Les Kurokawa du mois de février 2014

Même avec la saison 3 qui se termine (critique à venir), le mois de février n'est pas triste chez Kurokawa avec des tomes de Blood Lad, Kenichi et Magi qui ne perdent pas en qualité !


Blood Lad 8 - ****

Le plan de Blaz fait enfin sens et on sait maintenant quel était le but de toutes ses recherches. Un personnage à l'aura impressionnante fait donc son apparition et il semble que Wolf Daddy soit sa cible. Autant dire que le prochain tome risque d'être bien violent ! Yuki Kodama continue à jouer avec ses personnages un peu comme il l'entend en les faisant tourner un peu en bourrique. Staz fait un peu de la figuration dans ce volume en se faisant balader par Fuyumi et en prenant une sacrée raclée contre Face de Slip (j'ai retenu que le surnom que Liz lui a donné, désolé…). Un peu léger pour un héros qui devrait se réveiller assez rapidement sous peine de se faire voler la vedette par d'autres personnages qui ont l'air bien plus en jambes. Blood Lad, ça reste une bonne tranche de rigolade et pas mal d'action à consommer sans modération. 

Je t'aime Suzuki 5 - ***

Les amourettes continuent chez les collégiens de Je t'aime Suzuki qui vont être mis face à un dommage collatéral de l'amour : la jalousie. Alors que la jeune actrice Erika Aoi s'intéresse de plus en plus à Sayaka, elle va passer un peu de temps avec Hikaru. Manque de pot pour lui, elle adore taquiner ses rivales et va en profiter pour prendre le jeune garçon au dépourvu et l'embrasser, le tout, sous les yeux de sa bien-aimée Sayaka… Go Ikeyamada continue à utiliser une recette qui marche plutôt bien. Avec ses histoires mignonnes et des sentiments naïfs propres à l'adolescence, on continue à suivre les aventures de ce quatuor dans le monde du théâtre qui devraient vite virer au drame (l'auteur distille de petites phrases qui font penser que le monde des bisounours ne va pas durer). La jalousie s'exprime de manière très innocente une fois de plus avec un « boudage en règle » et des larmes que la principale intéressée cherche à cacher. Rien de particulier à signaler dans ce tome donc et on attend que les personnages principaux passent au lycée pour voir si les amours seront décrites de façon plus adulte.

Kenichi S2 3 - ****

Lors de sa mission avec Shigure, Kenichi va apprendre à maîtriser sa peur, ce qui lui servira bien juste avant de devoir se frotter aux membres de Yomi (et notamment à Boris) lors d'une classe de mer. Shun Matsuena se décide à faire avancer son intrigue d'un coup en faisant agir l'organisation des ténèbres assez rapidement après le « ré-apprentissage » de Kenichi auprès de la maîtresse des armes de Ryôzampaku. On sent bien que cette fois-ci, les progrès du jeune homme ne sont pas d'ordre physique mais d'ordre psychologique. En contrôlant mieux ses sensations lorsqu'il se trouve dans une situation pendant laquelle il est effrayé, le disciple ultime va pouvoir agir de manière plus réfléchie lors de ses combats. De l'action non-stop, pas mal de fan-service et un humour bien senti, Kenichi, c'est vraiment du tout bon ! 

Magi 15 - ****

Alors qu'ils sont toujours chacun de leur côté, Ali Baba, Morgiane et Aladin subissent un entraînement draconien. Ce volume va se focaliser sur l'épreuve d'Ali Baba qui tente d'améliorer sa condition physique et sa maîtrise de l'énergie magique en entrant chez les gladiateurs de Rehm. Son premier combat l'opposera à un monstrueux gorille qui semble avoir faim… Shinobu Ohtaka insiste beaucoup sur cette phase d'entraînement puisqu'elle prend presque un volume complet par personnage. On sent aussi que le monde de Magi est en train de changer avec des morts (naturelles ?) chez certains dirigeants… Sous ses airs de « transition », cet arc devient donc un passage clé de la série qui permet de montrer une double évolution : celle des personnages comme celle de l'univers ; du beau boulot en somme. 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques