8/10

Lune et le Soleil (La)

Je ne peux pas vraiment dire que j'aime les éditions Soleil. Je n'aime ni leur politique, ni les bande dessinées qu'ils éditent, ni leurs mangas. Mais leur collection manhwa pourrait bien me faire changer d'avis. Après avoir lu le décevant Aspirin, j'ai découvert La Lune et le Soleil. Une série en 3 tomes de Kwan Gaya qui est sans doute la bonne surprise de ce début d'année.

La Lune et le Soleil
La Lune et le Soleil
Première approche, première surprise : le manhwa est publié en grand format, au format d'origine. Vous n'êtes pas sans savoir que les mangas et manhwas sont d'abord prépubliés avant de sortir en volumes reliés. La prépublication se fait sur un format 15*21cm, et les dessins sont réduits afin de rentrer dans le format classique. Seuls quelques éditeurs sortent leur manga en format 15*21. En France, Sakka était le seul éditeur à le faire. Le format n'est pas très populaire en France, et Soleil montre une prise de risque, certes mesurée, mais qui montre une vraie volonté de s'affirmer dans le monde du manhwa. Et pour nous c'est plutôt une bonne nouvelle. Le seul point noir est la qualité du papier. On aurait bien aimé un papier plus blanc, plus épais. Ceci dit, même avec ce reproche en tête, on ne regrette pas les 8.95€ que coûte le volume.

La Lune et le Soleil prend place dans un pays inconnu, à une période féodale. Les chasseurs de primes y sont incroyablement nombreux. Il faut dire que le système de prime est un peu bizarre : le criminel écope d'une prime X, et tous les membres de sa famille proche de la prime X/2. Autant dire que les massacres vont bon train, et que tomber sur une famille nombreuse est bien plus intéressant que de devoir se battre contre un criminel. Au milieu de tous ces meurtres et de cette agitation vit un jeune homme de 20 ans, totalement niais. Il vit sans se soucier de ce qui se passe, dort n'importe où, mange comme il peut. La seule chose qui l'importune, c'est qu'on lui manque de respect. Un simplet à « face de cheval » qui n'a jamais de problème car il est incroyablement fort. Il met au tapis les plus grands adversaires sans avoir conscience de sa force. La grande question est son identité, et pourquoi personne n'a t-il jamais entendu parler de lui ?

Dans ce premier tome, on découvre le personnage, on met en place l'univers dans lequel il évolue et on se bat. La Lune et le Soleil est un tchungyun, l'équivalent coréen du shônen. Tout le monde se bat en permanence, mais non pas pour montrer qu'il est le plus fort comme c'est d'habitude le cas, mais tout simplement pour gagner de quoi manger. Le scénario est très léger, mais il est admirablement construit. Alors qu'il y a peu de dialogues, que les personnages ne font que passer, que le héros se fiche de tout et que les informations sur son compte sont distillées au compte goutte, ce manhwa captive. On tourne les pages avec plaisir, en se demandant non pas ce qui va arriver au héros (il est quasiment invincible) mais plutôt qui il va rencontrer, et ce que l'on va apprendre à son sujet. C'est peu dire qu'on attend beaucoup des tomes suivants : après une telle accroche, on est très impatient d'en savoir plus. Et le ton franchement adulte par moment n'est pas pour déplaire. Il montre qu'il est possible de faire de la bande dessinée d'action sans pour autant être obligé de s'adresser aux gamins.

Comme si un scénario bien construit ne suffisait pas, ce manhwa se paie le luxe d'avoir un dessin original. On est à des lieux des dessins habituels. Le trait est plus détaillé, plus réaliste et évite les clichés habituels. Il est aussi sans concession : alors que dans un manga ou manhwa classique les personnages sont tous beaux, ici ils sont normaux. Le héros est même laid, tout comme la plupart des personnages, abimés par des années de baroudage. Bien entendu, puisque on trouve un emploi massif de trames, et mêmes quelques jeux d'ombres. Ajoutez à cela un bon sens du mouvement, et vous aurez le plus beau des dessins pour un manga de ce genre. Bien sûr, il ne plaira pas à tout le monde, et les inconditionnels des grands yeux en seront pour leurs frais, mais tous les autres apprécieront.
Le seul point non original est la mise en page. Les japonais ont tendance à avoir une mise en page très dynamique, sans règles, mais pas les coréens. Leurs mangas sont très proches de la bande dessinée franco-belge pour ce qui est du découpage des cases. On ne peut pas vraiment comptabiliser ceci comme un mauvais point.

La Lune et le Soleil est à mon avis le manhwa du moment. Il m'a presque réconcilié avec les éditions Soleil. En tout cas, je regarderais leurs sorties avec attention. Si vous cherchez un manhwa d'action original pas trop long (trois volumes, un vrai bonheur), n'hésitez pas une seule seconde.

A découvrir

Tree of Palme (A)

Partager cet article

A propos de l'auteur

    1 commentaires

    • Anonyme

      25/05/2008 à 19h37

      Répondre

      Un manga qui gagne à être connu, des personnages charismatiques et attachants, une histoire dramatique et passionnante, un dessin monochrome particulier (style allumette brûlée).


      Une note globale de 75% pour l'ensemble des 3 tomes. On notera tout de même la fin abrupte de la série qui aurait mérité d'être prolongée.

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques