Les komikku du mois d’octobre 2014

Le mois en deux mots trois mouvements : Un peu d’aventure, de l’argent et un peu de travail scolaire.


Le Nouveau Tom Sawyer 2 : Alors que le premier volume m'avait laissé un peu dans le doute, ce deuxième tome me réconcilierait presque avec la série (je préfère lire le dernier avant de donner un avis définitif). Chiharu est de plus en plus à l'aise sur l'île et passe de plus en plus de temps avec Rindo et Nami. Ils vont ainsi partir tous les trois faire des courses dans une grande ville se trouvant hors de l'île. Malheureusement pour eux, un typhon les empêchera de rentrer et ils seront bloqués quelques jours loin de leur terre… Les auteurs changent un peu le point de focalisation de leur histoire et on revient à un titre un peu plus axé aventure. Il faut dire que le premier tome se concentrait sur un personnage qui ne me plaît pas du tout, Nami (elle a vraiment un sale caractère, surtout pour une gamine). Voir Chiharu découvrir un mode de vie qui lui plaît plus que ce qu'il considère comme « normal » pour ensuite s'y adapter se fait tout naturellement au fil des pages. Les auteurs en profitent même pour inclure quelques passages issus d'un passé lointain, de quoi faire le lien entre les traditions et la tentative de modernisation de l'île par la belle-mère de Chiharu. On notera aussi qu'il y a beaucoup plus de séquences «complicité » dans les chapitres que le duo Ume nous offre cette fois-ci et le plaisir de lecture s'en trouve fortement affecté… dans le bon sens !

Rudolf Turkey 1 : Dans cette nouvelle série des éditions komikku, le lecteur suit les aventures du personnage éponyme, adjoint à la mairie de Gond City, une ville américaine que l'on pourrait apparenter à Las Vegas. Rudolf est un homme qui ne jure que par l'argent et le pouvoir et qui se trouve très fréquemment entourés de jolies petites femmes… Ce titre aura probablement le droit à la palme de la plus grosse appréhension de ma part depuis longtemps. Quand on regarde la communication autour du titre et les quelques images que l'on a à disposition, le protagoniste ne donne pas envie du tout (en tout cas pour moi). Quelle erreur ! Ce Rudolf Turkey cache des qualités complètement insoupçonnées ! Autant commencer par le plus évident : le dessin. C'est tout juste magnifique, il y a des petits airs de Kohta Hirano (Hellsing, Drifters) qui trahissent de grosses inspirations et pour le fan que je suis, c'est un vrai bonheur (je me demande presque si l'auteure – oui, c'est une femme – n'a pas été son assistante à un moment) puisque chaque case pue la classe, rien que ça ! Le personnage principal est moins caricatural qu'il en a l'air dans le résumé et on découvre un Dom Juan certes, mais amoureux quand même. Il possède aussi un faux côté altruiste que l'auteure utilise pour ses scènes humoristiques. Au niveau de l'histoire, on reste dans des petites histoires indépendantes pour le moment mais la fin du volume promet le développement d'une histoire de fond dans les suivants (avec d'autres mecs classes possédant un nom de famille d'animal). Je n'en attendais rien du tout mais ce Rudolf Turkey s'avère être l'une de mes grosses surprises du mois d'octobre !

Sakamoto, pour vous servir ! 2 : Je n'avais pas vraiment fait d'article lors de la sortie du premier tome de Sakamoto, pour vous servir ! et je vais limiter au maximum mes mots sur ce titre dans la mesure où il est tout simplement impossible à juger. Dans cette série, la plupart des gags vient de jeux de mots. Hors, tout le monde le sait, ce sont des éléments presque impossible à rendre lors de la traduction. Manque de chance pour komikku et Fabien Nabhan, ça ne marche pas. Le titre n'a pas réussi à m'arracher un sourire et je ne parle même pas du protagoniste au caractère insupportable avec ses airs de jeune premier. Sortir un titre du genre, c'est un peu un pari mais il faut avouer que là, c'était peut-être perdu d'avance… 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques