Les Glénat du mois de novembre 2013

Des pirates, des cheveux en pétard, du space opéra, un peu de fantastique et le tout sur un fond de musique rock : elle est pas belle la vie chez Glénat en novembre ?


Dragon Ball Perfect Edition 28 - ***

Retournement de situation dans le combat contre Cell puisque le "joker" ne semble pas être à la hauteur de ses espérances. Toriyama fait agir son personnage principal en héros dans une scène où il met, une fois de plus, le destin de la Terre devant le sien. Avec un petit retournement de situation que l'on attendait pas (sauf ceux qu l'avaient déjà lu évidemment), ce vingt-huitième volume de l'édition Perfect de Dragon Ball vient conclure l'arc Cell. On vous en reparle très rapidement sur Krinein ! 

Knights of Sidonia 6 - ****

Alors que les pilotes tentent de détruire l'astéroïde qui menace le Sidonia, le danger semble arriver d'encore plus loin et aucun répit ne sera laissé à nos héros. Le résultat des complots de l'ancien assistant d'Ochiai semble être imminent et coïncide parfaitement avec la création et mise en chantier de la production du nouveau modèle de sentinelle... Nihei nous offre une fois de plus un excellent tome avec un judicieux mélange d'action et de développement de son action. Il continue à mener son lecteur par le bout du nez grâce à des dialogues toujours aussi bien écrits. Knights of Sidonia... c'est de l'excellent space-opera !

One Piece Blue Deep - ****

Glénat trouve le moyen de sortir du One Piece pour la fin d'année grâce à un data book encore inédit en France. Sur le même principe que la version Blue, cette nouvelle bible, Blue Deep, vient faire un constat des personnages en présence à l'entrée du Nouveau Monde dans la série fleuve d'Eiichiro Oda et ce, sur près de deux cent cinquante pages. Le type d'information donné change selon l'importance du personnage ; on va de l'anecdote triviale à un schéma relationnel en passant par la description des pouvoirs... tout y est ! Les fans pourront aussi se régaler avec une double interview d'Oda (une questions/réponses et une qui a été diffusée à la radio). Cerise sur le gâteau, on trouve en fin de tome le fameux épisode 0, celui qui précède le film Strong World et qui nous montre donc des personnages vingt ans auparavant. Vous l'avez probablement déjà compris, ce nouveau guide est juste un must pour les fans de la série. Les autres passeront probablement leur chemin !


Tokyo Ghoul 2 - ****

Grâce à son job à l'Antik, un café pour les goules (par les goules), Kaneki découvre (presque) paisiblement la vie dans la peau d'un être immortel tiraillé par une faim permanente. S'il y a bien une chose sur laquelle Sui Ishida insiste, c'est bien cette sensation qui pousse le héros à sérieusement envisager de manger de la viande d'humain. Grâce à une ambiance vraiment très réussie, le titre continue à très bien marcher et certains indices nous laissent entrevoir un univers vaste et bien organisé. Je serais presque tenté de dire "Miam"...  

Woodstock 4 - ****

L'heure fatidique a sonné pour Charlie et c'est l'heure pour les membres du groupe de se mesurer à leurs usurpateurs. La bataille pour le nom promet pas mal de rebondissements dans le concours Rock Revolution avec des adversaires hauts en couleur dont un hardrockeur assez surprenant. L'auteur continue donc à "torturer" un petit peu Gaku qui hésite, stresse, fait son timide, bref... Il découvre le milieu du spectacle. Graphisme agréable et personnages bien travaillés, Woodstock commence à prendre une aura digne des meilleurs titres musicaux, à suivre !  

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques