L’Ototo du mois de février 2015

Le mois en deux mots trois mouvements : online gaming


Sword Art Online - Fairy Dance 2 : Avec la sortie du premier light novel en France au mois de mars, Ototo (et sa maison soeur Ofelbe) mettent le paquet sur la license Sword Art et ce n'est pas le deuxième volume de Fairy Dance qui leur donnera tort. Kirito se retrouve en plein milieu d'un conflit dans le VRMMO « ALfheim Online » et va devoir s'interposer entre deux races pour éviter un incident diplomatique… En fait, à la lecture de ce second volume, je me suis demandé l'intérêt de ce passage. Concrètement, s'il avait voulu, l'auteur aurait directement été à l'essentiel, c'est à dire à la libération d'Asuna. Au contraire, il prendre le temps de développer un peu le personnage de Leafa (une vraie potiche, il faut l'avouer) mais aussi Kirito. Le jeune garçon possède une force hors du commun et des capacités renforcées par son passage dans Aincrad mais aussi des talents de négociateurs certains. Alors oui, il finit par en arriver aux mains mais il parviendra tout de même à stopper les assaillants et à aider la formation d'une alliance interraciale. Fairy Dance est un titre plutôt joli graphiquement et particulièrement intéressant du point de vue du développement de Kirito. Ses retrouvailles avec Asuna sont promises pour le prochain tome qui clôturera ce deuxième arc qui aura emmené la série au niveau supérieur.

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques