6/10

Lineage Saga

A l'instar de Megaman, le nom de Lineage attire l'attention. Un nom qui nous dit quelque chose. Et ce quelque chose, c'est qu'il existe en Corée (et depuis peu dans le reste du monde) un jeu online appelé Lineage. Mais tout comme pour Ragnarok, le manga dont il est ici question n'a rien à voir avec le jeu vidéo du même nom.

Lineage Saga
Lineage Saga
Dans la galaxie, la paix était maintenue par un seul homme : l'empereur Waïlam. Et s'il peut la préserver, c'est uniquement parcequ'il est capable d'invoquer les dieux tutélaires, et que ceux-ci lui assurent la victoire en cas de bataille. Mais après plusieurs siècles de règne, il se meurt et sa fille unique n'est pas capable d'invoquer les dieux. Le seul espoir du monde connu réside dans le fils caché de l'empereur qui ignore lui même son importance. Hélas, il est en danger de mort car son existence tenait plus du secret de polichinelle que du secret d'état...

On nous refait donc une fois de plus le coup de l'héritier qui ne veut pas de son héritage mais qui l'assume pour le bien de la majorité. Ce n'est pas très original, mais au moins ce n'est pas d'une banalité affligeante. Mieux, avec un bon traitement, un tel scénario peut devenir vraiment intéressant.

D'ailleurs, "bon traitement" est un bon adjectif pour décrire cette série. Rien ne transcende vraiment, mais tout est bien fait.

Rah lovely !

Malgré la quasi absence de trames, le dessin de Lineage Saga est convaincant. Il faut dire qu'il se rattrape avec une mise en page travaillée qui alterne le classique et épuré lors des scènes romantiques avec le dynamique des passages d'actions. Une mise en scène superbe serait gachée par un dessin baclé, mais heureusement, ce n'est pas le cas. Le dessin est fin précis, et surtout il s'adapte aux situations. On ne fait pas de SD, mais il est plus ou moins chargé, plus ou moins détaillé suivant les situations. Akihiro Kimura fait ici un sans fautes au niveau graphique. Il s'agit sans doute du plus beau dessin que j'ai pu lire récemment. Le seul reproche que l'on pourrait lui faire est qu'il n'est pas très original.
Sur ce point, la seule chose qui déçoit un peu, c'est l'édition de Ki-oon. Bien que très correcte par ailleurs, on à un peu le sentiment que le manga a été mal imprimé. L'effet ressemble à une photocopie, mais en bien moins prononcé bien sûr. Il faut y faire attention pour le voir.

Bien, mais pas top

Coté character design, on a droit à quelque chose de classique. On identifie du premier coup qui est qui. Le personnage paternel, l'amie, le traître, le perfide... tous sont très reconnaissables. Ce sont presque des caricatures, mais l'auteur leur a donné suffisamment de consistance pour qu'ils soient intéressants.
On lui fait le même reproche qu'au scénario : trop classique. La base sur laquelle repose ce manga est trop classique, trop éculée pour qu'il soit un chef d'oeuvre. Et en dépit de qualités évidentes, on ne peut pas lui mettre une note excellente car il ne surprend pas assez. Et sans surprise, l'intéret n'est pas toujours au rendez-vous. Ce n'est pas trop le cas ici, mais Lineage Saga n'est pas une grande série qui marquera les esprit. Elle reste cependant un bon divertissement.

Mais la grande question, c'est : "et la suite ?". En effet, Lineage Saga est une série en 3 tomes. Cette critique ne porte que sur les deux premiers tomes, et on est en droit de se demander ce que sera le troisième. Dans ces deux premiers livres, l'histoire se met doucement en place, et la narration n'est pas vraiment dynamique. Pour tout dire, on attend encore que l'histoire décole. Ce ne serait pas un problème pour un manga en une quinzaine de tomes, mais ici on doute fortement. On croise les doigts, mais il me parait peu probable que le troisième tome parvienne à redresser la barre.

A découvrir

Jinbé

Partager cet article

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques