8/10

Livre Jaune (Le)

La collection Sakka s"est donné pour mission de nous proposer un nombre conséquent de manga d"auteur japonais (Forget-me-not, Kaikisen, Blue, Kinderbook, La Musique de Marie) qui fleure bon la torture d"esprit, les thèmes inexploités et les dessins à la patte originale brisant tous les codes récurrents qu"il est possible d"utiliser pour qualifier un manga. A l"exception de L"Habitant de l"Infini, toutes sont des parutions courtes en un ou deux volumes spécialement dédiés destinés à mettre en valeur des mangakas difficiles d"accès au lecteur du shônen de base. Le Livre Jaune de Fumiko Takano fait parti de cette collection et reprend toutes les caractéristiques évoqués pour proposer un seinen en quatre histoires courtes centrés sur des personnages principaux féminins. Quatre destins de femmes sans point commun mais dont les rêves brisées essayent de s"extirper de la réalité parfois trop morne...

« Ma fantaisie est mon dernier rempart contre la réalité »

Le livre jaune
Le livre jaune
Quatre femmes en proie à des difficultés contre les composantes de la société actuelle, perdues, sans repères et fondamentalement prises de l"espoir de trouver ou retrouver le but recherché par tous dans la vie : le bonheur. Une lycéenne, une mère de famille, une employée de bureau, une employée à domicile, toutes les quatre vivent au quotidien essayant de trouver un but à cette vie cyclique entre hommes et prises de têtes totalement féminines. Quatre personnages attachants apparaissent dans ces histoires pas si simples qu"elles n"en ont l"air. Les scénarii des nouvelles nous transportent vers des univers connus mais que la mangaka arrive à renouveler en donnant une consistance toute particulière à travers une prose faite de douceur et d"humour donnant un rire jaune. Un peu comme ce livre...

Difficile d"entrer de plein pied dans les créations de Takano tant la première nouvelle se révèle inaccessible en multipliant les références à la saga des Thibault, l"oeuvre de Roger Martin du Gard (d'où son sous titre Un ami nommé Jacques Thibault). Le quotidien de l"adolescent qui le feuillette parait mortellement ennuyeux tant qu"elle ne se retrouve seul à seul avec son ami, le livre, dans lequel elle trouve réconfort, amis et joie de vivre. Les autres nouvelles beaucoup plus abordables sont de véritables petits courts métrages captant les tranches de vie avec des morceaux de bonheur incrustés dedans. Le tout se dévore d"une traite même s"il faut parfois l"arroser d"un double regard remettant en cause cette joie. La mangaka ne l"exprime pas directement mais chacun de ces personnages semblent souffrir à un degré plus ou moins élevé de sa condition, d"où une véritable étude sociologique de la nippone d"aujourd"hui.

Femmes, femmes, femmes...

Humour cocasse, personnages touchants, véritable étude sociologique de ce qui fait la femme d"aujourd"hui, Fumiko Takano brasse beaucoup de thèmes mais arrive à rendre un avis rempli de justesse sur son étude. Néanmoins, plusieurs lectures sont nécessaires pour comprendre au mieux ces personnages complexes dans des histoires qui le sont toutes autant malgré leur simplicité apparente.

L"illustration fait très bande dessinée européenne brisant une nouvelle fois les codes traditionnels du manga avec un trait arrondissant les angles et des personnages fins et simples, bourrés de contradiction et de double sens à travers des expressions de façade. Avec force et facilité, Takano arrive à insérer nombre de détails dans un découpage des plus classiques. Cependant, le dessin peut rebuter par cet aspect « trop simple » de personnages légers qui ressemblent parfois à des brindilles qu"un coup de vent pourrait souffler. L"ensemble est plutôt agréable et Le Livre Jaune se lit aisément, d"autant plus que les mangas Sakka en grand format sont un délice à tenir entre les mains.

Pour cet ouvrage, le prix Tezuka de 2003 fut décerné à la mangaka... à peine étonnant tellement son oeuvre est riche de sens et marque une profonde originalité dans le contexte du manga actuel. Une petite bouffée d"air frais entre mécha et superpouvoirs pour tous ceux qui voudraient découvrir une auteure dont le fer de lance ne se résume pas à balancer des vérités mais à les présenter de manière subtile. Un message, une façon de le dire, un bande dessinée nippone... même en cherchant l"intrus, vous ne le trouverez pas, les trois étant compris dans Le Livre Jaune.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques