3/10

Love Master A

Un nouveau drama school équivalent à un grand nombre d'autres pour n'être qu'un shôjo qui ne tire pas le niveau vers le haut...

Voilà, voilà… Love Master A est une comédie romantique semblable à tout autre. A croire que les éditeurs espèrent trouver toujours et encore le successeur du succès sans escompte de Love Hina. Ken Akamatsu fait des émules mais ce ne sera sans doute pas le manga de Kyoko Hashimoto qui pourra se permettre de le faire oublier de la multitude de fans boys en demande…

Echecs amoureux

Love Master A (c) Asuka
Love Master A (c) Asuka
L'amour n'est jamais une chose facile, d'autant plus lorsqu'on est ado et que tout le monde vous connaît comme la spécialiste des « râteaux »… Aria Sakurai, qui s'est fait le serment de ne plus jamais tomber amoureuse, va pourtant aider les victimes des peines de cœur à se déclarer. La jeune fille campera-t-elle fermement sur sa position ?
Quand l'amour devient une croisade…

Une croisade aussi pour le lecteur qui doit déguster une fois de plus les frasques des amours d'une jeune fille face à des garçons stéréotypés et complètement dingues. Love Master A, c'est un copier coller sans foi ni loi des œuvres les plus bateaux dans le genre. Le personnage principal féminin rappelle en tout point Tohru de Fruits Basket avec ses émois insupportables et ses pseudos questions existentielles. Le quatuor de personnages masculins sortis tout droit d'un asile se compose simplement d'une fille misogyne, un sportif débile, un sabreur terne et un fragile mecton en dentelle. Voilà. Et bien évidemment des situations des plus classiques (fête du lycée, déplacement au temple pour la nouvelle année) et des péripéties simplistes. Rien de bien nouveau et ça ne risque pas de s'arranger avec le temps.

Un comité des élèves fou fou fou

Le comité des élèves des premières années vit dans le grand luxe (à croire que les lycées nippons possèdent des fortunes colossales…) et se laisse aller à des amourettes de tout poil avec des quiproquos et des successions d'événements amoureux en tout genre. On a du mal à voir la différence avec n'importe quel autre manga de genre et on se fiche totalement de l'amour porté par Aria envers Jin tellement c'est gros, d'autant plus que les autres personnages ne marquent véritablement pas du tout. Aussitôt lu, aussitôt oublié, une lecture tout à fait passable qu'on ne peut prendre vraiment qu'à la légère…

Surtout que le dessin de Hashimoto s'inscrit dans une norme des plus classiques pour un shôjo. Ses personnages aux visages fins sans défaut et aux uniformes de fashion victim ne se distinguent pas d'autres tirés de la masse de titres destinée aux adolescentes avec leur découpage en tout sens et leur manque de remplissage évident. On n'y retrouve rien de profitable graphiquement.

Tellement léger qu'une bourrasque fait s'envoler le scénario pour le déposer très loin dans les limbes des mangas les plus quelconques. Aucun risque, Love Master A n'est qu'une courte passade en deux volumes faiblarde. Le catalogue d'Asuka est rempli de meilleurs titres que celui-ci, dont L'Infirmerie Après les Cours

A découvrir

Playboy Café

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    30/01/2008 à 19h19

    Répondre

    J'avoue que je n'ai pas du tout compris le rapprochement avec Love Hina, les deux oeuvres ne jouant clairement pas dans la même catégorie (un shonen pantsu d'un côté, un shojo kawai de l'autre).


    A part ça, je dois dire que je trouve la critique extrêmement sévère. Certes, il n'y a ici absolument rien d'original, mais l'ensemble dégage une bonne humeur communicative et se révèle très divertissant. Et divertir, c'est bien l'unique but de ce court shojo, qui remplit s mission à merveille, à mon humble avis. Les amateurs de shojo seront conquis

  • juro

    30/01/2008 à 23h46

    Répondre

    La comparaison avec Love Hina était une vulgarisation pour montrer que bien d'autres se sont cassés les dents en tentant d'obtenir le même succès commercial. Après d'un shojô à l'autre, on peut se divertir de manière quasi similaire en reprenant les bonnes vieilles ficelles, celui-ci comme un grand nombre d'autres...

  • Anonyme

    31/07/2008 à 19h56

    Répondre

    J'aime vraiment ce mangas. Il est tout à fait différent des autres mangas que j'ai pu lire. Il est frai, drôle et pleins d'optimisme. Un vrai ... arc en ciel si on peut dire. Hahaha

  • Anonyme

    19/10/2008 à 16h58

    Répondre

    j'adore se manga !! il est génial !!


    je crois d'ailleurs (se n'ai pas sur) que c'est une série en 2 tomes !!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques