9/10

Madame Bovary - Flaubert au pays de Candy


Emma... est magique ! (ou pas)
Issue de la bourgeoisie, Emma Bovary est élevée dans un couvent. Elle y fera son "éducation sentimentale" en lisant les œuvres romantiques à la mode. Son mari, Charles Bovary, ne ressemble en rien aux amants mystérieux et délicats de ses lectures : c'est un officier de santé sans ambition, qui exerce son peu d'art dans un village normand où Emma, confrontée à la réalité de la vie quotidienne, va peu à peu perdre pied.

Petit nouveau dans le monde de l'édition manga, Isan Manga nous propose le premier titre de sa collection littérature en version française en s'attaquant à un grand classique qui fait frémir tous les lycéens français lorsqu'ils doivent s'y coller pour le bac, j'ai nommé Madame Bovary. N'ayant jamais eu à le lire auparavant, je dois avouer que j'ai eu un peu peur mais au final, je crois que l'âge a bien aidé (oui, pour les lycéens, je suis un papy du haut de mes 25 ans !). D'ailleurs, si vous aussi, vous voulez vous replonger dans l'œuvre avant d'attaquer le manga, figurez-vous qu'Isan Manga a tout prévu puisque non content d'avoir fourni le manga de Yumiko Igarashi, l'oeuvre originale est aussi disponible dans le même ouvrage. En fait, si vous prenez le tome en sens français, vous aurez le roman, si vous le le prenez en sens japonais, vous aurez le manga. Ingénieux, non ?

Tiens d'ailleurs, tant qu'on est sur l'édition, parlons-en. Je serais tenté de dire que c'est véritablement un sans-faute. On a le droit à un ouvrage grand format (un peu plus grand que les titres estampillés deluxe) avec première et quatrième de couverture cartonnées. Le papier utilisé est d'excellente qualité et vous pourrez tourner les pages sans trop de risques de vous spoiler à cause de la transparence, même lorsque vous avez un éclairage conséquent. L'adaptation est aussi de très bonne facture et les textes sont généralement très bien adaptés, certaines fois même grâce à l'ouvrage de base (j'ai reconnu certaines phrases !). Comble du luxe, on a même le droit à un petit ruban marque page !

Parlons quand même un peu du manga en lui-même. Pour Yumiko Igarashi, ça a dû être assez difficile d'adapter un roman assez long comme Madame Bovary en aussi peu de pages. Elle tente de rester fidèle autant qu'elle peut au média (le manga) mais aussi à l'œuvre originale. On trouve donc bon nombre de passages avec un narrateur externe mais aussi des scènes où les personnages dialoguent (oui, je sais, c'est choquant hein ?). Le dessin est vraiment réussi et on voit qu'Igarashi a dû se documenter pas mal pour arriver à un tel résultat. Le genre oblige (ça reste un shôjo), on retrouve beaucoup d'arrière-plans un peu vide, ce qui est un peu dommage compte tenu du talent de l'auteur. 

On voit avec ce premier titre qu'Isan manga n'est pas là pour rigoler. Le travail réalisé est d'excellente facture et malgré un prix un peu elevé (27 euros), la qualité est au rendez-vous. L'œuvre d'Igarashi est donc sublimée, ce qui fait indubitablement ressortir le talent de son auteur. En tout cas, guettez notre interview à venir du créateur d'Isan Manga pour en apprendre un peu plus sur ce nouveau venu !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques