4/10

Love Celeb

La célébrité est différente de la star. La célébrité c'est le genre de personnages prêt à montrer ses atouts personnels afin de faire tout un flan, passer ensuite chez Arthur, connaître son heure de gloire en présentant une émission télévisuelle, faire un film et un single avec un peu de chance puis connaître la déchéance. La déchéance c'est-à-dire animer des soirées camping, refaire la potiche chez Arthur, rester quelques temps avec un acteur connu et flirter avec les embrouilles. Les starlettes ne se comptent plus, elles défilent à grande vitesse dans la presse à scandale, enchaînant les opérations chirurgicales pour revenir au premier plan, essayant de se diversifier en faisant écrire leur mémoire par un nègre. Et bien Love Celeb, c'est tout sauf ça...

Star Kleenex

Love Celeb
Love Celeb
La jeune artiste Kirara Nakasono voudrait devenir une star mais malgré tous les efforts qu'elle et son manager déploient, ce but semble de plus en plus difficile à atteindre. Condamnée aux séries de qualité médiocre et aux spots de pub, sa vie bascule le jour où elle rencontre un jeune homme du nom de Gin qui la sort des griffes d'un autre homme un peu trop entreprenant. Ce que Kirara ignore, c'est que Gin est en fait l'homme le plus influent du show business japonais et il va essayer de faire d'elle LA méga star. Cependant, Gin n'est pas insensible aux charmes de la vierge Kirara mais comme celle-ci se refuse à lui, une étrange relation va se tisser entre eux. Qui cédera le premier aux charmes de l'autre ?

Présenté ainsi, Love Celeb pourrait se présenter sous la forme d'une petite comédie sympathique. Ce qui est le cas. Pendant un tome et demi. Et après, les éternels prises de tête shôjo reviennent toujours et encore avec une mention spéciale pour le personnage de l'idole Kirara, cruche parmi les cruches, dépassant allégrement Tohru de Fruits Basket, sommet en son genre pourtant. L'essentiel de l'intérêt du manga reposait sur les épaules du personnage de Gin, beau gosse fort contrarié par ses avances plus ou moins repoussées. Si le personnage n'a rien d'extraordinaire en lui-même, la mangaka arrive à nous faire sourire l'espace de quelques pages. Cet homme qui peut tout avoir bute sur une jeune fille commune, sans charme différent des autres et le piège va se transformer en arroseur arrosé... Oui, mais voilà, le non renouvellement des situations lasse et les chutes sont systématiquement semblables jusqu'au point de pouvoir des chapitres entiers tournant en rond.

Strass et paillettes

La psychologie des personnages frôle le non sens mais le personnage masculin tient quand même sacrément bien la route dans son rôle tragi-comique de gentil se faisant passer pour un méchant insensible, véritable sagouin par instants. Mais sinon, c'est le calme plat, le vide intersidéral une fois que la situations a été posée. Le rythme demeure soutenu, enchaînant les situations sans pour autant faire progresser la qualité de l'histoire et laissant entrevoir un dénouement dans lequel le couple possède toutes les chances de finir ensemble. Les scènes explicites de désir contrarié commencent à devenir la marque de fabrique du label Akiko (Royal 17), se distinguant par une vision moins édulcorée que ceux de Saphira.

Mayu Shinjô nous prouve encore une fois que son shojô ne possède pas véritablement de démarcation graphique par rapport aux autres oeuvres du genre, présentant des grands éphèbes aux qualités multiples auxquels s'identifie une héroïne aux trait modes mais complètement gaffeuse, très très très polie, affreusement bête et perdue comme un hérisson sur une autoroute. Rien de bien nouveau dans Love Celeb à part un constat de départ qui aurait pu être mieux exploité dans un ensemble très convenu.

Pas vraiment de quoi s'affoler ni de quoi crier au scandale mais comme l'intrigue se perd au milieu du nombre de volumes, on ne peut que préfigurer que la suite ne saura enchanter plus qu'elle ne la faite jusqu'à présent. Love Celeb reste à réserver à un public très amateur de duo amoureux bébête.

A découvrir

Daddy Long Legs

Partager cet article
A voir

Beast of East

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    02/06/2008 à 04h18

    Répondre

    J'ADORE CE MANGA!!! Trop super ... j'ai juste hate d'avoir toute la collection!!! Allé le tome 4 sort!! sort!!! 0___0

  • Anonyme

    01/03/2009 à 15h43

    Répondre

    pourquoi on a arretee la vente de love celeb ses a causse de kaikan phrase !!!!!!!!!!!!!!!!

  • Anonyme

    22/04/2009 à 01h57

    Répondre

    Moi j'ai adoré le manga pour une fois il n'y a pas que la fille qui n'est pas sure d'elle mais le mec aussi de plus Mayu Shinjo a su mettre une pointe d'humour ce qui le rend agréable à lire.

  • Anonyme

    02/04/2010 à 17h41

    Répondre

    il est trop bien ce mangas[img]/manga/../forum/images/smilies/yeah.gif"%20border="0[/img]

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques