'hésite pas à répandre la mort partout où il passe. Les deux héros auront donc fort à faire pour lui faire sentir l'odeur de la poudre... 

Hell Hell 2 - ***

Ce deuxième volume continue sur la lancée du premier. Pas de grosse surprise en vue. Les personnages secondaires restent très plats et l'intrigue  très classique. Le héros se fait malmener par son rival et ce, malgré l'utilisation de son arme démoniaque. L'auteur prend, malgré le danger permanent qui pèse sur son protagoniste, le temps de développer sa vie lycéenne et ces scènes plus que traditionnelles n'aident pas vraiment à développer le rythme du titre qui aurait bien besoin d'un peu plus de dynamisme. Au final, Hell Hell confirme les impressions que l'on avait eu lors de la lecture initiale : c'est un titre qui se lit bien mais qui n'a ni l'univers, ni les personnages pour frapper fort dans un marché où le shônen est omniprésent. 

Index 11 - ****

Après un petit peu d'action avec les personnages principaux officiels, les auteurs décident de refaire intervenir le protagoniste officieux de l'histoire, j'ai nommé Mikasa, celle-là même que l'on retrouve en couverture (et dans dans les tranches des volumes) de la série plus souvent que l'héroïne. Cette dernière est prise pour chasse par une organisation qui tente de remettre le projet Sisters en marche. Ce onzième opus d'Index est un véritable plaisir à lire avec de nombreux moments forts et des personnages travaillés comme on les aime. Même si ce n'est qu'un shônen, les auteurs n'hésitent pas à multiplier les intrigues et les possibilités à l'intérieur de celles-ci. Avec une telle gestion de la narration, le lecteur aura de quoi se faire plaisir ! 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques