8/10

Luck Stealer T.6


Réunis pour la dernière fois ?
Dans le but de récolter de la chance pour sa fille Karin, Yûsei fait ses débuts en tant que tueur à gages. Au départ, il ne fait qu'observer Amasaki mais il récolte trop peu de chance. Il lui en faut plus, toujours plus pour sa fille. Il va donc commencer les missions solo mais alors qu'il commence à s'attaquer à des gros bonnets, sa gentillesse et sa naïveté vont lui jouer un tour et il va se retrouver grièvement blessé, entre la vie et la mort. Comme les docteurs le disent à sa femme, sa survie dépendra de sa chance... Dans la deuxième partie du volume, on revient au présent et accompagné de Hound, Yûsei va devoir faire face à une mission comme il n'en avait encore jamais eue : il va devoir travailler en équipe avec quelqu'un.

L'auteur met un terme au flashback commencé dans le volume 4 d'une manière assez dramatique même si, vu la situation dans les premiers volumes, on se doutait bien que ça finirait par arriver. La mise en scène de ce coup d'œil dans les pensées de Yûsei est tout simplement superbe. De bout en bout, l'auteur nous glisse des petits indices qui nous permettent de voir qu'il ne perd jamais le nord et qu'il sait toujours où il va. Le personnage principal prend une nouvelle dimension et aspire une sympathie encore plus forte qu'avant. Il ne reste plus qu'à éclaircir les origines de son pouvoir et on saura tout de lui. La deuxième partie du tome présente un autre tueur du Flamingo, Hound, gamin aussi insouciant qu'imprévisible. Il donnera du fil à retordre à Yûsei pour mener à bien la mission mais s'imprègnera de sa gentillesse et de sa bonté.

La piste principale pour les prochains volumes : les origines du pouvoir de Yûsei. On sait que le but de sa vie est de protéger Karin mais il ne sera pas toujours là pour le faire et la solution temporaire qu'il a trouvé risque de devenir de plus en plus dangereuse. Il devrait donc y avoir une petite intrigue là-dessus dans les prochains volumes.

On se retrouve à nouveau avec un excellent tome de Luck Stealer et c'est vraiment dommage que Kazé ne les sorte pas plus régulièrement, la série étant terminée au Japon. Il n'y a pas non plus beaucoup de publicité autour de ce titre qui mérite pourtant d'être connu bien plus que d'autres titres chez l'éditeur. La série dispose de tellement de qualités (narration, personnages, dessin...) qu'il serait difficile de toutes les énumérer. En trois mots... Lisez Luck Stealer !

A découvrir

Enigma T.3

Partager cet article
A voir

Judge T.5

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques