Les Akata du mois de septembre 2013

Avec la sortie de Seediq Bale (dont la critique paraîtra sur Krinein dans quelques jours), c'est du côté des shôjo qu'Akata fera des heureux avec le nouvel opus de l'excellent No Longer Heroine.


Un mois placé sous la couleur rose !

No Longer Heroine 4 - ****

No Longer Heroine, c'est un petit peu mon chouchou du moment en shôjo. Momoko Kôda continue à nous faire rire avec son héroïne complètement à côté de la plaque et ses peines de coeurs plus ou moins unilatérales. Elle semble cependant en avoir marre et décide d'oublier Rita et de sortir avec un blondinet un tantinet jeunôt... On sent quand même une volonté de changement et ce n'est pas plus mal. Hatori semble un peu plus joyeuse avec ce dernier qu'à courir aux basques de Rita en tout cas. Est-ce que ça va durer ? Réponse dans le tome 5.

Gokinjo, une vie de quartier 1 - ****

La première fois qu'on vous parlait de Gokinjo, c'était en 2006 avec un article signé aonako. 7 ans plus tard, la série n'a rien perdu de sa fraîcheur et la vraie nouveauté, c'est cette édition grand format qui regroupe plus ou moins deux volumes traditionnels mais aussi de nombreuses pages couleurs. Si vous possédez déjà l'original, difficile de vous conseiller l'aquisition de cette nouvelle édition sauf si vous êtes un/une fan inconditionel(le) de l'auteur. Cependant, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une bonne occasion de vous y mettre et de vous lancer dans une série agréable à lire et qui ne manque pas de bonne humeur !

Comme il n'y a pas que moi qui lit des manga sur le site, Canette vous a préparé une mini critique du tome 3 de Parapal que je vous restitue ici : 
Parapal T.3.
Parapal volume 3 fait sa rentrée des classes. On retrouve donc Komaki qui se pose encore plus de question sur le lien entre Rika et Tsurumi et c'est donc tout "naturellement" qu'elle se rapproche de Shijo qui, de son côté, s'ouvre de plus en plus, notamment grâce à sa petite soeur. Si la thématique des aliens et du développement de la sexualité chez les ados est toujours d'actualité, ce tome ne marquera pas les esprits. En effet, Takumi Ishida nous livre un volume trop classique avec des triangles amoureux peu vibrants et des séquences d'action réchauffées. Même si la nouvelle tentative d'agression de Rika est prenante, elle n'est pas surprenante dans le sens où l'auteure nous propose une copie de la précédente itération à quelques détails près. De même, le "gentil" professeur prend de l'ampleur mais son caractère effacé (en apparence tout du moins) ne rend pas les choses très dynamiques ni même palpitantes. Un volume pépère qui ne fait pas tellement avancer les choses. Espérons que ce ne soit qu'une transition car Parapal pose de nombreuses questions toutes très intéressantes.



 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • Canette Ultra

    25/10/2013 à 13h35

    Répondre

    j'ai découvert Gojinko a l'occasion de cette réédition et j'ai accroché ! C'est frais et un peu décalé Pourtant, j'ai eu peur au début quand j'ai vu le côté "mode" car ce n'est pas mon type d'univers mais après quelques pages, difficile de sortir d'arrêter de lire pour sortir du train

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques