6.5/10

Lolita HR

Le manfra d'anticipation peut-il supposer une carrière dans le monde de la bande dessinée, tout du moins hexagonale ? On pourrait le croire car Lolita HR bénéficie d'un scénario qui promet une belle intrigue dans un univers despotique avec quelques personnages du plus bel effet. Reste à savoir si la suite sera aussi intense que le début. Delphine Rieu semble disposer des armes pour tenir la distance...

Révolution en chanson

Lolita HR
Lolita HR
Dans un pays dirigé par un régime totalitaire, les robots chanteurs, véritables pop idoles cybernétiques, sont devenus l'opium du peuple et un moyen de contrôle inespéré pour les tyrans qui font passer leurs messages à travers une musique totalement aseptisée. Médhi est un adolescent qui vit dans le ghetto, il est follement amoureux d'une certaine Lolita : la seule chanteuse qui ose défier ses maîtres ! Ce qui n'est pas du tout du goût du gouvernement... Lolita HR revisite le mythe de Roméo et Juliette en racontant l'amour impossible entre un jeune vaurien et une star de la chanson, miroir et enjeu d'une lutte pour la liberté...

Outre le parallèle avec l'histoire shakespearienne, Lolita HR se dote d'un véritable univers de science-fiction créant une société soumise à un leader excentrique, cultivant son culte de la personnalité dans un régime totalitaire. Cette lutte contre le pouvoir qui s'organise progressivement avec comme toile de fond un virus, l'instrumentalisation d'une chanteuse, le sort d'un jeune homme débrouillard mais malchanceux s'organise avec facilité. La narration coule de source et la lecture devient plaisante. Autour de cette narration, de véritables personnages machiavéliques entourent notre couple de héros moderne et ce sont eux qui donnent une saveur particulière au manfra. Si le personnage de Lolita attire les premiers regards, ceux qui sont dans son ombre s'avèrent nocifs. Le scénario de Rieu se développe comme une critique du tout pouvoir dans lequel le bonheur de la société n'est plus qu'artificiel.

Lolita Human Resistance

Tous les sujets visités ne sont que le prétexte à explorer ce qui se cache dans l'ombre. Le scénario explore beaucoup de pistes, assez finement dans l'ensemble et augure du meilleur pour la suite. Cependant, certains aspects ressortent grossiers comme le traitement musical de l'artiste, sommaire et brouillon. Star atypique s'il en est dans son monde, Lolita aura bien du mal à fédérer par ses paroles de chansons naïves et orientées pop sans éclat. Seul son style préfigure de l'attitude rebelle développé par la suite mais à première vue, l'héroïne apparaît comme une star marketing actuelle. Les personnages sont réussis dans leur grande majorité mais le dessin peut laisser dubitatif.

Il est clair que Javier Rodriguez possède son propre style mais à vrai dire, il est difficile de qualifier son style. Si l'univers futuriste est représente avec brio et ingéniosité en suivant les canons du genre, l'apparence des personnages peut laisser froid, voire glacé. Le côté déshumanisé ou décharné de certains personnages apparaissent difficiles à avaler, néanmoins ceux-ci restent expressifs et dotés d'une palette intéressante d'adaptation à l'oeuvre. Cherchez plutôt du côté de la BD européenne qu'asiatique pour le résultat qui est plutôt réussi au final, rappelant le dessin animé Chris Colorado par instants. Le découpage et le remplissage servent intelligemment les propos et Lolita HR devient une lecture à partager.

Avec Dofus, voici un autre manfra d'intérêt à lire. La suite s'annonce bonne et Shogun tient son premier fer de lance qui, sans bénéficier d'un traitement graphique asiatique, parvient à séduire. Et si c'était justement dans cette voie que devraient persévérer les auteurs francophones ? Adapter sans copier...

A découvrir

Booking Life

Partager cet article
A voir

Pretty Face

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques