5.5/10

Lords of Chaos T.1


Serait-ce... un pokémon ?!
A n t a r c t i q ue - 1 9 9 3 : Des scientifiques découvrent le fossile d'une forme vivante humanoïde, qui aurait vécu sur Terre il y a 250 millions d'années ! Peu après, ils sont massacrés et le fruit de leur recherche est volé par l'ordre des Qlipoth, des adorateurs des Seigneurs du Chaos. P a r is - 2 0 1 3 : Des Qlipoth cherchent à faire revenir leurs Seigneurs de l'exil. Ils ont besoin pour cela de l'aide d'un super médium : Mikaël Stern, élève de terminale. Pour s'opposer à ces noirs desseins, l'Ordre des Sephiroth envoie deux jeunes apprentis, Alice et Esteban, pour protéger Mikaël. Seul problème, ils sont les plus mauvaises recrues de toute l'histoire des Sephiroth !

Autant le dire tout de suite, j'ai un gros problème avec le global manga qui est rarement une réussite. Les quelques exceptions comme Dreamland se comptent sur les doigts de la main. Coup de bol, Lords of Chaos est aussi édité par Pika. Il mérite donc qu'on lui donne sa chance. Pour commencer, l'aspect graphique est assez soigné. Il m'a mis un peu mal à l'aise puisqu'il résulte d'un croisement entre BD, manga et ébauche. Le titre possède un dynamisme assez caractéristique des planches japonaises, mais un niveau de détails impressionnant qui tient plus du monde de la BD même si je suis pas très fan du style un peu trop réaliste des personnages. Au niveau de l'histoire, force est de constater que c'est loooooooong à se mettre en place. Pendant près de la moitié du volume, on ne comprend pas trop ce qui se passe et on n'a pas vraiment envie d'en savoir plus. Le délire de la cabale et de la cabale inversée est amené un peu bizarrement et... c'est fou ce qu'il y a comme texte ! Je n'ai aucun problème en ce qui concerne la lecture mais là, c'est pire qu'un volume de Bakuman et les choses ne bougent pas pour autant. De plus, au début de chaque chapitre, on trouve une page explicative sur les éléments importants du récit (ce qui est une bonne idée mais combinée à l'avalanche de texte sur les pages, c'est pas la fête...) qui tente de nous mettre un peu plus dans le bain. 

Franchement, à la fin de ce premier tome, je suis vraiment hésitant. Je ne sais pas trop quoi penser du dessin et l'histoire ne me fait pas beaucoup d'effet. L'introduction tout en lourdeur m'a un peu plombé, certes, mais il faut dire que la fin du volume, bourrée d'action, réussit à remettre un peu de dynamisme dans ce qui m'avait paru être un tome un peu terne. Dur de se faire un véritable avis pour le moment donc je vous donne rendez-vous pour la sortie du volume 2. 

Partager cet article
A voir

Kenichi T.29

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques