6/10

King's Game T.1


Inquiétant ?
Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s'embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King's Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s'affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s'abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu'elles se trouvent et quoi qu'elles tentent pour s'échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu'il ne soit trop tard ?

Un thriller achevé, un autre démarre aux éditions Ki-oon. En général, l'éditeur a le nez pour dénicher de petites perles mais je dois avouer que j'ai encore des doutes en ce qui concerne ce nouveau titre. 

Le pitch est assez accrocheur et l'idée de base est très bonne. Le seul problème, c'est que l'exécution est vraiment trop classique. Une fois les deux premiers chapitres passés, le traitement de l'action fait plus penser à un shônen qu'à un seinen. D'ailleurs, l'âge des personnages y est pour pas mal puisqu'on reste dans une classe de lycée qui fait très jeune (je suspecte d'ailleurs le choix de l'établissement et de l'âge des héros uniquement pour que certaines scènes ne paraissent pas trop choquante). Pour le moment, les élèves ne sont pas encore trop développés et aucun caractère ne sort du lot. Alors oui, ce n'est que le début mais sans aucune forte personnalité, on se demande si ça vaut le coup de continuer à lire.

Le titre continue dans le huis clos sauf que, comparé à Judge ou Doubt, la prison est psychologique et non physique. Les membres de la classe sont tenus "en laisse" par la peur du châtiment promis par le roi et même s'ils croient à une blague au départ, ils se rendent rapidement compte que ce dernier ne plaisante pas... Le lecteur est placé dans le même sac que les élèves puisque l'on ne nous distille absolument aucun indice concernant l'identité du fameux "Roi". Certains événements laissent même penser qu'il pourrait avoir des pouvoirs surnaturels. 

De par son déroulement un peu trop classique, ce premier volume de King's Game ne convainc pas complètement. Cependant, il faut nuancer puisque la série est terminée en 5 tomes et que Ki-oon l'a choisie (ils ont un bon nez en général). On verra donc ce que la série nous réserve avec le deuxième volume !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques