Les Kurokawa du mois d'août 2014

Le mois en deux mots trois mouvements : un peu de sang, un amour qui renaît, quelques os brisés et des monstres de poche.


Blood Lad 10 : Après un volume neuf plutôt bon, on attendait avec une impatience non dissimulée l'arrivée de ce dixième opus de la série de Yuki Kodama et force est de constater qu'on est pas déçu ! Le monde des démons est en proie au changement et va se retrouver dans le doute puisqu'Akim s'est autoproclamé roi une fois Richards absorbé. Eh oui, Staz va devoir se remettre au boulot vite fait bien fait ! L'intrigue démarrée dans les chapitres précédents continue et nos héros vont devoir bien réfléchir avant d'agir car le nouvel ennemi n'est pas sans défense. En effets, les modifications faites par Akim commencent à se faire sentir et son recrutement commence à porter ses fruits. Certains le regretteront mais il semblerait que le côté « humoristique » soit définitivement à enterrer. On retrouve toujours un peu d'humour ici et là mais rien de qui avait accroché le lecteur dans les premiers tomes. Dommage ? Pas particulièrement. Yuki Kodama a bien géré la transition et nous propose une histoire bien rythmée et intéressante. Au final, c'est tout ce qu'on lui demande, non ?

Je t'aime Suzuki 8 : L'auteure semble avoir envie de jouer avec ses lecteurs mais aussi avec ses personnages puisqu'elle les balade un peu comme elle veut. Sans trop en dévoiler, elle veut nous faire croire que l'évidence n'en est pas une (même si ça ne dure pas) et va faire agir Hikaru en conséquence. Pour ma part, je dois avouer qu'après le tome précédent catastrophique, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus travaillé, de plus réussi en ce qui concerne l'absence de Sayaka mais non, on nous ressort un événement déjà vu, utilisé et même usé. Une chose est sûre, l'auteure a réussi à bien teaser la suite de son oeuvre pour mieux la saborder ensuite aux yeux de ses lectrices les plus âgées (les plus jeunes ne devraient y avoir que du feu) alors que les héros sont quand même censés être au lycée. Je n'ai plus trop d'espoirs quant à la suite mais bon, Go Ikeyamada a encore une grosse marge de progression puisqu'elle a tout de même créé des personnages assez attachants. Qui sait, avec un peu de chance… 

Kenichi S2 6 : Le combat entre Kenichi et Takeda fait rage et il semble que le disciple de Ryozampaku soit en difficulté. Alors que le jeune boxeur a parfait ses techniques de frappes, on se rend vite compte que Kenichi ne donne pas tout. C'est alors que Takeda a une idée pour le faire sortir de ses gonds... Une fois n'est pas coutume, Shun Matsuena régale son lecteur avec des combats particulièrement bien rendus, que ce soit au niveau du mouvement des personnages mais aussi au niveau de l'émotion véhiculée par les combattants, toujours à l'affût de la moindre ouverture. Une fois n'est pas coutume, l'histoire principale avance à pas de fourmi et il faut avouer qu'on aimerait bien voir la relation entre Kenichi et Miu un jour où l'autre. Bon après, il nous reste, à nous français, un peu plus d'une vingtaine de tomes pour y assister.

Pokémon La Grande Aventure 2 : Le deuxième volume accélère les choses puisque l'arc Bleu/Rouge/Vert se termine assez rapidement sur un petit tournoi plutôt sympathique. En quelques chapitres, on découvre donc Jaune qui tombe sur le Pikachu de Rouge et qui décide de se mettre à la recherche du jeune dresseur, porté disparu depuis quelques jours… Il n'y a pas à dire, Pokémon La Grande Aventure est toujours aussi agréable à suivre et ce, malgré la fin précipitée de ce qu'on pourrait considérer comme le premier arc. Difficile de la voir venir mais quand on voit ce que les auteurs ont en tête, ce n'est peut-être pas si mal. Le changement de personnage principal est plutôt bien trouvé dans la mesure où cela casse complètement le rythme qui avait été mis en place avec Rouge. Eh oui, contrairement à ce dernier, Jaune ne sait absolument pas se battre et ne semble pas vraiment très motivée pour le faire. Il lui faudra un petit coup de cravache pour qu'elle s'y mettre. Le traitement du conseil des 4 est juste excellent et les amateurs du jeu prendront un certain plaisir à découvrir des personnages aux desseins plus sombres et moins gnangnans que ceux du jeu. Ces petits changements qui ne font que donner plus de consistance au monde créé par les développeurs de Gamefreak et cassent bien la linéarité du jeu. Si, comme moi, vous le connaissez par coeur pour l'avoir refait des dizaines de fois, vous ne pourrez qu'apprécier de revoir des personnages dans positions qui leur siéent à merveille.

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques