6.5/10

King's Game T.2


Joli cover quand même.
Alors que le jeu du Roi a déjà fait trois victimes, un nouvel ordre tombe : la seconde B doit organiser un concours de popularité qui opposera Kana à Naoya. Convaincu que le perdant sera éliminé, Nobuaki n'hésite pas à recourir à un stratagème peu glorieux pour que son ami obtienne le plus de votes, décision qui a de terribles conséquences. Mais voilà que le soir même, Naoya reçoit une nouvelle consigne : il doit avoir un rapport sexuel avant minuit sous peine de finir immolé par le feu, ce qui lui laisse à peine dix minutes ! Le compte à rebours commence…

Après un premier tome que j'avais trouvé assez moyen, je me suis décidé à attaquer le second pour me rendre compte que... c'était toujours aussi moyen. Alors oui, il y a toujours ce mystère de "Qui est ce fameux Roi ?" et on se demande toujours pourquoi cette classe et pas une autre, mais disons que c'est tout. Les épreuves proposées par le Roi sont assez banales et j'ai l'impression que le dessinateur peine à retranscrire la tension puisqu'il utilise toujours la même technique. En voulant continuer toujours plus loin dans la surenchère, on en arrive même à des situations assez peu crédibles, comme le délire du mec qui reçoit un "sms de l'au-delà" (même si on se doute qu'il y a un truc pas net qui se cache là-dessous) et qui se suicide par la même occasion. 

Je pense franchement que King's Game sera une de ces séries qui sont bien meilleures lorsqu'on les lit d'un coup. En fait, l'attente tue un peu la tension que les auteurs essaient de créer, ce qui ne permet pas vraiment d'apprécier l'oeuvre à son maximum. Enfin, je dis ça mais je peux toujours me tromper, hein !

A découvrir

Defense Devil T.5

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques