Les Casterman du mois de décembre 2013

Ce mois-ci chez Casterman/Sakka, double dose de Thermae Romae avec la fin et une nouvelle édition à faire pâlir d'envie tous ceux qui possèdent la première.


Lastman 3 - *****

Depuis que j'ai découvert cette série lors de Japan Expo 2013, elle ne cesse de m'enthousiasmer. Ce troisième volume lance la série dans une direction complètement innatendue. Adrian et sa mère débarquent dans un monde complètement différent de ce qui nous avait été présenté jusque là. La ville, par laquelle est probablement passé Richard Aldana, apparaît comme très moderne... La corruption qui y règne et le style un peu "gang" de la police n'est pas sans rappeler l'univers post-apocalyptique d'Hokuto no Ken (Ken le Survivant). Marianne joue d'ailleurs très bien son rôle de Ken en pulvérisant tous les adversaires qui se présentent en face d'elle et son fils. Avec des combats superbement mis en scènes (où quand Marianne affronte La Justice, sacré clin d'oeil !), de l'aventure, de la découverte, Lastman est un vrai condensé de shônen pur et dur. Les trois auteurs prouvent que les Français peuvent aussi produire du manga d'excellente qualité. Balak, Sanlaville, Vivès... Krinein vous aime !!! En ce qui concerne la série... pour ma part, j'en redemande encore et toujours ! 

Thermae Romae VI - ****

C'est l'heure du clap de fin pour Lucius et Satsuki. Après cinq volumes haletants et grâce au talent certain de Mari Yamazaki pour la narration, la série arrive à son terme presque naturellement (aucun réelle surprise même si ce n'est pas vraiment ce qu'on attend d'un titre comme Thermae Romae). Au contraire d'autres fins que j'ai lu ce mois, il y a donc une véritable conclusion et tous les fans de Mari Yamazaki peuvent se rabattre sur PIL (Casterman) ou encore Giacomo Foscari (Rue de Sèvres) en attendant l'arrivée du spin-off de Thermae Romae d'ici quelques mois. 

Thermae Romae Deluxe I - ****

Après Taniguchi et son Gourmet Solitaire, la collection Ecritures de Casterman vient accueillir un nouveau venu : Thermae Romae. Le premier volume de cette édition cartonnée de cette série atypique rassemble les deux premiers volumes "classiques" (Critiques des tomes 1 et 2 sur Krinein). Casterman a eu la bonne idée d'agrandir le format et de remettre le tout en sens de lecture français pour tenter d'attirer un nouveau lectorat. Quand on y réfléchit bien, l'idée est plutôt bonne. Thermae Romae est un de ces manga qui fait très occidental (la "faute" à Mari Yamazaki qui a passé une partie de sa vie en Italie et qui s'est donc plongée dans la culture européenne étant très jeune) et dont le thème pourrait très bien être celui d'une BD franco-belge. Ceux qui connaissent la série pourront toujours l'offrir à des lecteurs assez réticents sous couvert de "BD" et je ne peux que conseiller à ceux qui ne connaissent pas de se laisser tenter par une série drôle et émouvante publiée dans un grand format qui lui fait honneur.

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques