Les Kurokawa du mois de janvier 2014

Un mois placé sous le signe de la passion chez Kurokawa avec de nombreux titres qui feront brûler votre cosmos !


Ippo, la défense suprême 20 - ****

Le combat d'Itagaki continue et une chose est sûre, le gamin se débrouille super bien. Il réussit à résister aux assauts d'Imai en continuant à le mettre sous pression. Morikawa nous montre bien qu'un club fort doit miser sur ses jeunes et leur donner la chance de faire leurs preuves. Alors qu'Itagaki affronte son rival de toujours et ses plus grandes craintes, le jeune homme trouve le moyen de se dépasser, d'aller puiser dans ses réserves les plus profondes pour ne pas tomber et faire face à cet ennemi qui semble terriblement puissant. Grâce aux conseils de ses pairs, il réussit à voir au delà des simples échanges qu'il a avec son adversaire. L'auteur n'hésite pas à malmener son héros du jour et les droites fusent dans un combat violent qui ne se base pas autant sur la vitesse (l'atout d'Itagaki) que l'on aurait pu le penser. Pour le moment, la victoire semble être mal partie mais qui sait ? L'issue sera dans le prochain et dernier tome de cette troisième saison des aventures d'Ippo. 

Nozokiana 7 - ***

Alors qu'Emiru continue à pousser Kido vers Madoka, cette dernière se rend compte que ses sentiments pour le jeune homme sont bien réels et se retrouve dans une situation assez cocasse. Le point de rupture sera "l'acceptation" du trou par Kido qui va faire un sacré choc à la "perverse de service". Alors que l'on se dit que tout va recommencer comme d'habitude avec une nouvelle fille et de nouvelles scènes torrides, l'auteur nous prend de court en incluant les sentiments d'Emiru dans l'équation. Evidemment, ça change tout, en particulier pour Kido qui n'arrive pas à oublier la jeune fille depuis qu'elle lui a tendu la main lorsqu'il était au plus bas. Est-ce que le couple le plus bizarre possible (ils ont quand même fait connaissance via un trou qui leur sert à s'observer mutuellement quand même...) va enfin se former ? Réponse dans le prochain tome (enfin... peut-être...). 

Saint Seiya The Lost Canvas Chronicles 4 - ****

Attention, alerte "hommage" avec la reformation d'un duo qui a fait rire des génération de fans de la série originale, j'ai nommé Poisson/Cancer. Alors qu'ils tenaient plus du duo de type manzaï dans Saint Seiya (leur ridicule et leur faiblesse sont légendaires, le tout, sublimé par des doublages encore plus pitoyable dans la série animée en France), Teshirogi en fait des vrais compagnons d'infortunes dans ce quatrième tome des chroniques d'or. Elle va aussi repêcher le concept de "chevaliers noirs". Comment, vous ne souvenez pas de ce groupe qu'Ikki avait pris sous sa botte pour voler l'armure d'or du Sagittaire ? Eh bien, il y en avait déjà bien avant, à l'époque de Manigoldo et d'Albafica. Même si on se doute que ces ennemis ne vont pas faire long feu, la petite touche nostalgique fait qu'on est tout de suite dedans. Quand on y réfléchit bien, ce volume est l'illustration parfaite du proverbe "C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures" : le concept, les ennemis et le duo de protagoniste, tout vient de la précédente série. Cependant, quand on atteint un tel niveau de qualité dans la production, pourquoi est-ce qu'on irait se plaindre ? 


Secret Service Maison de Ayakashi 9 - **

Comme d'habitude après la fin de chaque "partie", Cocoa Fujiwara nous balance un interlude. Cette fois-ci, ça dure carrément plus de la moitié du volume et autant dire que c'est pas particulièrement passionnant (encore moins que la dernière fois). Heureusement, les premiers chapitres du nouvel (et dernier) arc viennent remonter un peu le niveau puisque l'on fait un petit retour dans le passé avec un but simple : stopper la Parade Nocture. Espérons que l'auteure sache ce qu'elle fait et qu'elle ne nous prépare pas une fin trop à l'ouest. Pour le moment, disons que tout ce qu'elle a mis en place a un peu de mal à faire sens. 

Silver Spoon 5 - ****

La vie continue au lycée Ohezo et Yûgo va devoir faire face à de nombreux obstacles en tant que vice-président du club d'équitation. En effet, c'est bientôt l'heure de la fête du lycée et les préparatifs risquent de demander beaucoup de travail. Arakawa continue à nous montrer les bons côtés de son héros ainsi que tout le bien qu'il pense des animaux via un petit nouveau. Après la chèvre et le cochon, voici venir le chien ! Espérons qu'il ne finisse pas comme ce pauvre Côtelette... Alternant des passages drôles, des moments d'émotions et même un peu d'action, il y a vraiment de tout dans Silver Spoon !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques