6/10

Luno

Tito est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère depuis la mort de son père. Assez renfermé, sa seule véritable évasion, c'est la lecture. En rue, Tito rencontre Zeta qui lui conte son histoire : elle fuit la secte responsable de la mort de ses parents, de célèbres archéologues qui ont mené des recherches sur la tribu des Moza capable de faire revivre les morts. Zeta, se sentant en danger, confie à Tito une mystérieuse montre à gousset. Morto le chef de la secte retrouve la jeune fille et la blesse mortellement, Tito est sauvé par l'intervention d'Argos qui récupère le corps de Zeta. Argos explique à Tito que Morto, dans sa soif de pouvoir effrénée, veut récupérer la montre pour maîtriser le don de résurrection.

Luno
Luno
Après s'être intéressé aux vampires (Les Lamentations de l'Agneau), Kei Toumé développe le thème des immortels dans un one-shot intitulé Luno. Dans une petite histoire tournant autour du pouvoir d'une ethnie capable de redonner la vie, le mangaka de Sing Yesterday for Me éprouve rapidement un sujet qui aurait pu mériter un traitement sur plusieurs volumes. L'auteur s'est permis cette petite fantaisie en l'insérant dans son univers habituel, sombre et avec des personnages plus matures qu'ils n'y paraissent. Le scénario s'étiole assez rapidement dans une lutte manichéenne entre un trio de personnages défenseurs des valeurs cachées de la résurrection et Morto, arriviste vindicatif, avide de pouvoir. Le final est moyen, sans réelle intention de donner une fin définitive. Au contraire, Toumé laisse des pistes pour de nombreuses suggestions.

Le monde de Toumé est intemporel. Impossible de le situer clairement aussi. Quelques indices laissent penser à un pays européen du début du XXe siècle sans plus de précision... Pour le reste, Toumé fait du Toumé avec des personnages extrêmement travaillées, expressifs et avec beaucoup de style. Le rendu graphique est de premier ordre mais la qualité de l'édition est médiocre de la part de Kana.

Un one-shot passable au final car manquant d'intérêt et de finition pour se situer réellement au niveau des autres œuvres de l'auteur. Luno intrigue sur de nombreux points mais le lecteur pourra déplorer la linéarité et le manichéisme des propos. Il y avait de l'idée mais un seul volume semble trop peu pour développer cette histoire.

A découvrir

Monde à l'Envers (Le)

Partager cet article
A voir

Dengeki Daisy

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques