7/10

Macross Plus

Macross plus est un des nombreux films de la looongue série Macross, aussi connue sous le nom de Robotech. Macross, c'est une aventure qui dure puisqu'elle a commencé en 1982 et qu'elle continue encore, dernièrement avec le superbe Macross Zero. Et pour qu'une série puisse se prolonger ainsi, il faut qu'elle se renouvelle. Les mechas ne finissent plus qu'a être un simple prétexte, un contexte pour les films et les séries dérivées. Les créateurs de Macross Plus ont bien compris que pour faire un bon film, il faut aller plus loin que la simple adaptation de la série en long métrage (comme ce fut le cas pour le film d'escaflowne, ou comme pour un des films d'evangelion).

Exit donc les trèves mondiales, les extra terrestre et la terre. L'histoire se passe sur la planète Eden. En dépit de son nom, on ne peux pas vraiment dire que cette planète soit un paradis. Elle est à la terre ce que le larzac est aux grandes agglomérations : peu d'animation, peu de personnes, et peu de vie. Gyung et Isamu sont nés sur cette planète et y vivent. Tous deux sont devenus pilotes de walkyrie, et leur rivalité de jeunesse ne s'est pas atténuée. Bien au contraire, elle est a son paroxysme, car tous deux participent chacun de leur coté à des programmes de recherches concurents. Alors lorsque Myung, une amie d'enfance (et un peu plus que ça), revient sur Eden en tant que productrice de Sharon Apple (une star virtuelle dont la réputation vaut celle des beatles), rien ne va plus. Surtout que le gouvernement des nations unies décide aux même moment de remplacer les pilotes par des ordinateurs...

Macross plus est un bon film. Sa réalisation est impeccable, que ce soit au niveau de l'animation ou des musiques. Le scénario est assez fin et fait la part belle aux relations entre personnage plutôt qu'aux combats aériens. Les rebondissements ne sont pas nombreux, mais ils arrivent souvent a point nommé, bien qu'on s'y attende un peu. Et puis l'histoire est intéressante. Pour une fois que ce sont les relations entre personnages qui sont misent en valeur dans une série de type shonen, on ne va pas bouder notre plaisir. L'univers est crédible, et on retrouve assez bien dans l'opposition eden/terre le duo rural/urbain. Vraiment, ce film possède beaucoup de bonnes qualités.

Des défauts trop gros pour être ignorés

Pourquoi seulement 7 alors ? Tout simplement parceque ces qualités sont entachées de plusieurs gros défauts qui empèche une bonne immersion dans l'univers.

Le premier est sans aucun doute lié a une bizarrerie character design. Pour une raison inconnue, les personnages ont tous des épaules démesurément larges, et une tête toute petite. Les hommes parraissent disproportionnés, mais Myung, elle, fait difforme. Cela enlève toute crédibilité au personnage, qui est sensé être fragile et attirant. Avec ses épaules qui dépassent de 50 centimètres de part et d'autre de son débardeur, Myung perd non seulement sa crédibilité, mais fait aussi perdre la sienne à l'intrigue, qui devient peu vraisemblable. Il semble que le studio a en fait des soucis avec les proportions. Sur certains plans, on dirait que les personnages ont des bras gigantesque, ou bien des corps minuscules. Autre souçis dans le character desin, la tête de Gyung. Alors que les membres du trio sont sensés avoir le même age (une petite trentaine d'année) Gyung semble en avoir 40. On peut accepter que Isamu le seducteur soit un peu juvénile, mais là, la différence d'age est bien trop marquée.

Esnuite, bien que les deux héros soient militaires, ils sont totalement irresponsables. On les voit détruire une ville du type New York juste parceque c'est le terrain sur lequel ils sont en train de se battre. A aucun moment ils ne réalisent qu'ils détruisent des dizaines d'immeubles et qu'ils tuent les gens à l'intérieur. Et la seul réaction des "spectateurs" est "arretez de vous battre, ceci n'a pas de sens". Et quand on sait qu'ils le font avec la bénédiction de leurs supérieurs, on se pose des questions. On y répond bien vite en se disant que c'est tout simplement absurde.

Pour finir sur ces défauts, je vais être pointilleux. Sharon Apple n'est qu'un ordinateur, c'est dit clairement. Je veux bien que la technologie ai fait un bon incroyable, mais le coup de l'hologramme géant qui apparait partout, j'ai eu un peu de mal. Mais ce point est un détail, et n'importe quelle personne ayant un peu de sens physique verra bien vite que l'anime regorge d'erreurs.

Mais le plus gros des regret concerne la durée du film. Il faut pas moins de deux heures pour arriver au bout de l'histoire qui comporte deux parties : une sur Eden et l'autre sur la Terre. C'est beaucoup trop long pour un film dont l'intrigue repose sur un triangle amoureux un peu basique. D'où une certaine sensation d'ennui à plusieurs passages.

Au final, Macross Plus reste un bon film, qui renouvelle agréablement l'univers robotech, mais il a de trop gros défauts. Les fans seront ravis de replonger dans leur univers favoris, les autres seront sans doute un peu perdus. A voir, et à oublier peu après. Si vous cherchez quelque chose d'exceptionnel dans cet univers, regardez plutôt l'excellent Macross Zero.

A découvrir

Macross II

Partager cet article

A propos de l'auteur

    10 commentaires

    • Choucroot

      06/01/2006 à 12h40

      Répondre

      Je n' ai aps encore vu Macross plus, mais par rapport a tes critiques concernant la durée, je me permet de préciser qu' avant d' etre un film, c' est 4 OAVs, ce qui explique surement le découpage un peu étrange.

    • sondern

      06/03/2006 à 01h53

      Répondre

      J'ai vu cet anime sur canal plus : mon premier "vrai" manga je pense (si on excepte toutes la production du club dorothée ) donc je ne suis pas partiel : le scénario est largement correcte (j'ai versé ma larme à la fin ) et les scènes de combat sont terribles.

      Ps ; fais attention si tu te mets à dire sur les invraisemblances scénaristiques de ce type-là, on peut en citer sur tous les mangas !!!

    • Anonyme

      04/12/2007 à 13h48

      Répondre

      j'amènerais quelques corrections, le terrain de jeu sur lequel ils combatten est un terrain désafecté, il n'y a personne dans les immeubles, et puis la planette eden n'est pas si rurale que ca, comme on peu le voir lors de l'arrivé de sharon apple , oubien dans la multitudes d'autoroutes , oubien encore dans l'immense stade dans lequel el donne son concert, et puis le chara desing est signé  Masayuki (Megalopolis) . apres on aime ou on n'aime pas.

    • Anonyme

      11/07/2008 à 19h37

      Répondre

      Macross  Zero est beaucoup plus beau, mais Macross Zero a un bon scénario pour un manga de ce type.


      Là je commence Macross Frontier il a l'air pas mal

    • Anonyme

      13/03/2009 à 15h03

      Répondre

      Cette critique est un peu rude sachant que cet animé a grandement contribué au succès desmangas vidéo en France. Je trouve surtout la comparaison entre "Macross Plus" et "Macross Zero" absurde sachant qu'il y a 10 ans entre les deux productions mais bon...

    • Anonyme

      04/08/2009 à 16h55

      Répondre

      Impossible de plébisciter cette critique. Macross Plus est un excellent OAV, passé un peu inaperçu pour le grand public à l'époque, car l'essor de la japanime restait à venir. Cette production comblera les amateurs de Macross. Même si la synopsis de Macross Plus demeure anecdotique dans la saga , il est indispensable de connaitre un tant soi peu le contexte  de cette dernière, ne serait-ce que pour comprendre le caractère de certains protagonistes comme Bowman. Seule réserve, un doublage français un peu caricaturé à mon sens, avec des changements de doubleurs et de noms propres d'un épisode à l'autre. A voir en VOST.

    • Anonyme

      15/10/2009 à 06h25

      Répondre

      Et bien & bien...


      On ose massacrer l'un des meilleurs animes de l'histoire... Après l'excellente critique de "Planètes" je m'avoue un peu déçu de voir que vous descendez en flêche un manga aussi culte que ce "Macross Plus"...


      Je l'ai vu un nombre incalculable de fois il y-a de nombreuses années... Je le connais par coeur...  Pour l'époque c'est une brute de production... J'entends par là qu'au niveau du graphisme, du son et de l'intrigue il dépassait de loin tout ce qui se faisait en ce temps-là...


       J'avoue maintenant qu'il a un peu vieilli mais n'en reste pas moins plutôt agréable à visionner... Quand je vois Macross Zéro ou Frontier j'aperçois l'écart abyssal qu'il y-a dans le traitement des personnages, la liberté de ton de l'époque n'est vraiment plus d'actualité & je dirais même plus les personnages de nos jours sont presques tous stéréotypés et ont le charisme d'une huitre... Techniquement ce qu'on visionne aujourd'hui est bien meilleur certes, mais la technique ne fait pas un bon manga... Je reste nostalgique de cette époque bénie où l'on pouvait trouver des perles telles que Venus Wars & autres malheureusement éclipsés par Akira l'anime (que je trouve à chier comparé à sa version papier soit dit en passant)...


      Bref, je le conseille à tout amateur d'anime sci-fi.. Les vrais amoureux ne seront pas déçu... Rien que l'OST et le ton décalé d'Izamu valent  le détour...

    • Anonyme

      08/11/2009 à 15h42

      Répondre

      Je trouve cette critique trés dur et un peu absurde!


      Critiqué le manque de réalisme! L'histoire se passe dans un univers ou l'homme a colonisé la galaxie, se bat contre des aliens, et a des avions qui volent dans l'espace et se transforme en robot!! Partant de la, un hologramme géant n'est pas choquant, si un jour l'homme sait faire un bon d'années lumières en quelques seconde, faire un petit hologramme (alors qu'on sait déja le faire d'ailleurs) c'est pas la mort! 


      Il faut comprendre qu'une oeuvre n'est pas la réalité mais une représentation de celle ci!( Faut il rappeller le "ceci n'est pas une pipe??") L'exageration des combats est la pour exacerbé la lutte interne des personnages! Et c'est plus que réussi! C'est vrai que je m'etais déja fait la remarque de la destruction des villes (et donc p-e des personnes blessé), mais faut faire un peu abstraction de ça et se concentré sur les emotions des personnages et ce qu'ils nous font vivre. ( on sait meme aps si les immeubles sont pas vide d'ailleurs, alors...)


      Je comprend les critique fait sur le chara design, mais personnelement je suis trop attaché à cet animé pour que ça me gène. Je l'ai vu la première fois il y a  une dizaine d'années, ça fait parti de ces anime que je connais par coeur(du genre le premier OAV kenshin). Il me prend tellement au tripes que j'ai presque toujours une petite larme qui me vient dans la scene de l'amitié retrouvé  entre Isamu et Guld: le magnifique "vol du ptérausore". 


      Enfin, que dire de l'OST??? L'incroyable musique, aussi bien agencé et diverses que dautres chef d'oeuvre du genre : Cowboy bebop, ou escaflowne!!! A écouter et réecouter: de l'orchestral jusqu'a l'electropop, en passant par de la country... La perfection!

    • Anonyme

      03/10/2010 à 23h58

      Répondre

      Critique trop rude. C'est une référence des années 90 en terme d'OAV.Je rejoins la majorité sans en rajouté.juste un point sur les deux villes détruites, la première est une ville fantome puisque construit par l'armée pour les essais et la seconde (sur terre) est vide puisque le monde entier se rend au concert macross. Après, l'enchainement des scènes et le manque de lien font qu'on ne comprend pas tout  

    • Anonyme

      02/11/2010 à 18h45

      Répondre

      Avant de faire une critique d'une oeuvre appartenant à une série, il eût été de bon ton que l'auteur fasse un minimum de de recherche sur la série.


       wikipédia aurait pu lui être d'un grand secour :


      http://fr.wikipedia.org/wiki/Macross#Ro ... de_Macross


      http://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A9 ... originales


       Il se serait ainsi rendu compte que Macross et Robotech était deux séries totalement différentes !


       


       


       


       


       


       


       

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques