Les Pika du mois de novembre 2013

Encore un mois chargé chez Pika mais avec d'excellente publications comme Chihayafuru ou L'Attaque des Titans !


Arago 7 - ****

Le combat final commence et Arago et ses alliés vont devoir faire face aux cavaliers de Patchman. La série entame donc sa phase finale et l'auteur en profite pour introduire deux nouveaux personnages complètement opposés. D'un côté, on trouve Oz, calme et réfléchi, qui utilise sa tête pour remplir sa mission (de toutes façons, il n'a aucun pouvoir...). De l'autre côté, il y a la "cavalière", irréfléchie, immature et rentre-dedans, cette dernière ne compte que sur sa force pour arriver à ses fins. La confrontation entre les deux personnages donnera un combat intense et passionant, ce qui nous met l'eau à la bouche pour la suite ! 

A Town Where you Live 13 - **

Coincidence quand tu nous tiens. Ce bon vieux Haruto n'en finit plus de se faire mener en bourrique et comme par hasard, sort de son "rendez-vous" avec Shiori pile quand Nanami (qui se balladait inocemment...) passe devant ce qu'elle va supposer être leur "antre d'amour"... Seo Kouji continue donc à nous mener de quiproquos en quiproquos mais on a de plus en plus en plus de mal à les digérer. Il continue à utiliser les mêmes ficelles scénaristiques encore et encore (après 18 volumes de Suzuka et 13 de A Town Where you Liveça commence à faire beaucoup) et la mayonnaise à de plus en plus de mal à prendre... Espérons un rebond rapide parce que là... C'est pas la joie ! 

Chihayafuru 5 - *****

Je le dis probablement à chaque nouveau volume de Chihayafuru mais ce titre est tout simplement exceptionnel. En plein tournoi, Chihaya, peu habituée au stress que la compétition engendre, va tomber dans les pommes lors de la phase de groupe. Heureusement, grâce à la performance de ses coéquipiers, cette dernière va être reboostée pour le tournoi individuel à suivre. Manque de chance (ou coup du sort), dès son deuxième match, elle tombe contre la Queen actuelle, Shinobu Wakamiya. Chihaya va alors apprendre à la dure qu'il y a encore une grosse différence de niveau entre elle et son rêve. On est tout simplement happé dans le monde du karuta du début à la fin et impossible d'en sortir. Les sentiments des personnages sont décrits avec tellement de finesse et de précision que le lecteur se met presque automatiquement à leur place. Yuki Suetsugu confirme son talent et fait de Chihayafuru un titre incontournable chez Pika. 


Fairy Tail 33 - ***

Le tournoi continue avec des épreuves assez délirantes (comme celle de la charette) et d'autres un peu plus classiques (1 VS 1). Les combats sont rendus un petit peu plus sympathiques via l'ajout d'un "pari" ce qui va provoquer des situations pour le moins cocasses. Heureusement pour le lecteur, Mashima développe une trame de fond plus intéressante que le simple tour par tour que tous les fans de shônen connaissent par coeur. Les douze clés du zodiaque sont réunies et l'auteur semble leur avoir prévu un assez grand rôle. La fin du volume rassure un peu quand on voit la série revenir à du grand n'importe quoi puisque Natsu décide d'aller éclater une guilde à lui tout seul ! Rien de plus à dire, Fairy Tail, c'est shônen solide !

Joséphine 2 - ****

Aux prises avec des tourments de riches (le problème des amants cachés), Joséphine décide de prendre des distances vis à vis de son mariage ce qui permet à Igarashi de la renvoyer sur son île natale et de nous faire découvrir le personnage dans tout son détail. Une fois de plus, l'auteur nous prouve que l'expérience est l'un des meilleurs atouts du mangaka en nous montrant une maîtrise total de son héroïne et en dévoilant ses différentes facettes. Le temps est à la tempête et la Révolution commence à pointer le bout de son nez et on se demande comment Joséphine va bien pouvoir l'appréhender. Avec Joséphine, Pika nous propose du bon shôjo comme on aimerait en voir plus souvent. 

Kingdom Hearts II 6 - ***

De retour à Hollow Bastion, nos héros vont être absorbés dans l'ordinateur d'Ansem et découvrir le monde de Tron. L'un des mondes les plus intéressants de Kingdom Hearts II (le jeu) a le droit à une adaptation plutôt réussie. L'auteur réussit à canaliser l'esprit du jeu grâce à un dessin tantôt mignon, tantôt sérieux. Alors qu'on a rattrapé la parution japonaise, on risque d'attendre le tome 7 pendant un long moment... 


L'Attaque des Titans 4 - ***

Après la mission consistant à boucher le trou par lequel les titans s'engoufraient dans le mur, le temps est au recensement des blessés et des morts. Isayama Hajime utilise cette occasion pour nous raconter l'entraînement de nos héros et la façon dont ils se sont rencontrés ainsi que les liens qu'ils ont tissés. Je dois avouer que je n'ai pas bien compris l'intérêt du flashback. Il ne s'y passe pas grand chose de particulier et on les voit juste débuter leur apprentissage. Pourquoi nous avoir mis ça après la bataille titanesque (c'est le cas de le dire) qui a été livrée ? L'auteur aurait permis à son histoire de gagner en intensité si ce passage avait été raconté normalement, à la suite de l'attaque du titan en armure. Heureusement pour le lecteur, les dernières pages du tome remettent la série sur de bons rails en mettant Eren dans une situation plus ou moins innatendue... à suivre !

Love Mission 4 - **

L'amie d'enfance de Shigure est juste insupportable. Véritable petite pimbêche comme seul le shôjo peut nous en fournir, Mami continue à pourrir le quotidien de Yukina en tentant de la pousser à bout à la moindre occasion. Cette influence néfaste sur la série (et l'atmosphère créée dans les premiers volumes) aura pourtant un effet positif : Shigure et Yukina commencent enfin à se rendre compte des véritables sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre, annonçant un cinquième volume un peu plus intéressant. 

Negima Edition Double 2 - ****

La réédition de Negima continue et on arrive à l'arc du vampire Evangeline qui avait fait démarrer la série à l'époque. On retrouve les mêmes défauts, à savoir des combats encore un peu confus mais on sait tous que ça va en s'améliorant au fil des volumes. Se replonger dans l'unviers de Negi et de l'école est assez plaisant et les pages couleurs mettent bien en valeur le style graphique d'Akamatsu (unique en son genre). Avec son personnage principal attachant et des personnages secondaires très diversifiés, les nouveaux lecteurs devraient apprécier. En tout cas, du haut de ses 400 pages, ils n'en viendront pas à bout trop rapidement !


Sailor Moon 9 - ****

Naoko Takeuchi commence toujours ses intrigues de la même façon et ce nouvel arc n'échappe pas à la règle. Le Dead Moon Circus vient d'apparaître en ville donc boom, il abrite les nouveaux ennemis. Même si la surprise n'est pas là, l'arrivée de nouveaux personnages secondaires et les nouveaux pouvoirs des sailors donnent assez de poids à l'histoire pour que l'on continue à être intéressé. L'auteur entame d'ailleurs sa phase finale ; on le sent dans la présentation du cirque qui semblent abriter des êtres plus puissants que tous ceux qui nous avaient été présentés jusqu'ici. La tension monte en fin de volume alors que Mamoru se retrouver en position délicate... ou comment jouer avec nos nerfs par Naoko Takeuchi ! 

Tsubasa Reservoir Chronicle Edition Double 1 - ***

Aonako vous en parlait en 2006 sur Krinein (oui, ça nous rajeunit pas !), Tsubasa Chronicle n'a pas pris une ride. gros crossover des univers de CLAMP, on qualifiait le titre "d'ovni du genre shônen" avec ses qualités et ses défauts. Pika a décidé de le ressortir pour ceux qui l'auraient raté dans une édition toute neuve (couvertures comprises) comportant des pages couleurs qui mettent en valeur les dessins à la perfection. Même si l'oeuvre n'est pas exempte de défauts, la qualité arrive et s'installe au fur et à mesure. Ceux qui ne l'ont pas pourraient donc lui laisser la chance. Ceux qui l'ont déjà... savent comment ça finit et donc ne devraient pas forcément avoir envie d'y retourner car à part les pages couleurs... rien n'a changé ! 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques